Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

guerre, plus de conscription , plus de droits réunis; qu'à la vois de votre souverain , de votre père, vos malheurs soient effacés par l'espérance , vos erreurs par l'oubli, vos dissensions par l'union touchante dont il vient être le gage, etc. »

28 Fév. Joseph Buonaparte passe en revue les troupes composant la garnison de Paris, la garde impériale, et les grenadiers et chasseurs de la garde nationale.

- Affaire de la Ferté, entre le corps de Giulay et le maréchal Macdonald.

Le quartier-général de Napoléon est à Sézanne.

- Entrée du général Meusnier dans Lonsle-Saulnier.

jer MARS. Le quartier-général de Blucher est à Meaux; celui du prince de Schwartzenberg à Bar-sur-Aube.

Combat de Saint-Julien, près Genève. - Prise du fort de l'Ecluse par les Français.

Qnadruple alliance entre l'Autriche, la Russie , la Grande-Bretagne et la Prusse, signée à Chaumont.

2. — Le prince souverain des Pays-Bas convoque à Amsterdam une députation des notables du pays, pour examiner le projet de constitution.

[ocr errors]

2 MARS. Combat d'Avelghem, près Courtray.

- Combat de Bar-sur-Seine du prince-royal de Wurtemberg.

Affaire de Lizy, du maréchal Blucher.

Bataille de Parme, entre les généraux Nugent et Grenier, le dernier s'empare de Parme.

Combat d’Aire , du général anglais Hill. 3. — Proclamation du prince-royal de Suède. « Le père et ami des soldats est enfin réuni aux princes alliés. Il veut vous délivrer du tyran qui déjà fait périr trois millions de Français, qui cherche, par des horribles calomnies qu'il invente chaque jour contre les princes coalisés et leurs braves troupes, à faire retomber sur la nation entière les dangers et les malheurs d'une guerre qui est dirigée contre lui seul; qui vous accable d'impôts, sans payer personne, pas même la valeureuse armée qu'il sacrifie à son ambition , sans jamais assurer sa subsistance. Les princes coalisés vous amènent votre roi légitime , qui vient abolir la conscription , et qui peut seul vous rendre le bonheur et la paix, et tandis que le tyran à l'agonie rend des décrets de mort qui attestent à la fois sa férocité et sa frayeur , etc. »

Bataille de Troyes , des généraux Wittgenstein et Blucher.

-Prise d'Arcy par le général Platoff. - Sommation de Genève par les Français.

[ocr errors]

3 MARS. Entrée d'une flotte anglaise à Livourne.

4. - Le quartier-général du prince de Schwartzenberg est à Troyes.

- Le général Bulow prend Soissons. 5. Les Français occupent Reims.

Bombardement d'Oudenarde par le général Maison.

Le quartier-général de Napoléon est à Fiesm.

Capitulation de Custrin. 6. Proclamation de Monsieur, frère du Roi, datée de Vesoul.

Attaque de Soissons par les Français.

Bataille de Craone, des corps de Winzingerode, Woronzoff, Langeron et Saken contre Napoléon.

Bataille de la Secchia , entre le roi de Naples et le général Seyarolli. 7. - Affaire de Courtray.

Les alliés abandonnent Soissons.

Entrée des Autrichiens dans Lons-leSaulnier. 8. Entrée des alliés dans Courtray.

Affaire d'Etouville , entre Napoléon et le général Woronzoff.

Tentative malheureuse des Anglais sur Berg-op-zoom.

Débarquement du général Bintinck à Livourne.

[ocr errors]

12.

9. MARS. Bataille de Laon entre le général Blucher et Napoléon.

-- Prise de Parme par le général Starhemberg

10. - Seconde journée de la bataille de Laon.

Prise de Saint-Quentin par les alliés.

Bataille de Mâcon, entre Bianchi et Augereau.

L'ultimatum de Napoléon arrive à Chatillon.

11. - Le quartier-général de Napoléon est à Soissons.

Prise de Reims par le comte de Saint-Priest.

Proclamation de M. Lynch , maire de la ville de Bordeaux : « Habitans de Bordeaux, le magistrat palernel de votre ville a été appelé, par les plus heureuses circonstances, à se rendre l'interprète de vos væux trop longtemps comprimés , et l'organe de votre intérêt, pour accueillir , en votre nom , le neveu, le gendre de Louis XVI , dont la présence change en alliés des peuples irrités , qui, jusqu'à vos portes ont eu le nom d'ennemis ; si je n'avois pas été convaincu que la présence des Bourbons, conduits par leurs généreux alliés, devoit amener la fin de vos maux,

je n'aurois sans doute jamais déserté votre ville ; mais

[ocr errors][ocr errors]

j'aurois courbé la tête en silence sous un joug
passager. Les mains des Bourbons sont pures
du sang français;, le testament de Louis XVI
à la main , ils oublient tout ressentiment, etc. )

Cette proclamation produisit sur les habitans de Bordeaux l'effet dont avoit espéré le maire. Le conseil général de la commune arrêta que M. de la Roche-Jaquelin et M. Queriaux, se rendroient à Saint-Jean-de-Luz, auprès du duc d'Angoulême pour prendre ses ordres et conférer avec le lord Wellington; sa seigneurie, dévouée aux Bourbons , promit tous les secours nécessaires pour appuyer les vrais royalistes. George Bontemps Dubarry, fut envoyé pour prier le duc d'Angoulême de se rendre à Bordeaux ; lord Wellington fit aussitôt marcher une colonne sur cette ville ; aussitôt que le commissaire du roi et M. Lynch, furent certains de l'arrivée des généraux alliés, tout fut préparé pour les recevoir d'une manière éclatante; des députés partirent au-devant du noble lord Wellington, et auprès du duc d'Angoulème , pour porter les yeux des Bordelais.

12 MARS. Entrée des Anglais à Bordeaux. Cette ville , la première de toutes les villes de France, proclame Louis XVIII.

13. Bataille de Reims entre Saint-Priest

1

[ocr errors]
« PreviousContinue »