Page images
PDF
EPUB

déclaration. Je déclare en même temps que je n'ai jamais renoncé au trône de mon fils : je n'en avois pas le droit , et je n'aurois pu le faire sans me déshonorer. Mais j'espère que mon fils Gustave, au moment où il aura atteint sa majorité, saura se prononcer d'une manière digne de lui, de son père, et de la nation suédoise qui l'a exclu du trône ».

2 DÉCEMBRE. Les commissaires anglais remirent à ceux du roi de France la possession militaire de l'île de Saint-Pierre.

6, – Le cordon de troupes destiné à empêcher la communication de Cadis avec l'intérieur, et à prévenir ainsi toute contagion, a élé lere. -Défaite des révoliés du Mexique, et soumission des habitans de Buenos-Ayres.

Les négocians de Cadix, connus sous le nom de municipalité constitutionnelle, ont été bannis à trois lieues des remparts de cette ville , pour quatre ans, à l'exception du président, dont l'exil est fixé à dix ans, et qui est condamné à payer six mille piastres.

Mort, à Paris, du poële le chevalier de Parny, membre de l'académie française.

15. – Mort da prince de Ligne, à Vienne en Autriche.

- Traité définitif de paix entre l'Angleterre et les Etats-Unis , signé à Gand. Il est en onze articles; le onzième et dernier est ainsi conçu :

« Le présent traité, lorsqu'il aura été ratifié, sans altération, par les deux parties contractantes , et les ratification échangées , sera obligatoire pour les deux parties. Les ratificafious seront échangées à Washington, dans l'espace de quatre mois, à dater du jour de la signature , plus tôt si faire se peut ». Ce traité de paix avec l'Amérique fixe ainsi le terme pour la validité des prises qui auront lieu après la ratification du président des Etats-Unis : quatorze jours sur les côtes de l'Amérique septentrionale, trente jours sur les côtes de l'Europe, el cent vingt jours au delà de la ligne, etc.

15 DÉCEMB. Ouverture des états-généraux de Hanovre , par le duc de Cambridge.

19. -- La famille régnante à Tunis a été totalement égorgée , pendant la nuit; Sidi-Mamoud-Flassen , cousin du bey régnant, étoit à la tête des conjurés, Après avoir dirigé le carnage, il fut reconnu maître absolu de la régence. Il a donné sa fille en mariage à Sidi Oltoman kiaja , chef d'un parti puissant sous l'ancienne dynastie, et qui a une grande influence sur le peuple.

Proclamation du commandant des forces britanniques dans les états de Gênes, d'après l'ordre du prince-régent de la GrandeBretagne, de remettre le gouvernement des états gênois à l'autorité qui sera formée par le roi de Sardaigne, conformément à la décision

28.

du congrès de Vienne, en vertu de laquelle les états de Gênes sont mis sous la domination de S. M. Sarde, etc.

28 déc. Le tribunal d'appel de Soleure en Suisse, ajugé en dernière instance les révoltés du 12 novembre. Le colonel Schmid et le ci-devant conseiller de la cour d'appel Wyss d'Hessighofen, ont été condamnés à mort; les deux tiers des frais de procédure seront pris sur leurs biens : le dernier tiers sera supporté par le . capitaine Schmid; MM. Kiofer et Ziegler, Soleure, et Schrna, de Grenchen, sont bannis du pays pour

douze ans. 30. - Ordonnance du roi Louis XVIII, qui statue sur les pensions de retraite à accorder aux magistrats des cours, des tribunaux et justices de paix, ainsi qu'aux fonctionnaires et employés de la chancellerie de France, etc.

31. – Incendie, à Vienne en Autriche, du palais du comte Rasoumowski ; la bibliothèque qui étoit unique, a été la proie des flammes.

Mort du célèbre physicien, artronome Krafft, âgé de 79 ans, membre de l'académie royale des sciences , à Saint - Pétersbourg : il a été collaboraleur d'Euler à la confection des tables de la lune et à la rédaction du nouveau système de cet astre; il était aussi l'ins

teur de la famille impériale.

1815.

4. JANVIER. - Le roi de Sardaigne, conformément aux intentions des hautes-puissances réunies à Vienne, a pris possession des fiefs impériaux qui avoient déjà fait partie de la république Ligurienne.

5. Le grand conseil du canton de Soleure a fait grâce de la vie aux deux fonctionnaires qui étoient condamnés à mort pour crime de rébellion contre l'état, par sentence du tribunal d'appel, le 28 déceni bre; mais ils subiront une prison de vingt ans dans une forteresse hors du canton. On espère encore que ce terme de rigueur sera abrégé par l'entremise des ministres des puissances alliées.

15. Le chevalier Bugge, savant astronome est mort à Copenhague; il étoit âgé de soixante-quatorze ans.

16. Mort , à Paris , de mademoiselle Raucourt, célèbre comédienne.

18 et 19. — D'après la déclaration de M. Descloseaux, gendre de M. Danjou , ancien avocat , devenu propriétaire d'une portion du terrain de l'ancien cimetière de la Madeleine, que les restes des victimes , Louis XVI et Marie-Antoinette, se trouvoient; dans le terrain qu'il a fait enclore de murs , et dans le carré où se trouvent les corps de LL MM, a été entouré, par ses soins, d'une charmille fermée ; qu'il y a planté des saules pleureurs et des cyprès.

Le chancelier de France s'est transporté dans le jardin de M, Descloscaux , et a fait dresser un procèsverbal de tous les restes qu'on a pu recueillir , qu'on a placés dans deux cerceuils.

Le 2: , les deux cerceuils renfermant les restes des viciimes, Lonis XVI et de Marie-Antoinette , reine de France, ont été portés dans le tombeau des rois de

France, à Saint-Denis. M. le comte d'Artois , M, le duc d'Angoulême et M. le duc de Berri , tous les princes et les grands officiers civils et militaires de la maison du Roi; la inaison militaire du Roi, de Morisieur , la garde nationale parisienne, les grenadiers royaux et beaucoup de troupes de ligne formoient le cortège de cette cérémonie vraiment religieuse. Toutes les autorités s'étoient rendues dès le matin à SaintDenis : l'évêque de Troyes prononça l'oraison funèbre de Louis XVI et de Marie-Antoinette.

Le même jour on a posé la première pierre du monument qui doit être élevé sur la place Louis XV.

Ce monument représentera Louis XVI quillant la terre pour s'élancer vers son éternelle demeure. Un ange le soutient et le guide , et semble lui répéter ces paroles inspirées : Fils de Saint-Louis , montez au ciel. Sur un des côtés du piedestal paroîtra le buste de la reine dans un médaillon , ayant pour exergue ces paroles si dignes de l'épouse de Louis XVI: 8'ai tout su , lout vuit tout oublié. Sur une autre face du piédestal, on verra un portrait en bas-relief de madame Elisabeth. Ces mois seront écrits autour : Ne les détrompez pas ; paroles sublimes qui lui échappèrent le 20 juin, lorsque des assassins menaçoient ses jours en la prenant pour la reine. Sur le troisième côté sera gravé le testament de Louis XVI, où on lira celte ligne évangelique ; Je pardonne.de tout mon cour à ceux qui se sont faits mes ennemis.

La quatrième face portera l’écusson de France , avec celte inscription : Louis XVIII à Louis XVI.

Louis XVIII, pour récompenser le pieux dévouement de M. Descloseaux , qui a conservé à la France les dépouilles mortelles de LL. MM. le roi Louis XVI et de la reine son épouse, lui a accordé le cordon de l'ordre de Saint-Michel, et une pension réversible à ses deux filles.

23 Départ de Paris du lord Wellington , pour se rendre au congrès de Vienne. Tous les autres membres de la légation anglaise restent à Paris.

« PreviousContinue »