Histoire populaire de Napoléon Ier

Front Cover
D. Giraud, 1853 - 317 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 124 - ... qu'elle déclare bloquées des places devant lesquelles elle n'a pas même un seul bâtiment de guerre, quoiqu'une place ne soit bloquée que quand elle est tellement investie qu'on ne puisse tenter de s'en approcher sans un danger imminent ; qu'elle déclare même en état de blocus des lieux que toutes ses forces réunies seraient incapables de bloquer, des côtes entières et tout un empire ; 5°...
Page 299 - Dans l'ordre de notre hiérarchie constitutionnelle, le premier représentant de la nation est l'empereur, et ses ministres, organes de ses décisions ; la seconde autorité représentante e»t le sénat; la troisième, le conseil d'état, qui a de véritables attributions législatives ; le conseil législatif a le quatrième rang, > Tout rentrerait dans le désordre si d'autres idées constitutionnelles venaient pervertir les idées de nos Constitutions monarchiques.
Page 207 - Frasnes, avec des généraux de la garde, et j'y fus » joint par le général Labédoyère, qui me fit voir » une note au crayon qu'il portait au maréchal Ney, » et qui enjoignait à ce maréchal de diriger mon » corps d'armée sur Ligny. Le général Labédoyère
Page 290 - J'ai traversé les mers au milieu des périls de toute espèce; j'arrive parmi vous reprendre mes droits qui sont les vôtres. Tout ce que des individus ont fait , écrit ou dit depuis la prise de Paris, je l'ignorerai toujours : cela n'influera en rien sur le souvenir que je conserve des services importants qu'ils ont rendus ; car il est des événements d'une telle nature qu'ils sont au-dessus de l'organisation humaine. » Français ! il n'est aucune nation, quelque...
Page 174 - Voici le moment de nous rallier autour du vieil étendard tricolore, celui de 89, celui de la liberté, de l'égalité, de l'ordre public; c'est celui-là seul que nous avons à défendre contre les prétentions étrangères et contre les tentatives intérieures. Permettez...
Page 162 - J'ai quitté ma patrie de si bonne heure que j'ai à peine les habitudes d'un Français, et je puis dire avec vérité que je suis attaché à l'Angleterre, non seulement par la reconnaissance, mais aussi par goût et par inclination.
Page 251 - Ce mouvement est conforme aux dispositions de Sa Majesté qui vous ont été communiquées. Cependant l'Empereur m'ordonne de vous dire que vous devez toujours manœuvrer dans notre direction...
Page 251 - Je ne vous indique pas de direction, c'est à vous à voir le point où nous sommes pour vous régler en conséquence et pour lier nos communications, ainsi que pour être toujours en mesure de tomber sur quelques troupes ennemies qui chercheraient à inquiéter notre droite, et les écraser.
Page 124 - Les dispositions du présent décret seront constamment considérées comme principe fondamental de l'empire, jusqu'à ce que l'Angleterre ait reconnu que le droit de la guerre est un, et le même sur terre que sur mer ; qu'il ne peut s'étendre ni aux propriétés privées , quelles qu'elles soient , ni à la personne des individus étrangers à la profession des armes , et que le droit de blocus doit être restreint aux places fortes " réellement investies par des forces suffisantes.
Page 153 - ... jamais rétabli, me rendre ridicule en parlant le langage de la Divinité, flétrir ma mémoire en mettant le sceau à cet acte d'une politique machiavélique; car c'est plus qu'avouer le partage de la Pologne que de déclarer qu'elle ne sera jamais rétablie. Non, je ne puis prendre l'engagement de m'armer contre des gens qui ne m'ont rien fait, qui m'ont, au contraire, bien servi, qui m'ont témoigné une bonne volonté constante et un grand dévouement.

Bibliographic information