Histoire du bas-empire: en commençant a Constantin le Grand, Volume 11

Front Cover
Chez Desaint & Saillant, 1768 - Byzantine Empire - 24 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 216 - Juge & le jugement : au lieu de comparoître, il va ce jour-là dîner au palais , où il étoit invité avec un grand nombre de courtifans. Le Préfet ayant appris qu'il étoit à la table avec l'Empereur , entre dans la falle du fcftin , & adreffant la parole au Prince: «Seigneur...
Page 215 - ... la' personne offensée. Pour toute satisfaction, elle ne reçut que des outrages et de mauvais traitemens. Indigné de cette insulte, le préfet cite l'accusé devant son tribunal : celui-ci ne répond que par des railleries et des injures contre le juge...
Page 304 - Aufli fobre , aufli éloigné des plaifirs qu'il l'avoit été dans fa vie privée , il devint encore plus laborieux, plus attentif à ménager tous fes momens , dont il croyoit devoir compte à fes fujets. Maître de tous les mouvemens de fon âme , ferme Si confiant , fans opiniâtreté , il fçavoit fe plier aux circonflances.
Page 305 - ... & croyoit que toutes les affaires ont leur point de maturité , d'où dépend le fuccès. Il protégeoit les fciences , dont il faifoit l'amufement de...
Page 408 - Apôtres le pouvoir de lier & de délier dans le ciel & fur la terre, ajoûta-t-il qu'il feroit avec eux jufques à la fin du monde ? Ces paroles n'étoient ni paraboliques ni figuratives.
Page 215 - Préfet , fe plaignant d'un officier général , qui l'avoit dépouillée de tous (es bie-ns. Le Magiftrat par ménagement pour ce feigneur „ qui étoit parent du Prince , lui écrivit pour le prier de rendre. juftice , & lui fit préfenter fa lettrer JBSTIN JI.
Page 217 - ... alléguer aucun moyen de défenfe, il le fait dépouiller , battre de verges , & promener fur un âne , la face tournée en arrière . par toutes les places de la ville.
Page 14 - ... siége d'Onogouris , qu'il était honteux de voir dans les mains d'une poignée d'ennemis. Le roi répondit que les succès des Perses en Lazique ne devaient être imputés qu'à la négligence des Romains; que c'était à eux à reprendre Onogouris • qu'eux seuls avaient laissé prendre, et qu'il n'entrerait pour rien dans les hasards de la guerre , que les Romains n'eussent réparéleurs fautes passées. Ce refus parut suffire pour fonder une preuve de rébellion, et Jean le délateur lui...
Page 216 - Pour toute fatisfaâion , elle ne reçut que des outrages & de mauvais traitemens. Indigné de cette infulte , le Préfet cite l'accufé devant fon tribunal: celui-ci ne répond que par des railleries & des injures contre le juge & le jugement. Au lieu decomparoître , il va dîner au palais, où il étoit invité . avec un grand nombre de courtifans.
Page 147 - Leur chauiïure qui laifïbit le pied à découvert , s'attachoit par des courroies entrelacées l'une fur l'autre. Leur féjour en Italie leur fit changer quelque chofe dans leur habillement, qui fe rapprocha de celui qu'ils y trouvèrent en ufage.

Bibliographic information