L'Esprit des journaux françois et étrangers, Volumes 1-2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 24 - ... à leurs travaux. Ils l'envoyèrent en Chine , et lui prescrivirent de passer ensuite à la Cochinchine , quoiqu'il ne fût pas encore engagé dans les ordres sacrés.
Page 314 - Au cas que celui qui auroit fait pareille invention ou découverte , & qui l'auroit communiquée à la fociété, fe trouveroit hors d'état . faute d'argent , ou de tems , de faire les expériences requifes , pour la confirmer , la fociété , fi elle le juge à propos , fera faire tout le néceffaire à cet effet , & fe chargera des fraix pour autant que fes fonds pourront y fuffire.
Page 24 - Le jeune homme, rempli de confiance, se hâta de présenter la lettre au premier mandarin dont il put approcher, et fut mis en prison. Les prisons sont très-douces à la Chine, il y apprit la langue. Le vice-roi de Kanton, intéressé par sa contenance noble, douce, patiente, grave, presque asiatique, touché de son ingénuité, indigné d'une si odieuse trahison, devint son protecteur, et lui procura toutes les facilités qu'on refuse ordinairement aux Européens pour voir l'intérieur du pays.
Page 131 - C'eft à la révivification du cuivre de ce dernier ingrédient que ces fauffes doivent la propriété de rehautfer l'éclat de l'or , par la belle couleur rouge qu'elles lui donnent ; cette opération eft donc une maniere d'appliquer une très-légere cou-, che de cuivre à la furface de l'or.
Page 25 - ... caractère le plus doux, une répugnance naturelle à fuir le danger : pendant tout le combat, M. Poivre se porta sur la galerie, sur le gaillard, sur le tillac, partout, où il se crut le plus utile, aidant à la manœuvre , exhortant les soldats et les matelots, et surtout secourant les blessés : un boulet de canon lui emporta le poignet. Pour donner une idée de la sérénité de son âme, nous dirons que le premier mot qu'il prononça en se voyant un bras de moins , fut : Je ne pourrai plus...
Page 219 - L'orgueilleufe opulence outrage la nature, Et de l'humanité rompt les auguftes nœuds. Ciel ! lance tes carreaux & frappe le barbare • De qui la main avare , N'a jamais efluyé les pleurs...
Page 355 - ... mortelle , uniquement parce que le malade avoit eu pour la premiere & derniere fois de fa vie, une attaque de goutte trente mois auparavant J'en ai vu un autre rendre dans une efquinancie des plus graves les faignées inutiles par le retard qu'il apporta à les...
Page 363 - Commet de la tige, qui efl une hampe : les fleurs de la parue fupétieure font maies , compofées chacune d'un calice à trois feuilles , & de trois étamines fans piftil : la partie inférieure de l'épi eft occupée par des fleurs femelles, à chacune defquelles fuccede une petite graine portée par un filet, accompagné d'une aigrette de poils : elles fe diilipent lorsqu'elles font mûres, & s'envoient en forme de duvet.
Page 206 - Couples & flottantes , & d'une ganfe de diamans ; le manteau rofe bordé de franges en argent , tombant jufqu'au bas des jambes , & attaché fur l'épaule droite par des cordons qui laiffoient flotter des mouchets d'argent ; un large cimeterre pendant au côté, & foutenu...

Bibliographic information