Das leben des ministers freiherrn vom stein: von G. H. Pertz, Volume 6, Issue 2

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 724 - La lâcheté de votre frère a tout perdu. Il ne pouvait paraître à la côte que pour tout perdre ou tout sauver. Son retour en Angleterre a décidé de notre sort : sous peu , il ne me restera plus qu'à périr inutilement pour votre service.
Page 114 - ... existera pour elle une plus légitime grandeur que dans toute son ancienne domination. Les États dont la politique de la France a dû, dans tous les temps, embrasser la cause, sont naturellement ceux que Sa Majesté met le plus de prix à voir se replacer dans leur véritable système ; les sentiments personnels et les liens de famille de nos souverains établissent d'ailleurs un rapport de plus entre nos deux pays, et le rétablissement d'une parfaite intelligence entre eux comme avec tous...
Page 114 - ... frontières, non-seulement ne peut plus être pour eux un objet d'inquiétude, mais ne doit au contraire que leur offrir un contre-poids nécessaire au maintien de l'équilibre général. Aucune idée d'extension n'entre plus dans l'esprit de l'Empereur. La haute raison de Sa Majesté l'a ramenée à des voies de modération dans lesquelles il existera pour elle une plus légitime grandeur que dans toute son ancienne domination. Les États dont la politique de la France a dû, dans tous les temps,...
Page 983 - Il ne sera rien innové aux articles de cette constitution, qui assurent à tous les cultes une protection et une faveur égales, et garantissent l'admission de tous les citoyens, quelle que soit leur croyance religieuse, aux emplois et offices publics.
Page 112 - Ce même instiact qui lui fait pressentir d'une manière si admirable ce qui lui est contraire, se montre aussi chez lui dans l'aversion très prononcée que vous avez l'honneur de lui inspirer. Après tout ce que je viens de vous dire, vous pensez bien que je serois fort à plaindre à Munich , si je , n'y avois déterré quelques personnes qu'on ne voit pas dans la société.
Page 112 - Il nous a menés chez une somnambule si extraordinaire qu'il faut l'avoir vue pour y croire. Elle a prédit le 4 de mars l'arrivée de Napoléon en France, et elle s'occupe beaucoup de lui avec une horreur qui lui fait mal. Je ne vous en dirai pas davantage là-dessus pour ne pas vous en dire trop.
Page 1182 - Tenons pour certain que cet amour effréné de la critique, décoré de beaux noms, est un des vers rougeurs placés au sein de la société, qui peut bien la réduire en poussière, mais qui ne peut lui donner un quart d'heure de vie. Joignes a ces ingrédients, le méphitisme de l'immoralité, l'enseignement donné à la multitude par l'exposition des plus dégoûtantes images — en continuant ainsi, on peut repondre d'une fin prochaine — celle de la société.
Page 114 - Cancrin demande que l'Administration des finances et de police du Rayon assigné en France à la Russie, soit selon les règlements militaires Russes, exclusivement déléguée au Maréchal Barclay, sauf à ce que son administration se règle d'après les principes généraux établis par le comité central. En admettant la proposition du Général Cancrin, 1) on...
Page 115 - Schwerin) en a remis un second — rien n'a cependant été effectué jusqu'ici par le Cabinet Autrichien malgré les assurances satisfaisantes verbales réitérées données par son chef le Prince Metternich. L'état de guerre dans lequel l'Allemagne se trouve avec la France, augmente la nécessité d'unir les différents états qui la composent, par un...
Page 42 - Madame, et celles du Prince n'existent point ici, et n'existeront partout que rarement, si elles existent quelque part. Le Prince Vous racontera certainement les anecdotes les plus curieuses; car il n'ya pas de doute que s'il ya...

Bibliographic information