Page images
PDF
EPUB

DE

L'ÉGLISE CATHOLIQUE,

PAR L'ABBÉ ROHRBACHER,

DOCTEUR EN THÉOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN,

PROFESSEUR AU SÉMINAIRE DE NANCY, ETC.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][graphic][merged small][merged small][subsumed][merged small]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

A RENNES,
Chez Morault, successeur de Vatar, libraire.

A VANNES,
Chez N. DE LAMARZELLE, imprimeur-libraire.

A STRASBOURG,
Chez Dracu, libraire, près de la Cathédrale.

A NIMES,
Chez Waton, libraire.

A NANCY,
Cher Tuomas, libraire, rue Saint-Nicolas.

NANCY, IMPRIMERIE DE DARD,

Rue des Carmes, 28.

HISTOIRE UNIVERSELLBRAR

OF THE ABBEY OF GETUSES.

DE

Сомне

L'ÉGLISE CATHOLIQUE.

BX945

Rb v.

27 LIVRE QUATRE-VINGT-NEUVIÈME.

DE 1730, MORT DU PAPE BENOIT XIII, 1788, MORT DE SAINT ALPHONSE DE LIGUORI ET

DE LOUISE DE FRANCE, RELIGIEUSE CARMÉLITE.

L'Eglise et le monde pendant le dix-huitième siècle. Les portes de l'enfer s'ef

forcent de prévaloir contre l'Eglise du Christ.

En Italie, succession de bons Papes : saints et savants person

nages, littérateurs et artistes distingués.

Durant les deux derniers tiers du dix-huitième siècle, nous voyons passer sur le siége de saint Pierre Clément XII, de 1730 à 1740; Benoit XIV, de 1740 à 1758; Clément XIII, de 1758 à 1769; Clément XIV, de 1769 à 1774; Pie VI, de 1775 à 1799 : sur le trône de France , Louis XV et Louis XVI; sur le trône d'Espagne, Philippe V, Louis Jer, Ferdinand VI, Charles III; de Portugal, Jean V, Joseph, Marie et don Pédro; d'Angleterre, les Hanovriens Georges ler, Georges II et Georges III; de Suède, Ulrique-Eléonore, Adolphe-Frédéric, Gustave III; de Prusse, Frédéric-Guillaume Ier, Frédéric II, Frédéric-Guillaume II; sur le trône impérial d'Allemagne, Charles VI, Charles VII, François jer et Marie-Thérèse , Joseph II, Léopold II, François 11: sur le trône impérial de Russie,

1

[ocr errors]

TOME XXVII.

914

Pierre fer, Catherine Ire, Pierre II, Anne, Iwan ou Jean VI, Elisabeth, Pierre III, Catherine II, Paul Ier; sur le trône impérial de Turquie, Achmet III, Mahomet V, Osman II, Mustapha III, Achmet IV; sur le trône impérial de Chine, Kang-hi, Yong-tching et Kien-long. Nous voyons, dans la même période de temps, le royaume de Pologne disparaître du nombre des nations indépendantes , et une nouvelle nation indépendante se former en Amérique, sous le nom d'Etats-Unis. Nous voyons surtout la plupart des souverains, des politiques et des littérateurs, former une espèce de coalition, afin de prévaloir contre l'Eglise de Jésus-Christ.

Cependant, dans toute cette période, cette Eglise n'a eu que de bons Papes et n'a cessé de produire des saints.

Le pape Benoit XIII mourut le vingt-deux février 1730, à l'âge de quatre-vingt-un ans, après un pontificat de cinq ans huit mois vingt-trois jours. Telles étaient ses vertus , suivant le témoignage de son savant contemporain Muratori , qu'il était regardé comme un saint. D'une humilité incomparable, il estimait plus d'être un pauvre religieux que toute la gloire et la majesté du pontificat romain. Très-détaché de la chair et du sang, il ne chercha rien pour ceux de sa famille. A un merveilleux désintéressement, il joignait une grande libéralité, mais pour les pauvres. Il avait pour ceux-ci une singulière tendresse, et on le vit plus d'une fois les embrasser, considérant en eux celui dont il était le vicaire ici-bas. Ses pénitences, ses jeûnes étaient extraordinaires. Aussi rapporte-t-on plusieurs grâces obtenues de Dieu par son intercession, et pendant sa vie et après sa mort'. Il ne lui manquait que la sagacité ordinaire pour

choisir de bons ministres et les contenir dans les limites de leur devoir. Archevêque de Bénévent, lorsqu'il fut élu Pape, il avait pris en grande affection tous les Bénéventins, en particulier le cardinal Coscia , qu'il fit son successeur dans cet archevêché et son principal ministre. Ce cardinal et les autres Bénéventins abusèrent de la confiance du Pontife et commirent plusieurs actes blamables qui leur attirèrent la haine du peuple romain.

Le douze juillet 1730, Benoit XIII eut pour successeur dans la Chaire apostolique le cardinal Laurent Corsini, âgé de soixante-dixhuit ans, qui prit le nom de Clément XII. Il était d'une des familles les plus considérables de Florence, la même qui a produit saint André Corsini , évêque de Fiesole. Il étudia le droit à Florence,

à Rome, et particulièrement à Pise, où il fut reçu docteur. A Rome, il se donna tout entier à l'état ecclésiastique, devint clerc de la

• Muratori. Annali d'Italia, an. 1730.

« PreviousContinue »