Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

O

a

[ocr errors]

a

derniere fin, emporte la pureté du choix des moyens. C'est-à-dire , qu'autant

à qu'on ne cherche que Dieu,qu'on ne tend qu'à Dieu , qu'on ne veut jouir que de Dieu, autant est-on fidéle à ne le chere cher, à ne tendre à lui, à ne se préparer à jouir de lui que par les moyens qu'il nous a donnez pour cela. Ces moyens font la voye de fon Evangile, & l'accomplissement exact de la Loi, dont l'on eft bien éloigné de vouloir affoiblir les veritez ni diminuer la fainte & falutaire severité, quand on sçait qu'il n'y a qu'un chemin pour aller à Dieu, qui eft celui que Jesus-Christ nous a' tracé par son sang s & que les voyes que l'on voudroit subf- . tituer à celles-là , font d'autant plus sufpetes & moins aimables à ceux qui cherchent Dieu purement, qu'elles portent moins le caractere de la croix & de la mortification de Jesus-Christ, & qu'elles flattent davantagé la délicatesse & lalâcheté de notre nature corrompuë.

Certe pureté de cœur consiste dans l'unité de la fin & l'unité des moyens g? dans l'unité duterme & l'unité de la voye, est donc un moyen souverain pour allumer & faire croître en nous le desir de voir Dieu, ausb-bien que pour nous y

0

préparer. Un cœur qui cherche ainsi Dieu , peut dire avec confiance ces paroles du Prophete (a): Que defirai-je dans le ciel ,finon vous ? & qu'ai-je fouhaité sur la terre que vous seul? Mon corps & mon ame languissent de ce defir , Ô Dieu qui êtes le Dieu de mon cæur & mon partage pour jamais. Ceux qui portent ailleurs "leurs desirs et leurs affections fériront, vous perdrez toutes cessames adulteres qui se séparent de vous. Mais pour moi mon unique bien est de m'attacher à vous seul, ô mon Dieu , de n’esperer qu'en vous, ca de ne desirer que vous : Totum » meum bonum est, dit S. Augustin : Deo » inhærere gratis : Tout mon bien con» fiste à n'être attaché qu'à Dieu, & à n'y v être attaché que pour lui.

CONCLUSION. :

و

Examen. Humiliation. Priere.

Pseaume 14. Domine , quis habitabit , c.

Et le Pseaume 72. Quàm bonus Ifraël Deus, &c.

Le&ure , chapitre 4. de l'Epître aux Hebreux.

fa) Pf. 720

[merged small][ocr errors][merged small]

I Eigneur , qui habitera dans votre

Tabernacle ? & qui se reposera sur votre montagne sainte?

2. Ce sera celui dont la vie est sans tache:& qui fait des actions de justice.

3. Qui parle dans son coeur selon la verité : qui ne s'est point servi de sa langue pour tromper. :

4. Qui ne fait mal à personne : & qui n'a point écouté les médisances contre fon prochain.

s. Qui regarde le méchant comme un homme de néant : & honore ceux qui craignent le Seigneur.

6. Qui ayant fait un serment à son pro- .' chain ne le trompe point: & qui ne prete point son argent à usure, & qui ne reč çoit point de présens contre l'innocent.

7. Celui qui fait ces choses : ne fera jamais ébranlé.

PSEAUME 72.

.

Quàm bonus Ifraël Deus, &c.

Ue le Dieu d'Israël est bon : à 0

ceux qui ont le cour droit ! 2. Cependant mes pieds ont presque 'été ébranlez : & mes pas ont été tout prêts de glisser.

3. Parce que j'ai regardé les injustes, avec un cil jaloux, en voyant la paix des méchans.

4. Car il n'arrive rien de considerable à leur mort : & ils n'ont point de playe profonde.

§. Ils ne sentent point les miseres humaines comme les autres : & ils ne souffrent point les châtimens que

souffre le . reste des hommes.

6. C'est pourquoi l'orgüeil s'est faili d'eux : leur injustice & leur impieté est comme un habit dont ils se revêtent.

7. Leur iniquité comme à force de s'être engraissée est sortie au dehors : ils ont passé dans toutes les passions de leur coeur.

8. Leurs pensées & leurs paroles n'ont respiré que la malice : ils ont trouvé de l'injustice dans le Très-haut.

g. Ils ont porté leur bouche jusques

.کړ

dans le ciel (par leur blasphême): & leur langue a passé sur la terre ( sans épargner personne.)

10. C'est pourquoi mon peuple se convertira : & les jours pleins se trouveront en eux.

11. Ils ont dit : Comment Dieu peutil sçavoir cela ? le Très-haut a-t-il connoissance des choses?

12. Voilà ces méchans & ces heureux du siecle: qui possedent des richesses.

13. C'est donc bien en vain, ai-je dits que j'ai rendu mon coeur juste : & que j'ai lavé mes mains avec les personnes innocentes.

14. Puisque je ne laisse pas d'être frappé de playes durant tout le jour : & que je suis châtié dès le matin.

I.F. Mais si je dis, que je m'arrête à ce sentiment; je fais injure à tout le parti de vos enfans.

16. Je pensois comprendre ce secret: mais j'y travaille inutilement.

17. Jusqu'à ce que je fois entré dans le fan&uaire de Dieu ; & que je confi

; dere leur fin.

18. Veritablement, Seigneur, vous les avez mis dans des lieux bien glissans & bien troppeurs : vous les avez fast

[ocr errors]
« PreviousContinue »