Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

voleurs percent

fa maison, & que puisqu’un homme pour éviter d'être volé ne manqueroit pas de veiller s'il sçavoit l'heure où le voleur doit venir, celui qui ne sçait pas à quelle heure le Seigneur viendra à lui,doit veillér à toure heure& à tout moment, s'il ne veut pas être surpris.

IV. L'application d'un chacun à ses propres devoirs fait aussi partie de la vigilance chrétienne , comme la parabole du serviteur fidéle & prudent le marque de la fin du chapitre 24. de S. Matthieu.

V. Notre Seigneur appelle encore veiller , d'avoir la lampe à la main & de l'avoir pleine d'huile, c'est-à-dire, selon que l'explique saint Gregoire le Grand, d'avoir provision de bonnes ceuvres, maisde bonnes quvres pures & faites toutes pour Dieu, & non pas corrompuës par la vanité & par l'intention impure de plaire aux hommes. Car la conclusion qu'il tire de la parabole des cinq viergesfages & des cinq vierges foles, eft qu'il faut veiller , parce que nous ne fçavons ni le jour ni l'heure, & qu'il ne sera pas tems, au moment de la mort, mencer à faire du bien. Tout le chap. 25. prouve la même verité.

V.I. La priere. est inséparable de la

de com

vigilance. Car fi le Seigneur ne veille sur nous & ne nous garde par sa main toutepuissante, c'est en vain que nous veillons pour nous garder nous-mêmes. Or c'est par la priere que nous engageons Dieu de veiller sur nous, & pour nous. C'est pourquoi le Fils de Dieu & fes Apôtres ont toujours joint ces deux choses. Veillez priez , dit Jesus-Christ à ses Difciples la veille de la mort; afin que vous n'entriez point en tentation(a).Et enS.Luc, après avoir averci les hommes de ne pas laisser appesantir leurs coeurs par la bonne chere & par les soins de cette vie, de peur que ce jourterrible ne les surprenne tout dun coup comme un filet & comme un éclair, il ajoûte ::Veillez donc en priant toujours : afin que vous soyez rendus dignes d'éviter tous ces maux qui arriveront ; pode comparoître avec confiance devant le Fils de Phomme, S. Pierre le Prince des Apôtres parle comme son Maître par: rapport au dernier tems de la vie. Au reste, dit-il (6), la fin de tout (ou de toutes choses) s'approche. Soyez donc sages a veillez dans la priere. Soyez assidus à la priere (c), dit saint Paul, e acar compagnez-la de vigilance & d'action de

(a) Luc 2. 21. (b) 3. Ep. 4. 7. (c) Coloff. 4. 2, .

[ocr errors]

ز

[ocr errors]

2

[ocr errors]

graces... invoquant en esprit, dit-il encore ailleurs, (a) en tout tems en toutes manieres, a veillant

pour cela avec perseverance dans la priere pour tous les Saints.

En ramassant donc toutes ces parties differentes, formons-en la vigilance chré tienne, que notre Seigneur nous recommande si fort. Mettons dans notre cour ces trois paroles qu'il a jointes en parlant sur ce sujet : Videte, vigilate, orate.

Voyez ce que Dieu demande de vous; soyez attentifs à vos devoirs; ne perdez pas de vûë celui qui vous doit juger & qui vous juge dès maintenant ; reflechiffez souvent sur vous-même; meditez la loi de Dieu dans sa parole ; examinez vos actions & les plus secrets mouvemens de votre cour, pour prévenir l'examen que Dieu en doit faire.

Veillez sur les occasions de faire le bien & d'éviter le mal, sur vos inclinations, sur vos habitudes, sur vos fens, sur votre imagination, sur votre esprit, sur votrecour, sur votre famille, fur toutes les choses, & sur toutes les personnes dont vous devez répondre.

Priez en tout tems, en tour lieu, en toutes manieres, pour vous, pour vos (a) Ep. 6. 18.

[ocr errors]

amis, pour toute l'Eglise, c'est-à-dire, -: qu'outre les heures reglées de vos prie· res, qui selon l'esprit de l'Eglise doivent

partager votre journée & interrompre souvent vos autres occupations, il faut vivre toûjours dans l'esprit de la priere; & que par la disposition de votre coeur vos actions & vos souffrances, vos discours & votre silence, votre repos & vos · mouvemens forment en vous le cri & la priere de la charité, qui est la seule priere qui soit exaucée de Dieu.

CONCLUSION.
Examen. Humiliation. Priere.

Pleaume 62. Deus, Deus meus, ad te
de luce vigilo. Er le Pf. 27. Adte, Do-
mine , clamabo.
Le&ure, ch. 7. de l'Epître aux Romains,

PSE AUME 62.
Deus, Deus meus , ad te de luce vigilo.
I.

vous cherche dès le point du jour. 2. Mon ame est pressée d'une soif ardente pour vous : & combien ma chair feche-t-elle dans ce defir ?

3. Me trouvant dans une terre deferte, fans route & fans eau : je me suis ainsi

:

[ocr errors]

présenté dans votre sanctuaire, pour y voir votre puissance & votre gloire. 4.

Votre misericorde vaut beaucoup mieux que toutes les vies : mez levres chanteront vos louanges.

S. Je vous benirai ainsi tant que je vivrai: & j'aurai les mains élevées pour invoquer votre nom.

6. Que mon ame soit remplie comme de viandes grasses & délicieuses : & ma bouche témoignera sa joye par des hymnes de louanges.

7. Si je me suis souvenu de vous étant sur mon lit, je méditerai & penserai à vous le matin : parce que vous m'avez fecouru.

8. Je serai ravi de joye étant à couvert sous vos aîles , mon ame s'est fortement attachée à vous : votre droite m'a soûtenu.

9. Mais pour eux, c'est en vain qu'ils ont cherché mon ame : ils descendront au plus profond de la terre : ils seront livrez à l'épée , ils seront le partage des renards.

10. Mais le Roi trouvera la joye en Dieu , tous ceux qui jurent d'être à lui feront loüez: parce qu'il a fermé la bouche de ceux qui disoient des mensonges.

« PreviousContinue »