Le spectateur du Nord: journal politique, littéraire et moral, Part 2

Front Cover
Chez Pierre François Fauche, imprimeur et libraire, 1801 - Europe
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 169 - ... pas des princes déjà vaincus par les délices et l'orgueil, comme Antiochus et Tigrane, ou par la crainte, comme Philippe, Persée et Jugurtha, mais un roi magnanime qui, dans les adversités, tel qu'un lion qui regarde ses blessures, n'en était que plus indigné.
Page 181 - O prodige de l'art ! dans leurs veines flétries Lorsque d'un sang glacé les sources sont taries, Du cylindre odorant qui le tient enfermé , Jaillit un sang plus pur, de parfums embaumé. Par le souffle de l'air la liqueur onctueuse Poursuit , en bouillonnant , sa route tortueuse , Se filtre, s'insinue, et court à longs ruisseaux De l'aride machine inonder les vaisseaux. Soudain tout se ranime, et la pâleur s'efface : L'immobile beauté conserve encor sa grâce; Un nouvel incarnat a peint son...
Page 94 - Tous les ports et rades du Portugal en Europe seront fermés de suite, et le demeureront jusqu'à la paix entre la ' France et l'Angleterre, à tous les vaisseaux Anglais de guerre et de commerce; et ces mêmes ports et rades seront ouverts à tous les vaisseaux de guerre et de commerce de la République Française et de ses alliés. Quant aux ports et rades du Portugal dans les autres parties du monde, le présent Article y sera obligatoire dans les termes...
Page 99 - Jérusalem. Pour assurer l'indépendance absolue de cette île, de l'une ou de l'autre des deux parties contractantes , elle sera mise sous la garantie et la protection d'une puissance tierce, qui sera désignée par le traité définitif.
Page 173 - ... ne laisser aux Macédoniens aucun moment pour se reconnaître; et après les avoir vaincus, rendre , par un décret public, à la Grèce si longtemps captive , la liberté à laquelle elle ne pensait plus ; par ce moyen répandre d'un côté la terreur , et de l'autre la vénération de leur nom : c'en était assez pour conclure que les Romains ne s'avançaient pas à la conquête du monde par hasard , mais par conduite.
Page 418 - Royal furent désapprouvées par cette même madame de Sévigné et par une foule de gens de bien , qui ne voyoient dans ces solitaires que les adversaires des jésuites et les défenseurs de la saine morale. Ce monarque absolu échoua véritablement en déployant beaucoup de pouvoir, il encourut le blâme d'avoir persécuté, et ne parvint point à éteindre une hérésie. On lui souteooit que cette hérésie étoit un fantôme.
Page 98 - Contractantes s'engageant à donner les passeports et les facilités nécessaires pour accélérer l'arrivée desdits ordres et assurer leur exécution. Il est de plus convenu que toute conquête qui aurait eu lieu de la part de l'une ou l'autre des Parties Contractantes, sur l'une d'elles ou sur leurs alliés, après la ratification des présens préliminaires, sera regardée comme non avenue, et fidèlement comprise dans les restitutions qui auront lieu après la ratification du Traité définitif.
Page 201 - ... d'un physiologiste, d'un botaniste ? Qu'est-ce que la plume et l'écritoire, en comparaison du compas, du quart de cercle, des cornues, des alambics, des loupes, des herbiers, des télescopes ? La disproportion est visible : le nom de savant est bien plus auguste que celui d'homme de lettres ; et les hommes de lettres eux-mêmes, quoiqu'ils ne soient peut-être point les plus modestes, par un penchant secret, sont toujours disposés à céder le pas aux philosophes, environnés de tout l'appareil...
Page 151 - Savent« ils mépriser la vie , souffrir et mourir , comme nous , sans plaintes «ni regrets? non; ils y tiennent par trop de liens. A quoi donc « sert l'argent , pour lequel ils travaillent tant ? à faire des riches « et des pauvres , à établir parmi eux le crime , la rancune et la « jalousie En devenant cultivateurs , il faudra donc appeler « dans nos villages des juges pour nous tourmenter, y élever des « prisons à hauts murs pour nous enfermer , et forger des chaînes
Page 93 - Le premier consul de la république française , an nom du peuple français , et sou altesse royale le prince régent du royaume de Portugal et des Algarves, également animés du désir de rétablir les liaisons de commerce et d'amitié qui subsistaient entre les deux...

Bibliographic information