Histoire des empereurs romains, depuis Auguste jsqu'a Constantin, Volume 1

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xvi - Extrait fous quelque prétexte que ce puifle être, fans la permiflion expreffe Si par écrit dudit Expofant , ou de ceux qui auront droit de lui , à peine de confifcation des Exemplaires contrefaits , de trois mille livres d'amende contre chacun des Contrevenans , dont un tiers à Nous...
Page xvi - Libraires , & autres perfonnes de quelque qualité & condition qu'elles foient , d'en introduire d'impreffion étrangère dans aucun lieu de notre obéiflance : comme aufli d'imprimer , ou faire imprimer , vendre , faire vendre...
Page xvi - Exemplaires contrefaits , de trois mille livres d'amende contre chacun des Contrevenans , dont un tiers à Nous, un tiers à l'HôtelDieu de Paris , & l'autre tiers audit Expofant...
Page xv - LOUIS, par la grâce de Dieu , Roi de France & de Navarre : A nos âmes & féaux Confeillers , les Gens tenans nos Cours de Parlement...
Page xvi - Préfentes feront enregiftrées tout au long fur le Regiftre de la Communauté des Libraires & Imprimeurs de Paris dans trois mois de la date d'icelles j que la réimprefîîon dudit Livre fera faite dans notre Royaume & non ailleurs , en bon papier & beaux caractères , conformément à la feuille imprimée...
Page xvii - Librairie, & notamment à celui du 10 Avril 1725 , à peine de déchéance du préfent Privilege ; qu'avant de l'expofer en vente, le Manufcrit qui aura fervi de copie à l'impreffion dudit Ouvrage , fera remis dans le...
Page 443 - ... aux courriers diplomatiques, mon voyage fut si rapide que, moins de neuf jours après mon départ de Saint-Pétersbourg, je sonnais, rue Neuve-des-Capucines, à l'hôtel du ministère des affaires étrangères. IV II était trois heures du matin. M. Guizot, prévenu de mon arrivée, se leva ; à quelque heure que ce fût du jour ou de la nuit, il recevait lui-même les porteurs officiels de dépêches. J'entrai dans soncabinet;unelampe brûlait sur le bureau, devant lequel il se tenait debout...
Page xvii - Du contenu defquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir ledit Expofant & fes ayants-caufe , pleinement & paifiblement , fans fouffrir qu'il leur foit fait aucun trouble ou empêchement.
Page 383 - Ciuna le consulat pour l'année suivante, se plaignant obligeamment de la circonspection timide qui l'avoit empêché de le demander. Cinna, de son côté , fit preuve de sensibilité et de bon cœur. Il devint ami fidèle du prince à qui il étoit deux fois redevable de la vie, et en mourant il l'institua son seul héritier. Ce ne fut pas le seul ni le plus grand fruit qu'Auguste tira de sa clémence en cette occasion.
Page 470 - Il fit alors entrer fes amis , & les voyant au tour de fon lit , il leur demanda s'il ne leur fembloit pas avoir bien joué fon rôle dans la comédie de la vie...

Bibliographic information