Page images
PDF
EPUB

DU

POUVOIR TEMPOREL

DE LA PAPAUTÉ

PAR M. BONJEAN, SÉNATEUR

Véritable origine du pouvoir temporel

Ses caractères aux diverses époques
Du népotisme et du serment des papes
Ancienne politique de la France envers la Cour

do Rome
Tableau chronologique des papes
présentant les traits principaux de l'histoiro

de la papauté
Réponse à Monseigneur de Nimes

PARIS

TYPOGRAPHIE DE CH. LAHURE ETC

IMPRIMEURS DU SÉNAT

RUE DE FLEURUS, 9

1862

[merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

Sur l'avis de personnes dont l'opinion a toute autorité sur moi, je publie le Discours que j'ai prononcé, le 28 février, avec les textes que je crois propres à en justifier toutes les propositions.

Dans ces notes, comme dans le Discours luimême, j'espère ne m'être point écarté de l'esprit de modération qui m'a valu, de la part du Sénat, l'attention bienveillante dont je ne saurais être assez reconnaissant.

Parmi les matériaux si nombreux qu'une laborieuse étude m'a permis de recueillir, j'ai toujours choisi de préférence ceux qui faisaient connaître la vérité, avec le moins de scandale possible; mais je n'ai reculé devant aucune révélation nécessaire au triomphe de la vérité.

A ceux qui penseraient que j'aurais dû taire certains faits, je répondrai, avec notre pieux et savant Fleury (IVe Discours, n° 13):

« Il est triste, je le sens bien, de relever des

[ocr errors]
[ocr errors]

« faits

peu édifiants, et je crains que ceux qui ont plus de piété que de lumières n'en prennent a occasion de scandale. Ils diront peut-être que, « dans l'histoire, il fallait dissimuler ces faits....

« N'est-il pas utile de montrer aux bonnes « âmes le milieu raisonnable entre les emporte« ments et les excès de quelques écrivains moder« nes ? Le Pape n'est pas l'Antechrist, à Dieu ne « plaise ; mais il n'est pas impeccable, ni monar« que absolu, dans l'Église, pour le temporel et le « spirituel. – Les væux monastiques ne sont pas « sortis de la boutique de Satan; mais les moines « se sont relâchés de temps en temps, et ont sou« vent abusé de leurs richesses et de leurs privi. « léges. Les théologiens ne sont pas des sophistes méprisables...; mais il ne faut

pas

les « admirer aveuglément, ni les préférer aux Pères « de l'Église.

« Peut-être (car qui sait les desseins de Dieu, « et qui est entré dans son conseil ?), peut-être « a-t-il permis ces désordres, dans son Eglise, pour « apprendre aux hommes, par leur propre expé

, « rience, à suivre à la lettre ses préceptes et à ne « pas vouloir maintenir sa religion par les maximes « d'une politique mondaine....

« Vous croyez que le sacerdoce aura plus d'au« torité, étant soutenu par la puissance temporelle; « et vous perdrez la vraie autorité, qui consiste (( dans l'estime et la confiance....

« Deux sortes de personnes trouvent mauvais a que l'on rapporte des faits désavantageux à « l'Église. — Les premières sont ces politiques pro« fanes qui, ne connaissant pas la vraie religion, « la confondent avec les fausses et la regardent

« PreviousContinue »