Page images
PDF
EPUB

La fable da Serpent ? Je ne puis me défendre
De vous la raconter. Si vous êtes subtil,
Vous allez sans effort l'expliquer et m'entendre.

[ocr errors]

Il était un serpent qui, trouvant par hasard

Une bouteille débouchée ,
Pleine d'une liqueur des gourmets recherchéc ,
De ce nectar divin voulut avoir sa part.
L'animal cauteleux sait ramper à merveille.
Il se plie, et se tord comme un homme de coor.
Ses longs auneaux du vase embrassent le contour,
El le serpent se glisse enfin dans la bouteille.
Dieu sait s'il s'en donna ! sans être un grand devin
Vous devez présomer qu'il se gorgea de vin.
La place était commode. Au fond de sa cachette,

Le larron défiait la censure indiscrète.
. Mais le maître du vin , haut et puissant seigneur,
Un jour entre aa caveau. Le serpent , à la hâte ,

Cherche à s'enfuir, lant il a pear

De tomber vivant sous sa pate.
Il veut, par le goulot, se glisser en dehors;

Mais le reptile en vains efforts
Et se tourmente et se consume.
Il avait tant bu

que
son

corps
Avait quadruplé de volume.
Le maître, en le voyant, fait un malin sooris.
Ah! serpent, 'mon ami, vous ne fûtes point sage,
Lui dit-il; si la vie a pour vous quelque pris,

Et si, redoutant l'esclavage ,
Vous ronlez ressortir par cet étroit passage,
Avant tout, dégorgez ce que vous m'avez pris.

Le roi , parlant ainsi , jetait sur son ministre

Un regard perçant et sinistre.
Celui-ci ac répondit mot.

Qu'aurait-il dit? Baissant l'oreille, Il trembla poar sa vie , et parat aussi sot Que le serpent dans la bouteille.

Par M. JEAUFRET.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

BOUTADE.

Ne croyez pas toujours Apollon sur sa foi ,

Dirait encor le bon Horace.
Telle mose qui fait aux échos da Parnasse
Redire les vertus de notre excellent roi,
Naguère da tyran était pensionnaire.
Eb! messieurs les auleurs qui chantâtes pour lui,

Ayez donc aujourd'hui
La padeur de vous taire.

M.... F......... LE V.......

RÉFLEXIONS D'UN GASCON SUR LES PYRAMIDES

D'ÉGYPTE.

Qué l'on admiré , j'y consens,
Ces pyramides "sans pareilles :

Mais si ce sont là des merveilles,
Qu'est-cé donc qaé séra qué mon clocher des champs ?

www.

LES AMIS DU JOUR.

Il est mon ami, moi le sjen ;
Voulez-vous en savoir la cause?
C'est qu'il ne me demande rien,
Et que je fais la même chose.

1

ENIGME.

[ocr errors]

Bon et mauvais , triste et joyeux,

Léger et lourd, excellent, furieux; Consolant les mortels au sein de la détresse ,

Je les soutiens, je les renverse. Je suis froid, je suis chaud , je suis et faible et fort; Je provoque au sommeil, j'excite le transport;

Je suis né doux , je deviens aigre ;

Je rends pesant, je rends alėgre.
Je remplis de courage ct raffermis les cours;
Je fais que l'on chancelle et causę des vapeurs.
Je fais faire la paix, j'excite les querelles ;
J'éclaircis les cerveaux, je bronille les cervelles :
Pour me rendre meilleur on me met en prison ;
Je mousse de colère , et force ma cloison,
A la glace parfois, bouillant en ma jcunesse,

Plus je suis vieux et plus on me caresse.
Je suis vif, pétillant , plein de feu, plein d'esprits ;
J'en procure aux humains, et je les abratis.

S.......

[ocr errors]

wwwwwwwwwwww

CHARADE.

Oui, lonjours mon premier commencera l'année ;

Lecteur, celle est sa destinée
A Paris, à Bordeaux, à Marseille, à Lyon.

Mon second vant nne negation;
Dans mon dernier, mainte tendron
Fait briller sa grâce légère.
Mon tont sot porter la terreur
Dans l'âme d'un peuple oppresseur,

Une terre inhospitalière
Le vit mourir vaincu l'égal de son vainquear.

V. B. (d'Agen.)

[ocr errors][merged small]

Avec sept pieds je suis fort pen de chose ,

Tantôt volant,

Tantôt marchant ,

Et plus souvent encor rampant.
Otez les deux premiers, je sais moindre, et pour
Le fanatisme anime tous mes pas;

On est damné quand on n'est pas
De l'opinion dont nous sommes :

Je dis nous, et voici pourquoi :
Nous faisons corps, mes seclateurs et moi ;
Nous crions anathème à tous les autres hommes,
Et pourtant je ne suis , dit an savant aatear,
Que le ralliement de l'erreur,

$..........

Mots de l'Énigme, de la Charade et du Logogriphe

insérés dans le dernier numéro.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

Le mot de l'énigme est P (la lettre ).
Le mot de la charade est Trictrac.

Le mot du logogriphe Grex ( troapeau ), dans lequel on trouve Rex ( Roi).

[ocr errors]
« PreviousContinue »