La défection de Marmont en 1814: ouvrage suivi d'un grand nombre de documents inédits ou peu connus, d'un précis des jugements de Napoléon 1er sur le maréchal Marmont, d'une notice bibliographique avec extraits de tous les ouvrages publiés sur le même sujet etc. etc

Front Cover
Poulet-Malassis et De Broise, 1858 - France - 475 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 346 - Les puissances alliées ayant proclamé que l'empereur Napoléon était le seul obstacle au rétablissement de la paix en Europe, l'empereur Napoléon, fidèle à son serment, déclare qu'il renonce, pour lui et ses héritiers, aux trônes de France et d'Italie, et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, même celui de la vie, qu'il ne soit prêt à faire à l'intérêt de la France.
Page 406 - Français , La victoire a conduit les armées alliées sur votre frontière. Elles vont la franchir. Nous ne faisons pas la guerre à la France ; mais nous repoussons loin de nous le joug que votre gouvernement voulait imposer à nos pays, qui ont les mêmes droits à l'indépendance et au bonheur que le vôtre. Magistrats, propriétaires, cultivateurs, restez dans vos foyers. Le maintien de l'ordre public, le respect pour les propriétés par ticulières, la discipline la plus sévère marqueront...
Page 138 - En conséquence , je suis prêt à quitter, avec mes troupes , L'armée de l'empereur Napoléon , aux conditions suivantes, dont je vous demande la garantie par écrit :
Page 293 - Conformément aux instructions verbales que je vous ai données , et à l'esprit de toutes mes lettres, vous ne devez pas permettre que, dans aucun cas, l'Impératrice et le roi de Rome tombent entre les mains de l'ennemi.
Page 138 - Schwartzenberg, maréchal et commandant en chef les armées alliées , je garantis à toutes les troupes francaises qui, par suite du décret du Sénat, du 2 avril, quitteront les drapeaux de Napoléon Bonaparte, qu'elles pourront se retirer librement en Normandie avec armes , bagages et munitions , et avec les mêmes égards et honneurs militaires que se doivent les troupes alliées.
Page 394 - Français ne furent jamais sur le point d'être plus puissants, et l'élite de l'armée ennemie était perdue sans ressource ; elle eût trouvé son tombeau dans ces vastes contrées qu'elle avait si impitoyablement saccagées, lorsque la trahison du duc de Raguse livra la capitale et désorganisa l'armée.
Page 397 - Neveu, disait l'Empereur, d'un de mes camarades à Brienne et au régiment de La Fère, qui me le recommanda en partant pour l'émigration; cette circonstance m'avait mis dans le cas de lui servir d'oncle et de père, ce que j 'avais réellement accompli ; j'y pris un véritable intérêt, et j'avais de bonne heure fait sa fortune.
Page 294 - Seine que dans les mains des ennemis de la France; le sort d'Astyanax, prisonnier des Grecs, m'a toujours paru le sort le plus malheureux de l'histoire.
Page 55 - ... est facile à un homme d'honneur de remplir son devoir quand il est tout tracé; mais qu'il est cruel de vivre dans des temps où l'on peut et où l'on doit se demander : où est le devoir? Et ces...

Bibliographic information