Page images
PDF
EPUB

DU MÊME AUTEUR

L'Université de Bonn et l'Enseignement supérieur en Allemagne. (Hachette, 1879.)

Il ne reste plus que quelques exemplaires chez l'Auteur.

L'Éducation nouvelle (1re série). — Études de pédagogie

comparée. (G. Masson, 1882.)

De la Liberté d'Enseignement. (G. Masson, 1883.)

L'Éducation nouvelle (2° série). 'Études de pédagogie

comparée. (G. Masson, 1888.)

Méthode et Enseignement. (A. Colin, 1895.)
J.-J. Rousseau. Du Contrat social. Édition compre-

nant, avec le texte définitif, les versions primitives de l'ouvrage collationnées sur les manuscrits autographes de Genève et de Neuchâtel, une introduction et des notes. (F. Alcan, 1896.)

[blocks in formation]

MASSON ET Cie, ÉDITEURS
LIBRAIRES DE L'ACADÉMIE DE MÉDECINE

[blocks in formation]

LETIS - DI

vos

71101

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

En présentant au lecteur ce troisième recueil d'articles ou d'études, d'une tendance plutôt optimiste, sur l'éducation à ses divers degrés et en différents pays, il nous faut reconnaître, non sans mélancolie, qu'aucune des idées maitresses défendues par nous depuis vingt ans n'a prévalu dans notre système national d'instruction publique. Et d'abord, pour les écoles primaires, l'obligation reste toujours lettre morte. Dans les collèges, l'enseignement classique, loin de s'orienter dans le sens des besoins nouveaux de la société, a plutôt rétrogradé vers les anciens errements. Nous préconisions l'unité des programmes, et c'est la dualité qui triomphe, pâle copie du système allemand, avec cetle différence que les deux enseignements, dont l'un est presque dépourvu de sanctions, au lieu d'être distribués dans des établissements distincts, vivent côte à côte, tant bien que mal, dans les mêmes bâtiments. Enfin nous étions partisan de la création d'un petit nombre de grandes universités régionales, pour décentraliser et concentrer à la fois les études supérieures, et la loi qui vient d'être votée par les Chambres, sur la proposition du gouvernement, transforme en universités tous les groupes de facultés sans exception. La réforme fondamentale qu'on nous faisait entrevoir, il n'y a pas longtemps encore, et qui paraissait avoir l'appui énergique de l'administration, est abandonnée devant la résistance du Sénat, devenu l'arbitre de nos destinées, et remplacée par

modification purement nominale. Mieux valait, à notre avis, le statu quo, qui nous laissait du moins l'espérance. Nos groupes inégaux de facultés, même avec le titre nouveau dont ils se parent, no ressemblent pas aux universités étrangères.

une

« PreviousContinue »