Vorlesungen über die Freiheitskriege, Volume 1

Front Cover
Universitäts-Buchhandlung., 1846 - Europe
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 700 - France, avec des projets de troubles et de bouleversements, il s'est privé lui-même de la protection des lois, et a manifesté, à la face de l'Univers, qu'il ne saurait y avoir ni paix, ni trêve avec lui. « Les puissances déclarent, en conséquence, que Napoléon Bonaparte s'est placé hors des relations civiles et sociales, et que, comme ennemi et perturbateur du repos du Monde, il s'est livré à la vindicte publique.
Page 372 - Three poets, in three distant ages born, Greece, Italy, and England did adorn. The first in loftiness of thought surpassed, The next in majesty, in both the last. The force of Nature could no farther go ; To make a third she joined the former two.
Page 649 - Britannique relativement à un genre de commerce que repoussent et les principes de la justice naturelle et les lumières des temps où nous vivons, s'engage à unir , au futur congrès , tous ses efforts à ceux de SM Britannique , pour faire prononcer par toutes les puissances de la chrétienté...
Page 233 - The power of King, Lords, and Commons is not an arbitrary power. They are the trustees, not the owners, of the estate. The fee-simple is in US.
Page 24 - Le prince , en tant que prince, n'est pas regardé comme un homme particulier : c'est un personnage public , tout l'État est en lui ; la volonté de tout le peuple est renfermée dans la sienne.
Page 182 - J'ai voulu l'empire du monde, et, pour me l'assurer, un pouvoir sans bornes m'était nécessaire. Pour gouverner la France seule, il se peut qu'une constitution vaille mieux... .J'ai voulu l'empire du monde, et qui ne l'aurait pas voulu à ma place?
Page 624 - Contractantes regardent comme un des objets principaux de leurs efforts dans la guerre actuelle, la dissolution de la Confédération du Rhin et l'indépendance entière et absolue de la Bavière, de sorte que, dégagée et placée hors de toute influence étrangère, elle jouisse de la plénitude de sa souveraineté.
Page 554 - ... consacrer toute leur attention et tous leurs efforts à étouffer le ferment jacobin qui se développait journellement davantage, l'existence même des trônes ne tarderait pas à être menacée.
Page 438 - ... des conscrits était , comme la levée des contributions , ordonné par la loi; mais toutes les opérations et les pénalités étaient réglées par des décrets. La conscription était devenue un impôt extrêmement onéreux. Napoléon ne le dissimulait pas. Il dit au conseil d'état qu'elle était la loi la plus affreuse et la plus détestable pour les familles , mais qu'elle faisait la sûreté de l'état.
Page 488 - ... sans qu'il soit convenable ni de les faire traduire devant les tribunaux, ni de les faire mettre en liberté; Que plusieurs ont, à différentes époques, attenté à la sûreté de l'État; qu'ils seraient condamnés par les tribunaux à des peines capitales; mais que des considérations supérieures s'opposent à ce qu'ils soient mis en jugement; Que...

Bibliographic information