Revue de l'Anjou

Front Cover
Cosnier et Lachèse, 1891 - Anjou (France)

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 69 - Je jure et promets à Dieu, sur les saints Évangiles, de garder obéissance et fidélité au gouvernement établi par la constitution de la République française. Je promets aussi de n'avoir aucune intelligence, de n'assister à aucun conseil, de n'entretenir aucune ligue, soit au dedans, soit au dehors, qui soit contraire à la tranquillité publique; et si, dans mon diocèse ou ailleurs, j'apprends qu'il se trame quelque chose au préjudice de l'État, je le ferai savoir au gouvernement.
Page 197 - Napoléon, empereur des Français, roi d'Italie, protecteur de la confédération du Rhin, médiateur de la confédération Suisse, etc., etc. — Sur le rapport de notre ministre de l'Intérieur; Notre Conseil d'État entendu, Nous avons décrété et décrétons ce qui suit : Art. 1".
Page 198 - Ministres de l'intérieur et des cultes sont chargés de l'exécution du présent décret. Signé : NAPOLÉON. Par l'Empereur : Le Ministre secrétaire d'État, signé : HUGUES B.
Page 23 - Cé , il en fit jetter pour un coup du haut en bas plus de huict cens de ces pauvres créatures, qui, piteusement crians à l'ayde, furent toutes noyées par trop grande cruauté , laquelle ne fut jamais trouvée belle de nobles cœurs, et mesmes des dames de la court, qui l'en abhorarent estrangement et l'advisarent longtemps de travers.
Page 162 - V imposa aux électeurs le serment « de haine à la royauté et à l'anarchie, de fidélité et d'attachement à la République et à la Constitution de l'an III...
Page 26 - remplie de superbe pour les messieurs et dames et de « bassesse de courage pour les prêtres. » « Tauler , savant dominicain , dit que ceux qui mettent des armoiries ou des noms sur des présents faits à l'Église, cherchent leur récompense sur la terre. Un vassal aurait mauvaise grâce à mettre ses armes sur un présent qu'il veut faire à son seigneur. L'autel et le prêtre, qui représentent Jésus-Christ, sont-ils moins estimables qu'un écuyer, qu'un volet de chambre?
Page 61 - Quant à vous , vous ne pouvez voter plus longtemps dans une telle position ; vous devez retourner à Paris. Marchez-y revêtus de votre costume, et votre retour y sera protégé par...
Page 234 - Le souvenir de« noms et des faits qui honorent en particulier cbaquc régiment, forme et nourrit l'esprit de corps, lequel, avec la discipline, constitue la force morale des armées; bien dirigée, cette force est un des premiers éléments de succès et la meilleure sauvegarde des empires. Le soin qu'on a pris de recueillir les faits d'armes éclatants , les actes de courage, d'intrépidité et de...
Page 113 - C'est le chef des Mutins, et du grand Dieu vivant L'ennemy obstiné, l'oppresseur de l'Eglise, Qui par trois fois avoit en proye et trouble mise Sa nourrice la France : ayant plusieurs supposts A sa dévotion, pour rompre le repos Du troupeau catholique ; et duquel la mémoire A tout jamais sera, par la françoise...
Page 26 - Borromée, qui a publié un ouvrage contre l'usage desarmoiries de l'Église; enfm,M.Botirdoise, dans son livre de Sentiments et maximes, où on lit ce qui suit : « Ceux qui « font porter leurs armes sur des chasubles à des prêtres « célébrant la sainte messe, comparent ces prêtres à des « mulets, puisque les uns comme les autres sont couverts « des armes de Monsieur et de Madame. Chose infâme, toute « remplie de superbe pour les messieurs et dames et de « bassesse de courage pour les...

Bibliographic information