Page images
PDF
EPUB

§ 2.

§ 3.

10. Les périls inhérents à notre ancienne Constitution

internationale . .

Les essais tendant à dégager le pays des liens de l'union
personnelle..

11.

[ocr errors][merged small][merged small]

4.

1.

2.

3.

[ocr errors]

3.- La fonction normale des Pays-Bas dans l'ordre euro-
péen et les troubles apportés à cette fonction . .

· La vocation de la nation belge à la neutralité.

1.

2.

6.

7.

Neutralité.

Les nationalités d'élection. La physionomie interna-
tionale de la Belgique .

Le caractère général du pays aux diverses époques de
son histoire.

[merged small][ocr errors][merged small]

CHAPITRE II. L'ESSAI DE CONSTITUTION INTERNATIONALE DE
LA BELGIQUE FONDÉ SUR L'UNION DYNASTIQUE AVEC UN GRAND
ÉTAT ET SUR
LE SACRIFICE DES INTÉRÊTS BELGES A UNE
SÉCURITÉ ÉTRANGÈRE. LE SYSTÈME DE LA BARRIÈRE

[ocr errors]

L'équilibre des puissances

Les éléments stables de l'équilibre européen

Le système des garanties..

[ocr errors]

L'héritage de Charles-Quint en désarroi.
Les origines du système de la Barrière .

3. La Barrière et le traité de la Grande-Alliance

4. — La Barrière selon les traités anglo-bataves.

5.

La Barrière et le traité d'Utrecht.

La Barrière dans le traité d'Anvers.

La décadence du système de la Barrière et son effa

cement du droit des gens.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][subsumed][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[blocks in formation]

Après avoir connu des agitations sans nombre, des luttes presque sans trêve et les épreuves les plus dures, après avoir servi tour à tour de champ clos aux querelles des autres peuples, d'appoint à leurs règlements de compte, d'otage à leur sécurité ou de butin à leur avidité, la Belgique, tant de fois sacrifiée à des intérêts qui n'étaient pas les siens, a pris énergiquement possession d'ellemême. Fermant le cercle de ses révolutions, libre sous une dynastie nationale, elle poursuit aujourd'hui depuis bientôt trois quarts de siècle, dans une indépendance sans ombrage pour personne, le cours de ses pacifiques destinées.

Elle possède une Constitution nationale qui donne une forme stable à sa vie publique à l'intérieur et qui vient d'être appropriée aux besoins des temps nouveaux où nous entrons.

Elle est dotée d'une Constitution internationale qui lui assigne une place spéciale au sein de la grande famille européenne et qui imprime à ses rapports avec les autres peuples un caractère particulier.

La première est l'oeuvre souveraine du Congrès de 1831 et de la récente Constituante. La seconde a été « rédigée avec l'Europe ». Cette charte internationale n'est pas bien longue. On peut à la rigueur la ramener à trois articles, qui tiennent eux-mêmes en trois mots. Indépendance, Neutralité, Garantie: telle est, au point de vue de nos relations extérieures, notre trilogie constitutionnelle.

On a recherché les origines séculaires de notre Constitution nationale et l'on a signalé, dans les plus anciennes traditions du pays, le germe de nos futures libertés. Notre Constitution internationale, œuvre de sagesse pratique où se sont rencontrés et harmonisés les droits du peuple belge et les intérêts bien entendus des autres nations, plonge aussi, à bien des égards, ses racines dans un lointain passé. Après avoir écarté de la main les décombres sanglants amoncelés sur notre sol par tant de guerres, l'historien qui scrute nos annales ne tarde pas à mettre à nu ce que l'on peut appeler les pierres d'attente de cette Constitution.

« PreviousContinue »