Les voyages de Cyrus

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 77 - Apriés , qu'Amenophis n'afpirc point à la Royauté, & je lui pardonne d'avoir voulu borner mon autorité pour plaire à fes concitoyens. Je répondis au Roy que je n'étois point coupable des crimes qu'on avoit voulu m'imputer , & que j'en ignorois l'auteur. Amafis chercha alors à faire tomber les foupçons de fa trahifon, fur les meilleurs amis & les plus fidéles lervi
Page 164 - J'établis à Athènes cette grande maxime, que les Citoyens d'une même République doivent fentir & plaindre les maux les uns des autres, comme membres d'un même corps. • La...
Page 19 - Dans tous les divertiflemens publics , elle paroifïbit gaie & libre avec lui ; mais avec Cyrus elle étoit plus réfervée. L'attention qu'elle avoit fur ellemême , lui donnoit un air de contrainte qui ne lui étoit pas naturel. Elle répondoit à toutes les politefles de Cyaxare avec des traits pleins d'efprit; lorfque Cyrus lui parloit, à peine pouvoit-elle lui cacher fon embarras. La conduite de Caflandane fut interprétée bien différemment par Cyrus.
Page 44 - Un événement fingulier me me donna occafion d'éprouver toute l'étendue & la force de fon amour. Selon la Loi des Lyciens , il n'eft pas permis à celle qui les gouverne d'époufer un Etranger. Selime me fit appeller un jour , & me dit : Mes Sujets veulent que je prenne un Epoux ; allez leur dire de ma part que j'y confontirai, à condition qu'ils me laifleront libre dans mon choix.
Page 168 - Royauté , on s'expofe peu-à-peu à l'Anarchie. De tout côté le chemin politique eft bordé de précipices. Je vis que je n'avois encore rien fait. J'allai trouver Pififtrate, & je lui dis.
Page 75 - Roy par la perluafion, j'irois moi-même me mettre à leur tête , pour le forcer à les traiter avec moins de rigueur. Ce peuple étoit naturellement porté à la révolte, & s'imaginant que j'étois auteur de ces lettres, il crut entrer avec moi dans un traité fecret.
Page 20 - Son trouble étoir trop grand pour pouvoir être long-tems caché. Hyftafpe s'en apperçut ; & fans fçavoir l'objet de l'attachement du Prince , il lui dit : Depuis quelque tems je vous vois rêveur & diftrait ; je crois en pénetrer la raifon ; vous aimez , ô Cyrus.
Page 76 - ... le Roy naturellement foupçonneux & défiant fut inexorable. Le bruit de ma trahifon fe répandit par toute l'Egypte; les peuples des différentes Provinces accoururent à Saïs, pour voir le fpectacle inhumain qu'on préparoit. Enfin le jour fatal étant arrivé , plufieurs de mes amis parurent à la tête d'une foule nombreufe...
Page 46 - Amenophis , de ne pas confondre les idées. On ne doit point négliger le commerce dans les grandes Monarchies ; mais il y faut fuivre d'autres règles que dans les petits Etats. La Phenicie fait le commerce non feulement pour fuppléer à fes propres befoins , mais encore core pour fervir à toutes les autres nations.
Page 17 - Dans ce crépuscule de la vie humaine , les lumières de l'esprit sont trop faibles pour nous montrer les premières vérités dans une clarté parfaite. On ne fait que les entrevoir de loin par un rayon échappé qui suffit pour nous conduire ; mais ce n'est pas une évidence qui dissipe tous les nuages. Rejetterez-vous les preuves les plus convaincantes...

Bibliographic information