Mémoires sur Napoléon, le Directoire, le Consulat, l'Empire et la Restauration, Volume 7

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 39 - Cette armée qui, avec autant d'ostentation que d'imprudence, était venue se placer sur nos frontières, est anéantie. Mais qu'importe à l'Angleterre? son but est rempli. Nous ne sommes plus à Boulogne , et son subside ne sera ni plus ni moins grand.
Page 244 - Cependant près de la moitié de vous regrettent de n'avoir pas encore tiré un coup de fusil. Toutes les provinces de la monarchie prussienne jusqu'à l'Oder sont en notre pouvoir. » Soldats! les Russes se vantent de venir à nous. Nous marcherons à leur rencontre; nous leur épargnerons la moitié du chemin ; ils retrouveront Austerlitz au milieu de la Prusse.
Page 252 - SOLDATS! Il ya aujourd'hui un an, à cette heure même, que vous étiez sur le champ mémorable d'Austerlitz. Les bataillons russes épouvantés fuyaient en déroute , ou , enveloppés , rendaient les armes à leurs vainqueurs. Le lendemain ils firent entendre des paroles de paix ; mais elles étaient trompeuses.
Page 229 - ... que cet abus monstrueux du droit de blocus n'a d'autre but que d'empêcher les communications entre les peuples et d'élever le commerce et l'industrie de l'Angleterre sur la ruine de l'industrie et du commerce du continent ; 6°...
Page 12 - ... s'il est nécessaire il se lèvera tout entier à ma voix pour confondre et dissoudre cette nouvelle ligue qu'ont tissue la haine et l'or de l'Angleterre. « Mais , soldats , nous aurons des marches forcées à faire , des fatigues et des privations de toute espèce à endurer; quelques obstacles qu'on nous oppose nous les vaincrons , et nous ne prendrons de repos que nous n'ayons planté nos aigles sur le territoire de nos ennemis.
Page 40 - Soldats! ce succès est dû à votre confiance sans bornes dans votre empereur, à votre patience à supporter les fatigues et les privations de toute espèce , à votre rare intrépidité. Mais nous ne nous arrêterons pas là ; vous êtes impatients de commencer une seconde campagne.
Page 201 - Ah! c'est bien là son écriture! Lorsqu'elle lisait, son accent allait à l'ame; elle me fit peine. Je lui dis : Eh bien! madame, jetez cette lettre au feu, je ne serai plus assez puissant pour faire punir votre mari.
Page 253 - L'Oder, la Wartha, les déserts de la Pologne, les mauvais temps de la saison n'ont pu vous arrêter un moment. Vous avez tout bravé, tout surmonté; tout a fui à votre approche. C'est en vain que les Russes ont voulu défendre la capitale de cette ancienne et illustre Pologne ; l'aigle française plane sur la Vistule. Le brave et infortuné Polonais , «n vous voyant, croit revoir les légions de Sobieski de retour de leur mémorable expédition.
Page 229 - ... qu'elle déclare bloquées des places devant lesquelles elle n'a pas même un seul bâtiment de guerre, quoiqu'une place ne soit bloquée que quand elle est tellement investie qu'on ne puisse tenter de s'en approcher sans un danger imminent...
Page 243 - Une des premières puissances militaires de l'Europe , qui osa naguère nous proposer une honteuse capitulation , est anéantie. Les forêts, les défilés de la Franconie, la Saale, l'Elbe, que nos pères n'eussent pas traversés en sept ans, nous les avons traversés en sept jours, et livré dans l'intervalle quatre combats et une grande bataille.

Bibliographic information