Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

de préparation qu'il fait subir à la pâte de porcelaine, et un procédé particulier à l'aide desquels il parvient à couler toutes sortes de pièces en porcelaine.

610 MM. Guillot père et fils ( Pierre et Paul-Henri), entrepreneurs de transports de prisonniers, demeurant à Paris, rue Hauteville, no 3, auxquels il a été délivré, le 1er novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention de quinze ans, pour une voiture cellulaire destinée au transport des prisonniers.

620 M. Lanoa (François-Marie), demeurant à Paris, rue d'Assas, n° 20, auquel il a été délivré, le 1er novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans, pour une machine nouvelle destinée à effiler les châles, et à détisser les tissus lisses ou croisés, pour former les franges.

63° M. Jouanne ( Benigne ), négociant, demeurant à Paris, rue SainteAvoge, no 63, auquel il a été délivré, le 8 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un cinquième brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de dix ans qu'il a pris, le 17 mai 1833, pour une nouvelle lampe qu'il nomme asteare.

64° M. Marion de la Brillantais (Louis-Marie), banquier, demeurant à Paris, rue de Bellefonds, no 35, auquel il a été délivré, ic 8 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de dix ans qu'il a pris, le 23 septembre précédent, pour un nouveau mode de panification.

65° M. Mozard (Pierre-Joseph), négociant, représenté à Paris par M. Rey: naud, demeurant rue du Temple, n° 119, auquel il a été délivré, le 8 novembre dernier, le certificat dc sa demande d'un second brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans qu'il a pris, le 13 septembre 1834, pour des procédés de fabrication d'un papier de sûreté contre les faux en écriture.

66° M. Baron-Bourgeois ( Louis-Désiré), mécanicien, de Pontoise, représenté à Paris par M. Reynaud, demeurant rue du Temple, auquel il a été délivré, le 8 povembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de cinq ans qu'il a pris, le 25 octobre précédent, pour des perfectionnements apportés dans les moulins et appareils propres à moudre le grain et bluter la farine.

67° M. Durand (Pierre-Amédée), mécanicien, demeurant à Paris, rue de l'Abbaye, n° 10, auquel il a été délivré, le 8 novembre dernier, le cer- Jificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de quinze ans pris, le 21 juillet 1835, pour un moulin à vent.

68° M. Houyau( Victor), meunier, demeurant à Cheffes, département de Maine-et-Loire, auquel il a été délivré, le 8 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention et de perfectionnement de dix ans qu'il a pris, le 22 juillet précédent, pour de nouvelles meules de moulin construites en fontes de fer, avec tables de moulage en pierre.

69° M. Duvoir (Leon), fumiste à Melan, représenté à Paris par M. Dusoir, demeurant rue du Faubourg-Poissonnière, n° , auquel il a été délivre

, le 8 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un nouveau fourneau calorifère,

n° 119,

700 M. Mille ( Hippolyte), orthopédiste, demeurantrae Bellegarde, no 7, à Aix, département des Bouches-du-Rbóne, auquel il a été délivré, le 8 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un corset orthopédique dit d'Hippolyte-Mille, en double T, à deux ceintures, avec leurs pièces de traction et fausses traverses d'élévation.

910 MM. Durand (Charles ) et fils et compagnie, banquiers, et Methe (Claude), mécanicien, demeurant à Grenoble, département de l'Isère, auxquels il a été délivré, le 8 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention de dix ans, pour des procédés de fabrication sur la tole, afin de la ployer à quelque degré que ce soit, sans le secours du marteau, à faire l'agrafe et la serrer.

720 M. Baudron (Antoine-René), demeurant à Angers, département de Maine-et-Loire, auquel il été délivré, le 8 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de dix ans, pour une machine propre à tailler les ardoises, qu'il nomme rondisseur mécanique.

730 M. Demongeot, desservant de la commune d'Orges, arrondissement de Chaumont, département de la Haute-Marne, auquel il a été délivré, le 10 novembre dernier, le certificat de sa demande d'on second brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de cinq ans, qu'il a pris, le 24 décembre 1836, pour des moyens de construire des aérostats dirigeables à volonté sur toute la surface du royaume.

740 M. de la Rachée ( Louis-Edouard), demeurant à Paris, rue SaintGuillaume, faubourg Saint-Germain, n° 29 , auquel il a été délivré, le 10 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de dix ans qu'il a pris, le 25 août précédent, pour un nouveau système de fusil se chargeant à volonté par la culasse ou au moyen d'une baguette.

750 M. Barthélemy ( François ), légiste, demeurant à Grenoble, faisant élection de domicile à Valence, département de la Drôme, auquel il a été délivré, le 10 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un nouveau système de fabrication de savon.

76° M. Duclos (Pierre-Louis), homme de lettres, demeurant à Paris, rue do Faubourg-Saint-Denis, no 114, auquel il a été délivré, le 10 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour des socques doubles socques.

770 M. Fournier (Jean-Baptiste-Émile), mécanicien, demeurant à Paris, rue Saint-Laurent, no 1, auquel il a été délivré, le 10 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un système économique de chauffage au charbon de terre.

780 MM. Amiot (Jean-Étienne-Philippe) et de Sailly (Jacques-Richard), demeurant à Paris, rue et hôtel Bretonvilliers, no 2, auxquels il a été délivré, le 10 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention de dix ans, pour une voiture à vapeur qu'ils nomment pyroatm:.

799 M. Delaire (Zephir-Augustin), demeurant à Paris, rue des Pyramides, n° 7, anquel il a été délivré, le 15 novembre dernier, le certificat de sa de mande d'un troisième brevet de perfectionnement et d'addition an brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans qu'il a pris, le 24 février précédent, pour un nouveau fusil perfectionné.

80° M.Elkington (Henri), de Birmingham, représenté à Paris par M. Truffaut, demeurant rue Favart, n° 8, auquel il a été délivré, le i5 novembre

dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'importation de quinze ans qu'il a pris, le 15 décembre 1836, pour un procédé perfectionné de dorure sur certains métaux et autres objets.

810 MM. Golay père et fils ( Jacques et Henri), mécaniciens, entrepre. neurs de l'éclairage, demeurant rue de Puzy, no 11, à Lyon, département du Rhône, auxquels il a été délivré, le 15 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans, pour une nouvelle forme de mèche à réverbère, produisant une grande économie sur la consommation de l'huile, une lumière vive et éclatante, et poor le perfectionnement des réverbères à réflecteurs paraboliques, auxquels ces mèches sont destinées.

82° MM. Bernard et François, demeurant à Paris, roe des Brodeurs, faubourg Saint-Germaio, no 6, auxquels il a été délivré, le 15 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour des appareils et moyens de transporter facilement et promptement les gravois, terres et matériaux dans tous les travaux de construction.

830 MM. Balay Els et Vignal, fabricants de rubans, demeurant à SaintEtienne, département de la Loire, auxquels il a été délivré, le 15 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention de dix ans, pour une machine propre à fler les cocons de soie sar bobines, roquets et flottes.

840 MM. Evrard, professeur de chimie, et Hocque Desmazures, négoçiant, demeurant à Valenciennes, département du Nord, auxquels il a été délivré, le 15 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention de quinze ans, pour une machine à confectionner les briques, carreaux et autres objets en terre moulée.

850 M. Dowsset (Thomas), de Londres, représenté à Paris par M. Fontæine Moreau, demeurant rue d'Orléans-Saint-Honoré, bôtel de Chartres, faisant élection de domicile chez M. Berthet, banquier, demeurant aussi à Paris, rue Tuitbout, n° 9, auquel il a été délivré, le 15 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention, d'importation et de perfectionnement de quinze ans, pour une nouvelle méthode de brocher et de relier les livres, applicable aux diverses branches de la reliure et à la fabrication de toute espèce de cartons et de papiers.

86° MM. Ajasson (Jean-Baptiste-François-Étienne) et de Bassano (Eusène), représentés à Paris par M. Hédin, demeurant rụe Neuve-Samson, ņo 1, auxquels il a été délivré, le 18 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans, pour la fabrication de l'hydrogène carboné liquide, ou huile'de gaz.

1870 M. Briguel (Jean-Éloy), fumiste, demeurant à Paris, rue SainteCroix en la Cité, no 2, auquel il a été délivré, le 18 Dovembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans, pour de nouveaux et divers systèmes d'appareils de chauffage ou de foyers perfectionnés, qu'il nomme cheminées Briguel.

889 M. Frentz (Jean), lampiste, demeurant à Paris, rue du Faubourg Saint-Martin, n° 44, auquel il a été délivré, le 18 novembre dernjer, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un bec de lampe. :

899 M. Lefebere (Stanislas), charpentier, demeurant à Corbie, departe

ment de la Somme, auquel il a été délivré, le 18 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour une nouvelle échelle aux incendies.

90° M. Bazin (François-Claude), doreur sur cuirs, représenté à Paris par M. Reynaud, demeurant rue du Temple, no 119, auquel il a été délivré, le 18 novembre dernier, le certibcat de sa demande d'un brevet d'invention de quinze ans, pour des procédés d'impression en couleur incrustée ou en peaux sur cuirs et peaux de toute espèce, étoffes, papiers, parchemins, etc.

910 M. Lachapelle (Jules-Aimé-Philippe), demcurant à Landrecies, faiz sant élection de domicile chez M. Regnard, avocat, rue des Viviers, no 11, à Valenciennes, département du Nord, auquel il a été délivré, le 18 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de quinze ans, pour l'emploi des laitiers des hauts fourneaux.

92° M. Wagner (Jean), neveu, demeuranta Paris, rue Montmartre, n° 118, auquel il a été délivré, le 18 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'inveption de cinq ans qu'il a pris, le 24 juin 1837, pour de nouvelles dispositions mécaniques applicables aux machines en général et notamment aux Sorloges publiques.

930 M. Evrard, professeur de chimie, demeurant à Valenciennes, département du Nord, auquel il a été délivré, le 24 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour des procédés et appareils propres à l'extraction des sels de potasse que peuvent fournir les mélasses et les résidus de distillerie.

940 M. Monier ( Charles ), marchand fabricant chapelier, demeurant à Paris, rue Montesquieu, n° 8, auquel il a été délivré, le 24 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour des procédés de fabrication de nouveaux chapeaux dits duvets,

950 M. Arnaud (Bruno), ex-précepteur et chimiste, demeurant rue de la Sphère, no 9, à Lyon, départemeut du Rhône, auquel il a été délivré, le 24 novembre dernier, le certificat de ses demandes, 10 d'un brevet d'invention de dix ans, pour des procédés propres à économiser le combustible dans les machines à vapeur; 2° d'un brevet de perfectionnement et d'addition à ce

titre.

96° M. Stackler ( Thomas-François-André), fabricant d'indiennes, demeurant boulevard Cauchoise, no 25, à Rouen, département de la SeineInférieure, auquel il a été délivré, le 24 novembre dernier, le certificat de -sa demande d'un brevet d'invention de quinze ans, pour un procédé d'impression de garance, du rose, du noir, du puce, du violet, du lilas et autres puances, pouvant être obtenues par l'extraction de la partie colorante de la garance.

970 M. Duverger (Louis-Camille-Eugène), imprimeur, demeurant à Paris, rue de Verneuil, no 4, avquel il a été délivré, le 24 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de quinze ans, pour de pouveaux procédés d'imprimerie, qu'il nomme typographie par application et par incrustation, pour les cartes géographiques, les caractères imitant l'écriture et la musique.

9,84 M. Bons ainé(Pierre-Adrien), mécanicien, demeurant à Bolbec, département de la Seine-Inférieure, auquel il a été délivré, le 24 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'inventiva de cinq ans, pour une espèce de lame à tisser."

990 M. Monfray (Antoine-Eugène), fabricant, demeurant à Montville, département de la Seine-Inférieure , auquel il a été délivré, le 24 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention et de perfectionnement de dix ans qu'il a pris

, le 18 août précédent, pour un métier à tisser à double chasseur et à plusieurs marches.

100° M. Daubreville (Jean-Charles-Léopold), ingénieur mécanicien, demeurant à Plancher-les-Mines, département de la Haute-Saône, auqnel il a été délivré, le 25 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un troisième brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans qu'il a pris, le 5 avril précédent, pour une série de serrures d'après le principe des combinaisons.

101° M. Salomon (Hippolyte), imprimeur en taille douce, demeurant à Metz, département de la Moselle, auquel il a été délivré, le 25 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un second brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de quinze ans qu'il a pris, le 22 juin 1835, pour un nouveau procédé d'imprimerie.

1020 M. Chanter (John), négociant de Londres, représenté à Paris par M. Perpigna, demeurant rue de Choiseul, n° 2 ter, auquel il a été délivré, le 25 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionne ment et d'addition au brevet d'importation et de perfectionnement de dis ans qu'il a pris, lc 13 septembre 1836, conjointement avec M. Edwards, pour une chaudière perfectionnée, avec un foyer brûlant la fumée du combustible employé, et une roue métallique; le tout applicable aux locomoteurs marchant sur des rails ou chemins de fer, ou sur des routes ordinaires.

1030 MM. Mention ( Augustin - Médard) et Wagner (Charles-Louis), joailliers-bijoutiers , demeurant à Paris, rue des Jeûneurs, n° 14, auxquels il a été délivré, le 25 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de dix ans qu'ils ont pris , le 17 juillet précédent, pour l'emploi du platine combiné avec d'autres métaux, émaillé et damasquine, à la fabrication des bijoux et des objets dits d'orfevrerie, en général, et qu'ils nomment platine en titre.

1040 MM. Ledru (Hector) et Sorel (Stanislas), demeurant à Paris, rue du Vingt-Neuf-Juillet, no 6, auxquels il a été délivré, le 25 novembre dernier, le certificat de leur demande d'un quatrième brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans qu'ils ont pris, le 10 mai précédent, pour un moyen simple et nouveau de préserver le fer et l'acier de l'action de la rouille. .105° M. Monfray (Antoine-Eugène), fabricant, demeurant à Montville

, département de la Seine-Inférieure, auquel il a été délivré, le 25 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'invention de dix ans qu'il a pris, le 16 novembre 1839, pour une machine à encoler et sécher les chaines de coton destinées au "rissage.

106° M. le baron de Laudon (Maurice-Henri), demeurant à Paris, rue de Ja Ferme-des-Mathurins, no 23, auquel il a été délivré, le 25 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet de perfectionnement et d'addition au brevet d'importation et de perfectionnement de dix ans qu'il a pris

, le 28 février précédent, pour la fabrication perfectionnée des épingles a tétes ornées dites chinoises.

« PreviousContinue »