Page images
PDF
EPUB

AVIS DE L'ÉDITEUR BELGE.

Les ouvrages du savant professeur de Dijon, dont deux enrichissent déjà notre collection de jurisprudence, n'ont pas besoin d'être recommandés. M. Proudhon est aujourd'hui placé au premier rang des jurisconsultes les plus distingués de notre époque. Pour ajouter à notre édition toutes les améliorations dont elle est susceptible, nous avons cru devoir mettre à contribution deux ouvrages justement estimés, publiés récemment sur les matières traitées par notre auteur : le premier est le Traité de législation et de jurisprudence suivant l'ordre du Code civil, par M. Hennequin '; le second le Traité de la propriété mobilière, par M. Chavot. Nous y avons puisé, pour en enrichir notre édition, toutes les questions traitées par ces auteurs et négligées par M. Proudhon, et pour rendre notre travail complet nous n'avons pas hésité à reproduire en entier les difficultés méme discutées dans le texte, alors que des aperçus nouveaux ou des développements plus étendus nous ont semblé rendre ces emprunts utiles. Aussi, croyons-nous avoir si soigneusement dépouillé ces deux ouvrages que leur acquisition devient tout à fait inutile pour nos lecteurs. Nous n'avons pas non plus négligé la conférence avec les auteurs les plus distingués du droit, et c'est assez dire que nous avons puisé largement dans MM. Duranton, Toullier, Delvincourt, etc. Les modifications introduites en Belgique dans plusieurs des matières qui font le sujet du livre de M. Proudhon, et notamment les mines, les expropriations pour cause d'utilité publique, les biens communaux, etc., nous ont fait sentir la nécessité de les indiquer, et nous nous sommes appliqué à faire ces indications avec tout le soin désirable. Enfin, comme complément, nous avons signalé les décisions de la jurisprudence de Belgique et de France, sur les questions traitées par l'auteur; elles paraîtront d'autant plus importantes qu'elles sont entièrement omises par M. Proudhon. Cet ensemble des divers documents de la science nous semble devoir assurer une préférence incontestable à notre édition sur celle de Paris

, et lui promettre un succès qui nous est d'ailleurs garanti par celui qu'ont déjà obtenu tous les ouvrages du savant professeur, publiés par nous.

'L'auteur a commencé son travail par la publication du second livre du Code.

AVANT-PROPOS.

En réfléchissant sur les notions qu'on doit avoir touchant la distinction des biens, la nature, l'origine et l'importance du droit de propriété; en méditant sur les principes de la morale, du bon ordre et de l'intérêt politique qui s'y rattachent; en portant nos vues encore plus loin sur la manière dont le droit de propriété peut être modifié d'après les exigences de l'intérêt social; sur la manière dont il s'acquiert et se transmet de l'un à l'autre; sur les règles auxquelles cette transmission est subordonnée d'après les diverses qualités des personnes : en portant successivement notre attention sur des objets aussi multipliés que disparates dont nous avons à nous occuper, nous avons cru que, pour rendre notre travail aussi méthodique que possible, le mieux était de diviser cet ouvrage en diverses parties, dont chacune n'embrassera qu’un genre particulier des matières à traiter; tandis que les spécialités formeront les objets des divers chapitres dans lesquels tout l'ouvrage sera sous-divisé.

Voilà toute notre préface.

« PreviousContinue »