Page images
PDF
EPUB

HARVARD COLLEGE LIBRARY

H. NELSON GAY RISORGIMENTO COLLECTION COOLIDGE FUND

1931

PROPRIÉTÉ DE

HISTOIRE

DE PIE VII.

CHAPITRE PREMIER.

Ple VI venait de mourir à Valence en Dauphiné, à l'âge de quatre-vingt et un ans, après un pontificat laborieux, traversé par des persécutions de toute espèce. Le règne de ce vénérable pontife avait surpassé en durée celui de tous ses prédécesseurs depuis saint Pierre, et au moment où l'Église perdait son chef, toute l'Europe était ébranlée ; l'épée francaise dominait en Italie; et Rome, veuve de son souverain, gémissait asservie sous

la funeste influence des idées irréligieuses et démocratiques.

Cependant le général Bonaparte ayant été porter sa fortune en Égypte, les armes francaises éprouvèrent quelques échecs en Italie. Il semblait que la Prgvidence eût ainsi enlevé le vainqueur d'Arcole jusqu'aux rives du Nil, et permis une trève aux succès du conquérant , pour que, dans ces jours désastreux, le tròne pontifical ne restât pas longtemps vide, et que ce nouveau malheur ne fut pas ajouté à tous ceux qui affligeaient l'Eglise.

Après bien des démarches, des contrariétés et des obstacles de toute nature, un conclave s'ouvrit à Venise le 1er décembre 1799. Trente-cinq cardinaux s'y trouvèrent réunis, et après cent quatre jours de conclave, le cardinal Chiaramonti fut proclamé pape à l'unanimité, moins une voix. Il prit aussitôt le nom de Pie VII, par respect pour la mémoire de son prédécesseur.

Barnabé-Louis Chiaramonti était né à Césène, dans la légation de Forli, le 14 août 1742, du comte Scipion Chiaramonti

par les

et de la comtesse Ghini. Dès ses jeunes années, il se sentit porté à la vocation religieuse et aux austérités du cloître. Il fit ses premières études à Parme , et dès l'âge de seize ans il prit l’habit de Saint-Benoît.

En 1775, à l'avènement de Pie VI, dom Chiaramonti, qui lui était attaché liens du sang , se trouvait à Rome et y remplissait les fonctions de professeur de théologie. Il avait eu, vers cette époque, à essuyer quelques contradictions, qui firent ressortir aux yeux du pape la franchise , la naïveté, la douceur et la conduite pleine d'aménité du pieux et savant religieux.

Il fut bientôt après nommé évêque de Tivoli, puis d'Imola , et élevé à la dignité de cardinal, le 14 février 1785. Ce choix fut regardé par tout le monde comme une récompense due à un prélat sans ambition et environné de l'estime universelle.

Le cardinal Chiaramonti partit pour sa nouvelle résidence, et pendant les dix années de son pontificat, il se concilia l'estime universelle par sa sagesse , sa cha. rité, son humilité et le courage avec lequel

il sut défendre les prérogatives de son église. Il ne fut donc pas étonnant que tous les suffrages finirent par se réunir

sur lui.

Dès le 15 mai 1800, le nouveau pape adressa une encyclique aux cardinaux et à tous les évêques de la chrétienté; on y remarquait ce passage :

« Nous éprouvons une profonde tristesse et une vive douleur en considérant ceux de nos enfants qui habitent la France; nous sacrifierioņs notre vie pour eux, si notre mort pouvait opérer leur salut. Une circonstance diminue et adoucit l'amertume de notre deuil. C'est la force et la constance qu’ont montrées plusieurs d'entre vous, et qui ont été imitées par tant de personnes de tout âge, de tout sexe et de tout rang; leur courage à ne pas se souiller du serment illicite et coupable, pour continuer d'obéir aux décrets et aux sentences du saint-siége apostolique, restera éternellement gravé dans notre mémoire, autant que la cruauté renouvelée des temps anciens, avec laquelle on a poursuivi ces chrétiens fidèles. »

« PreviousContinue »