Page images
PDF
EPUB

1815 de Reuss-Géra; la princesse de la Lippe, pour elle et le

prince mineur son fils, M. F. W. Rellwing, conseiller de
régence; le sénat de la ville libre et anséatique de Lübeck,
M. J. F. Stark, docteur en droit, sénateur de la ville;
$. A. le duc de Mecklenbourg-Schwerin, M. Léopold ba-
ron de Plessen, ministre-d'état, grand - croix du Dan.
nebrog; le duc de Mecklenbourg Strelitz, M. A. E. ba-
ron d'Oertzen, ministre d'état, grand-croix de l'aigle
rouge de Frusse; le duc et le prince de Nassau, M. H. C.
baron de Gagern, plénipotentiaire de S. M. le Roi des
Pays-Bas pour ses états allemands, grand-croix du lion
d'or de Hesse et de la Fidélité de Bade; les princes de
Reuss - Planen, M. Vincenz de Wiese, président de ré-
gence de Géra; S. A. R. le Grand-Duc de Saxe-Wei.
mar, M. E. A. baron de Gersdorf, conseiller-intime;
S. A. le duc de Saxe - Gotha, M. F. A. baron de Mink-
witz, conseiller - intime; la duchesse de Saxe- Cobourg
Meinungen pour elle et le duc son fils, M. T. E. Hart-
mano baron d'Erffa, conseiller-intime et grand - écuyer;
le duc de Saxe-Hildbourghausen, M. K. L. F. baron de
Baumbach, conseiller - intime et président de régence;
le duc de Saxe-Cobourg - Saalfeld, M. F. X. baron de
Fischler de Freuberg, colonel , chevalier de la couronne
de Bavière ; le prince de Schaumbourg-Lippe, M. G. H.
de Berg, docteur en droit et président de régence; le
prince de Sthwarzbourg-Sondershausen, M. A. de Wiese,
conseiller-intime et chaucelier; le prince de Schwarz-
bourg-Rudolstadt, M. F. W. baron de Kettelhort, chat-
celier, président et grand-échanson héréditaire du comté
de Hepneberg; le pripce de Waldeck-Pyrmont, M. G.
H, de Berg, docteur en droit; u

Lesquels plénipotentiaires, en vertu de leurs pleinspouvoirs présentés et vérifiés au congrès de Vienne, sont convenus des points suivants:

Art. I. L. M. le Roi de Prusse, l'Empereur d'Autril'alliance. che, l'Empereur de Russie, et le Roi de la Grande-Bré

tagne s'étant engagés de concert à employer toutes les forces de leurs étal$ pour maintenir dans toute leur vigueur les conditions du traité de Paris du 30 Mai 1814, ainsi que les stipulations conclues et signées au congrès de Vienne, pour completter ce traité, et pour en assurer Toutes les clauses contre toute atlaque, et principalement contre l'entreprise de Buonaparte; :

Bat de

des états,

L. M. s'étant engagées en outre à diriger tous leurs 1815 iforts contre lui et ses partisans, pour le mettre hors Pétat de troubler la paix et la tranquillité générale de Europe, L. A. les princes, et les villes libres ci-dessus ccèdent à celle alliance, et s'engagent solennellement

réunir toutes les forces de leurs états à celles du Roi le Prusse et des souveraing ses alliés, pour diriger en ommun et de concert tous leurs efforts vers le même but.

Art. II. Les troupes auxiliaires que L. A. et les Troupes illes libres s'engagent à mettre sur pied pour la défense auxiliaires le la cause commune, seront proportionnées à la popuation de leurs étals, et se joindront aux trois grandes armées qui se forment sur le Haut- et sur le Bas-Rhin, et dans le royaume des Pays-Bas; ces mesures se régeront sur la situation géographique des différens états et d'après les dispositions que l'on jugera les plus avantageuses. Le nombre des troupes et leur répartition se truuvent fixés dans le plan joint à cette convention, lequel doit avoir la même force que s'il y étoit textuellement contenu. Ces troupes seront toujours tenues au complet par le moyen d'une réserve, qui sera de la moitié du nombre des troupes wises- en campagne.

Le Laodstura sera requis suivant les circonstances, et il n'est point compris dans les calculs du présent article et de son supplément; il ne servira que dans l'intérieur du pays et pour la défense de ses propres loyers. Chaque pays portera lui même les frais de l'habillement, de l'armement et de la solde de ses troupes.

Art. III. S. M. s'engage tant en son nom qu'en ce- Intégrité lui de L. M. ses alliés, à ne point poser

les armes, sans avoir particulièrement égard aux intérêts de L. A. et des villes libres, et à ne point permettre qu'il soit rien chaugé à l'état de leurs possessions tel qu'il est actuellement, ou qu'il pourroit encore être déterminé par le cougrès, sans le libre consentement de l'état que ce changement concerneroit.

Art. IV. Tout ce qui a rapport à l'entretien des Entretroupes, aux fournitures, aux atelages, aux hopilaux et autres objets nécessaires pour faciliter leurs mouvements et les entreprises militaires, sera réglé par une conyention particulière.

Art. V. La présente convention sera ratifiée et 126 Ratificaratifications échangées dans 6 semaines, ou plutôt si faire

de leurs possessions.

tien,

tions.

380

1815 se peut. En foi de quoi les plénipotentiaires l'ont sig.

née et y opt apposé leur sceau.
Fait à Vienne, le 27 Avril de l'an de grâce 1815.

(Suivent les signatures.)
Tableau des forces auxiliaires que doivent four.
nir partie en Landwehr, partie en troupes de
ligne, les princes et les états en vertu de la

convention ci-dessus.
A. Armée du Haut-Rhin.

bomme Hohenzollern - Hechingen.

194 Hobenzollern - Sigmaringen.

386
Lichtenstein
La ville de Francfort.

750
B. Armée du Bas-Rhin.
Electorat de Hesse.
Mecklenbourg - Schwerin.
Mecklenbourg - Strelitz.

800
(le tiers en cavalerie.)
Duchés de Saxe. Weimar.

166 La cour de Weimar se réserve de déclarer l'augmentation qu'elle sera à ce nombre aussitôt qu'elle sera mise en possession des nouveaux pays qu'elle doit acquérir.

Gothe.
Meinungen.

2600 Hildbourghausen.

400
Cobourg.
La cour ducale de Cobourg a déclaré qu'elle por-
teroit ce nombre à 800.

La Maison d'Anhalt.
Celle de Schwarzbourg.
De Reuss.
De la Lippe.

1300 De Waldeck.

800 C. Armée de Pays · Bas. Brunswick.

3000 Oldenbourg.

1600 Nassau.

6800 Ontre ce dernier nombre, qui doit se joindre à l'armée des Pays-Bas, il y aura dans le pays de Nassau 2 à 3000 hommes de réserve prêts à entrer à Mayence sur la première demande qui en sera faite. Les villes anséatiques.

3000

2200

.

600

1600 1200 900

[graphic]

Les troupes auxiliaires énoncées dans le tableau pré- 1815 cédent ont été offertes spontanément par les souverains ci-dessus nommés 1. en conformité des engagemens pris mutuellement en 1813 et 1814 avec les puissances qui étoient alors en guerre contre la France. 2. Lorsque ces engagemens s'écartent des précédents, ils sont basés sur le maximum, en proportion avec la population des différents états. 3. L'apperçu précédent ne renferme pas l'excédent que quelques princes ont déjà mis sur pied, et celui que d'autres se réservent de fournir en cas de besoin. Ainsi conclu le 27 Avril.

lavors Observation. 2 Les plénipotentiaires respectifs se concerteront sur la manière de légaliser le tableau joint à la convention.

Le nombre du contingent de l'électorat de Hesse est encore en blanc, parceque dans les conférences les plénipotentiaires de S. A. R. avoient offert 7500 hommes, tandis que le baron de Humboldt insistoit sur le nombre de 12,000 hommes promis déjà par la cour de Cassel à celle de Berlin; d'après les intentions que S. A. R. l'Electeur a déclarées dans sa lettre du 5 de ce mois, on auroit pu pe porter que 7500 hommes sur le tableau, qnoique ce prince ait déjà mis de fait sur pied un nombre de troupes beaucoup plus considérable. 6

[ocr errors]

di99 bo Traité d'accession de S. M. le Roi des Pays- 28 Avril. Bas au traitě d'alliance générale du 25 Mars

1815, signé à Vienne le 28 Avril 1815. (Treaties presented to both houses of Parliament 1816.

de tu Class. A. pag. 11 - 12.) sur 411 yeni In the Name of the Most Holy and Undivided Trinity.

His Majesty the King of the United Kingdom of Great Britain and Ireland *), and His Majesty the King of the Low Countries, animated by the desire of uniting their efforts to secure the tranquillity of Europe agaiot every interruption with which it may be menaced under the present circumstances; and His Majesty the King of the *) Des instrumens de la même teneur ont été signés par le

Roi des Pays-Bas avec l'Autriche la Russie et la Prusses

1815 Low Countries having determined for this purpose, and

in consequence of the invitation which has been made to Him by Their Majesties the King of the United Kingdom of Great Britain and Ireland, the Emperor of Austria, the Emperor of all the Russies, and the King of Prussia, to accede to the Trealy of Alliance concluded the twentyfifth March last, have named in order to arrange whatever giay be connected with this object :

His Majesty the King of the United Kingdom of Great Britain and Irelayd, the Right Honourable Richard Le Poer Trench, Earl of Clancarty etc. (voyés plus haut pag. 119.); and His Majesty the King of The Low Countries, Gerard Charles, Baron de Spaen de Voorstanden, Member of the Body of Nobles of the Province of Gueldres, Envoy Extraordinary and Minister Plenipotentiary of His Majesty the King of the Low Countries, Prince of Orange-Nassau, Grand Duke of Luxembourg, at the Court of Vienna, and one of His Plenipotentiaries at the Congress; and Hans Christophe Erpeste, Baron de Gagern, Grand Cross of the Orders of the Lion of Hesse and Fidelity of Baden, Plenipotentiary of His Majesty the King of the Low Countries at the Congress; who, after having exchanged their full powers, found in good and due form, have agreed upon the following Articles:

Art. 1. His Majesty the King of the Low Countries accedes to all the stipulations of the Treaty of Vienna of the twenty-fifth of March one thousand eight hundred and fifteen, as hereafter inserted; with the modifications mutually agreed upon by the third Article of the presept Coovention.

(Here follows a Copy of the Treaty of Vienna, abovementioned, which has already been laid before Parliament,)

Art. II. In consequence of this accession, His Mal'acces- jesty the King of the United Kingdom of Great Britain sion.

and Ireland engages to consider as equally binding towards His Majesty the King of the Low Countries, all the stipulations of the Treaty, as above inserted, which become thereby perfectly reciprocal between all the Powers who bear a part in the present transaction, and who may hereafter accede théreunio.

Arl. III. The force which' His ' Majesty the King of the Low Countries engages to furnish, in conformity with the Treaty of the twenty-fifth of March, sball amount to fifty thousand men, of which at least five

Accession.

Effet de

Secours,

« PreviousContinue »