Page images
PDF
EPUB

Pouvoir des prophètes. Isaïe, premier prophète. -Jérémie. Baruch.

Ézéchiel. Daniel. Songe de Nabuchodonosor expliqué par Daniel. Condamnation de Daniel et de ses amis.-Autre songe de Nabuchodonosor expliqué par Daniel.

Prédiction de Daniel à Balthasar sur la main mystérieuse. Daniel dans la fosse aux lions.

ISAIE, JÉRÉMIE, BARUCH, ÉZÉCHIEL, DANIEL,

PROPHÈTES.

La religion des Juifs est inséparablement attachée à leur histoire ; et comme en parlant des autres peuples on doit parler des magistrats, des guerriers, des ministres qui ont paru avec le plus d'éclat, et quiont servi avec le plus d'utilité, de même on doit faire connaître les prophètes, puisque ces hommes, que l'Écriture dit inspirés par Dieu lui-même, eurent la plus grande influence sur les événements. Les Hébreux, en se soumettant à des rois, avaient conservé la loi de Moïse : ainsi leur gouvernement était théocratique. C'était au nom de Dieu qu'on déclarait la guerre, qu'on décidait la paix, et tout devait se faire par ses ordres, dont les prophètes et les pontifes étaient regardés comme les interprètes.

Isaïe, le premier dans l'ordre des prophètes, et prince de la maison royale, vivait sous les règnes d'Osias, de Jonathan, d'Achaz, d'Ézéchias et de Manassé. Aucun homme de son temps ne le surpassait en vertu, en piété, en éloquence. Dieu lui apparut dans toute sa gloire; il l'avait vu assis sur un trône élevé, environné de chérubins qui chantaient le fameux canlique que l'Église répète aujourd'hui. Dans son humilité, il ne croyait pas ses lèvres assez pures pour annoncer aux hommes la parole de Dieu. Comme il priail, un ange saisit un charbon ardent sur l'autel, et en toucha sa bouche pour la purifier. Il prédit ce qui devait arriver jusqu'à la fin des temps; il découvrit les choses secrèles avant qu'elles arri

vassent'. C'est de tous les prophètes celui dont les prédictions ont annoncé le plus clairement la naissance et le règne de Jésus-Christ. Il fit des miracles, ajouta plusieurs années à la vie du roi Ézéchias, annonça la ruine de Babylone, celle de Jérusalem, et la conversion des gentils. Il consola ensuite ceux qui pleuraient sur Sion; il reprocha aux peuples leurs égarements, aux rois leurs fautes ; il fut courageux et persécuté. Manassé le fit périr; on le scia avec une scie de bois, supplice qui devait rendre sa mort plus horrible. Saint Paul a fait de lui un magnifique éloge.

JÉRÉMIE commença à prophétiser sous le règne de Josias'; sa mission dura quarante-cinq ans, jusqu'à la onzième année du gouvernement de Sédécias.

L'Écriture rapporte que Dieu lui dit : « Je vous ai connu « avant que je vous eusse formé dans les entrailles de votre « mère; je vous ai sanctifié avant que vous fussiez sorti de « son sein, et je vous ai établi mon prophète parmi les na« tions. »

Jérémie plein de l'affiction que lui causait la dépravation des Israélites, leur annonça la vengeance de Dieu, prévit leur destruction et partagea leurs malheurs. Ses éloquentes lamentations l'ont rendu célèbre, et sont venues jusqu'à nous. Les princes et les prêtres, irrités de ses reproches et de ses menàces, le persécutèrent et voulurent le faire condamner à mort par le peuple; mais le péril redoubla son courage et son éloquence. Il parla avec tant de fermeté qu'il confondit ses ennemis. Le roi Joachim, qu'il avertit de sa perte prochaine, fit brûler ses prophéties qu'il écrivit ensuite de nouveau, et qu'il publia avec le même zèle pour exécuter les ordres du Seigneur. Sédécias, trompé par les ennemis du prophète, le fit jeter dans une citerne; mais il ordonna ensuite qu'on le lui amenat en secret, et lui promit de lui sauver la vie s'il

An du monde 32 19. Avant Jésus-Christ 785. 9 An du monde 3315. - - Avant Jésus-Christ 629.

voulait lui dire la vérité et lui conseiller ce qu'il devait faire. Jérémie lui annonça au nom de Dieu qu'il vivrait et que Jérusalem serait sauvée s'il consentait à se rendre au roi de Babylone; mais que, s'il prétendait résister, la ville serait prise, livrée aux flammes, et que tous les Hébreux retomberaient dans la servitude. Le roi n'osa pas suivre les avis du prophète, et Jérémie demeura en prison jusqu'au jour de la prise de Jérusalem. Nabuchodonosor le mit en liberté. Après avoir pleuré les malheurs de sa patrie, il prédit la ruine des Iduméens et le rétablissement d'Israël.

BARUCH , aussi distingué par ses talents que par sa naissance, fut le disciple de Jérémie, dont il imita le courage et la piétét. Il fit des efforts continuels pour ramener les Israélites à Dieu, et pour les empêcher de sacrifier aux idoles des Babyloniens. Il lut publiquement ses prophéties devant Jéchonias, fils de Joachim ; et l'Écriture rapporte que le peuple se montra touché de cette lecture, qu'il passa plusieurs jours dans le jeûne, les larmes et la prière.

ÉZÉCHIEL prophétisa pendant vingt-deux ans, dont les onze premiers concourent avec les onze derniers de Jérémie. Il était de la race sacerdotale, et fut un des premiers captifs qu'on transporta à Babylone avec Jéchonias. Il eut des visions trèsmystérieuses qu'on trouva si obscures, qu'il était autrefois défendu à tous les Juifs de les lire avant l'âge de trente ans. On a beaucoup et vainement disserté pour expliquer ce que signifiaient les quatre animaux qu'il avait vus dans le ciel, les roues mystérieuses qui les suivaient, et le firmament de cristal qui soutenait le trône de Dieu. Il reçut du Seigneur un livre qu'il mangea, et qui devint, dit l'Écriture, « doux à sa bouche comme miel. » Ses prophéties sont, comme toutes les autres, remplies de menaces contre les Juifs , auquels il annonce tous les fléaux qui doivent punir leurs péchés ; il com

[blocks in formation]

posa plusieurs paraboles, dans lesquelles il compare Jérusalem et Samarie à des femmes corrompues et à des vases impurs, gâtant tout ce qu'on y renfermait. De toutes les visions du prophète Ézéchiel, une des plus fameuses est celle où l'esprit de Dieu le transporta dans une campagne remplie d'une quantité immense d'os de morts desséchés depuis longtemps ?. D'après l'ordre du Seigneur, il commanda à tous ces os de rentrer dans leurs places naturelles. Rien ne résista au pouvoir du Très-Haut; l'exécution de son commandement se fit avec un effroyable bruit, tous ces os se réunirent; les nerfs, la chair et la peau les couvrirent ensuite, et formérent des corps parfaits auxquels il ne manquait plus que la vie. Le prophète, par un nouvel ordre de Dieu, ayant attiré des quatre parties du monde le même esprit qui anima autrefois le premier bomme, ces corps se levèrent tout à coup vivants. C'est ainsi que Dieu traça aux regards d'Ézéchiel l'image de la résurrection qui doit un jour avoir lieu.

DANIEL. Ce prophète était de la race des princes de Juda ?; emmené très-jeune à Babylone par Nabuchodonosor, il fut attaché au service du roi ainsi qu'Ananie, Misaël et Azarie, trois jeunes Juifs de familles distinguées. Leur piété dans un åge si tendre résista aux séductions des idolâtres, et aucune autorité ne put leur faire rompre les jeûnes prescrits par la loi.

Nabuchodonosor fit dans ce temps un songe qui l'effraya. Il avait vu une statue colossale, dont la tête était d'or, la poitrine et les bras d'argent, le ventre et les cuisses d'airain, les jambes de fer, et les pieds du même métal mêlé d'argile. Une pierre tombée d'une montagne , sans être poussée par la main d'aucun homme, était venue frapper la statue, et l'avait réduite en poudre. Aucun des devins ne pouvant expliquer ce rêve, le roi ordonna leur mort.

Daniel demanda qu'on suspendît l'exécution de cet arrêt; il

An du monde 3420. Avant Jésus-Christ 584. · An du monde 3398. — Avant Jésus-Christ 606.

invoqua Dieu , se présenta au roi, lui raconta mot à mot son songe, et lui apprit que la tête d'or de la statue représentait son empire qui serait détruit et remplacé par un autre d'argent et moins puissant que le sien; qu'ensuite il en viendrait un troisième d'airain et enfin un quatrième qui serait de fer, et qui briserait tout.

Cette prédiction donna un grand crédit à Daniel et à ses jeunes amis; ils devinrent très-puissants à Babylone. Leur élévation excita l'envie, et leur suscita des ennemis qui résolurent de les perdre.

Nabuchodonosor avait ordonné à tous ses sujets d'adorer sa statue. Daniel et ses compagnons refusèrent de se soumettre à l'édit du roi, et lui déclarèrent qu'ils ne rendraient jamais cet hommage qu'au vrai Dieu. Le monarque, irrité, les fit jeter dans une fournaise ardente". Mais un ange vint à leur secours. Il les environna au milieu des flammes d'une douce rosée; le feu respecta leurs corps et leurs vêtements; leurs liens furent seuls brûlés. Ils sortirent de la fournaise, rendirent grâce au Seigneur de leur délivrance; et le roi, frappé par ce miracle, publia un édit pour ordonner à ses sujets d'adorer le Dieu d'Israël.

Ce prince eut encore un autre songe envoyé du Ciel pour lui annoncer le jugement qui le menaçait. Il vit un grand arbre dont la tête s'élevait jusqu'au ciel et couvrait toute la terre. Un ange parut et dit : « Abattez cet arbre, gar« dez-en la racine. Il faut qu'elle soit trempée de rosée, et « qu'elle demeure sept ans au milieu des animaux des fo« rêts. » Daniel, interprétant ce songe, prédit au roi qu'en punition de l'orgueil que lui avaient inspiré ses conquêtes et ses monuments, il serait chassé de la société des hommes, qu'il vivrait avec les bêtes et comme elles, et qu'il serait ainsi pendant sept années exposé aux injures de l'air et à la rosée du ciel. Cette prédiction, dit l'Écriture, s'accomplit; le roi

[blocks in formation]
« PreviousContinue »