Page images
PDF
EPUB

opérer dans le cas où sont les Noyés 5: je suis persuadé que M. Silva en conviendroit avec moi contre l'opinion de M. Bruhier. Il pensoit que l'ouverture d'une veine artiroit le sang en plus grande quantité dans l'artére: qui lui répond, & que cette détermination du sang vers la partie que l'on saigne, le détournoir des parties. qui le reçoivent par des vaisseaux opposés. Telle est la doctrine de M. Silva. Je ne prétends pas faire d'objections contre cette hypothèse *;; mais prouver qu'en admetrant le fystème de la révulsion, comme M. Silva l'avoit conçu,

il n'est fible de proposer la saignée du pie! pour désemplir les vaisseaux din

pas por cerveau des Noyés. Cette faignée у

* Elle est absolument renversée par les raisons que lui a opposées M. Quesnay Médecin consultant du Roi, Secrétaire Vé téran de l'Académie Royale de Chirurgie:,, dans son Traité de l'usage des Caignées, chezz d'Houry, 17496

. EF

seroic absolument imurile. En effet l'embarras dont il est question est bien différent des dispositions inflammatoires contre lesquelles M. Silva croyoit devoir prescrire exclusivement la saignée du pied. Dans cette dernière circonstance, l'engorgement du fang est dans les extrémités artérielles ; & dans les Noyés, l'embarras primitif se trouve dans les troncs veineux. Empêcher le sang des Noyés de se porter à la tête ; c'est ce que M. Silva se seroic proposé en les faisant faigner au pied; & cela auroit été ridicule. L'indicacion qu'il faut fuivre, (& celle qu'il auroit sans doute suivie, ) c'est de débarrasser les vaisseaux du sang que la dilatation forcée du des Noyés récient dans les troncs veineux; c'est ce que la saignée de Ia jugulaire opére avec tout le succès

poumon

possible. Elle produit dans ce cas une évacuation locale qu'on le peut mieux comparer , quant à fon effet, qu'aux incisions que l'on fait aux parties excessivement enflammées, afin de prévenir la mortification que le croupissement des fucs y occasionneroit. C'est en faveur de la saignée de la jugulaire que l'Académie des Sciences paroît s'être d'é cidée dans l'Avis imprimé en 1740. L'utilité de cette saignée est démontrée par l'expérience & par la raifon qui font voir que la faignée du pied seroit tentée inutilement , & qu'elle n'est pas praticable sur les. Noyés.

Le 3. Avril 1746. je fus appellé à neuf heures du matin pour voir un pauvre homme qu'on venoit de retirer de la riviére près de l'Hôpital de la Salpérriére, donc j'étois alors Chirurgien principal. Entre différens

fecours que je mis en usage pour foulager cet homme, j'essayai la faignée du pied; il ne sortit que quelques gouttes de sang, quoique la veine qui étoit fort grosse eut été bien ouverte. La saignée de la jugulaire se fic fans ligature , le sang sortit très-bien, & le sujet donna des marques de vie après cette faignée.

J'ai parlé dans les Lettres sur la Certitude des signes de la Mort * d'une femme qui s'écoit jertée dans un puits. J'étois présent lorsqu'on l'en retira. Son visage étoit extrêmement livide , & les veines jugulaires étoient fort dilatées. J'y fis. une ouverture du côté qui se préfenta le plus commodément. Je laiffai sortir environ une livre de fang. Le visage changea considérablement ; de livide qu'il étoit, il devint d'un * Voyez pag. 133.

rouge

une éva

rouge brun. Quoique le sang conti-
nuât de sortir avec beaucoup de
facilicé, je crus devoir cesser. Je fis
appliquer le bandage par un de mes
Eleves ; je craignois de causer un
relâchement

trop
subit

par
cuacion plus abondante. On del-
habilla cette femme, je la fis en-
..velopper d'abord dans des linges bien
: chauds; on fit ensuite des frictions
avec des serviettes chauffées , &c.
Une heure après je voulus faire une
saignée du pied pour me confirmer
dans ce que l'observation précédente
m'avoit fait appercevoir ; toutes les
tentatives furenc inutiles, l'ouverture
du vaisseau ne pur fournir de sang.

On eut recours à la jugulaire, dont
: je fis cirer avec toute la facilité possi-
ble, par la même incision, & fans
ligature, autant de sang qu'à la pre-
miere fois. Le visage prir encore une
nuance plus claire par l'effet de cette
saignée.

Bb

[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »