Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][ocr errors]

MM

Signa minùs incerta à Chirurgicis ,
quàm ab aliis experimentis :

I.
TORS certa; mors incerta.

Moriendum elle , certum ome nino ; mortuum efle incertum aliquando. E feralibus involucris, feretris , imd è tumulis evafise quam plures , decefile creditos , compertum eft. Compertum itidem , præcipitanter humatos non nisi præpofteram obiisse mortem , morte eorum , quos funis ac rota necant , multò magis horrendam. Compertum præ

præfeftinatæ anatome traditos , nondum finitæ vitæ notas ipfo plagæ funeftæ momento dedise manifeftiffimas, pudore scrutatoris incauti

terea

LES ÉPREUVES CHIRURGIQUES donnent-elles des signes plus certains d'une mort douteuse, que les

autres expériences ?

[ocr errors]

la Mort,

R

IEN de fi certain

que puisqu'elle est inévitable;

rien de fi incertain, puisque des personnes réputées mortes, & qu'on avoit ense. velies, sone sorties de leur cercueil & même de leur tombeau. Combien de gens y sont morts, pour avoir été enterrés ayec trop de précipitation; sort bien plus affreux sans doute des misérables livrés aux derniers supplices. Il y a des exemples de personnes qui ont donné des marques certaines de vie à l'instant qu'un Anatomiste imprudent, portant sur elles un fer meurtrier, fe couvroit de honte,

que celui

1

maximo, maximâque familiæ fuperfti. cis indignatione comitatas. Fabulantur, ais , qui talia narrant. Duns SCOTUM in tumulo momordiffe brachia ; idemque ZENONI Imperatori , poft iteratos , & ab excubantibus auditos ejulatus accidifle ; nugas opinaris. Tranfeant hæcce licebit. Non licebit itidem teftes repudiare probatifimos, integerrimos,oculatos, imò etiamnum fuperftites. Profectò , inquit ægthiuzatissimus Jatrophilorum Mæcenas, ac Pontificis Maximi fel. record. CLEMENTIS XI. Archiater LANCISIUS * non ex aliorum duntaxat historiis nobis innotuit, multos, qui decefliffe credebantur , vel prope sepulchra evigilasse, sed & noftro etiam experimento idipsum recordamur in viro nobili, adhuc vivente, qui viginti ante annos, cùm ci jufta persolverentur in templo,

* De mort. subit. L. l. 6: IS. N.2.

[ocr errors][ocr errors]

& excitoic l'indignation de toute une famille. Direz-vous que tout cela est fabuleux? Croyez-vous qu'il soit faux que Scot se soit rongé les bras dans fon tombeau & que l'Empereur ZENON en ait fait autant après plufieurs gémissemens que fes Gardes ont entendus. Je le veux bien; mais rejetterez-vous le témoignage irréprochable de gens dont la probicé reconnue égale les lumiéres & le discernement ? Ecoutez l'illuftre LA NCISI, premier Médecin du Pape Clement XI. Ce n'eft pas, dit-il, par de fim. ples oui-dire que j'ai sou que plufieurs personnes que l'on alloit ene terrer, ont donné des signes qu'elles étoient vivantes ; j'ai vu, il y a environ vingt ans, un gentilhomme qui vit encore , à qui le sentiment & le mouvement font revenus dans l'Eglise , pendant le service qu'on chantoit à côté de fon corps ; le qui

..

5,

ad motuum sensuumque munia , omnium cam terrore, magis quàm admiratione redivit. Juvenis quidam,refert confultiffimus ille Romanorum Medicus P. ZACCHIAs* in Archihospitali S. Spiritûs....peste correptus eft,ex cujus violentiâ in syncopen lapsus pro mortuo elatus est, ejusque corpus inter cadavera peste sublata ejectum,cum quibus dum vespillones parant illud navicula

per

Tiberim ad destinarum locum asportare, ille vitæ aliquem senfum præbuit ; unde ad Hospitale delatus , & utcumque ab eo symptomate sese recolligens, poft duos dies in novam fyncopen lapsus, unde iterùm ejus corpus inter cadavera juftè sublata conjectum eft, cum illis terræ demandandum : fed denuò reviviscens, aptisque medicamentis recreacus, tandem à morbo in totum liberatus, adhuc in vivis degit. Sed Qu• Med. Legal. Tom. III.

fut

« PreviousContinue »