De la religion considerée dans sa source, ses formcs et ses dével ppements ...

Front Cover
1826 - Religion
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 45 - Une loi éternelle qu'il faut reconnaître, quelque opinion que nous ayons d'ailleurs sur des questions que nous avouons être insolubles, une loi éternelle semble avoir voulu que la terre fût inhabitable, quand toute une génération ne croit plus qu'une puissance sage et bienfaisante veille sur les hommes. Cette terre, séparée du ciel, devient pour ses habitants une prison, et le prisonnier frappe de sa tête les murs du cachot qui le renferme. Le sentiment religieux s'agite avec frénésie...
Page 183 - prendra vos serviteurs, vos servantes, et les jeunes gens les plus » forts avec vos ânes, et il les fera travailler pour lui. Il prendra « aussi la dîme de vos troupeaux, et vous serez ses serviteurs.
Page 330 - C'est une industrie des athées * , ditil, pag. 374, «et un effet de cet esprit d'irréligion qui « fait aujourd'hui des progrès si sensibles dans le monde , « d'avoir détruit en quelque sorte dans l'idée de ceux « mêmes qui se piquent d'avoir de la religion, qu'il se « trouve des hommes qui aient commerce avec les dé« mons par la voie des enchantements et de la magie.
Page 25 - ... combinaisons étroites de cette vie. L'homme le plus dominé par des passions actives et personnelles a pourtant, malgré lui, subitement, de ces mouvements qui l'enlèvent à toutes les idées particulières et individuelles. Ils naissent en lui lorsqu'il s'y attend le moins. Tout ce qui au physique tient à la nature, à l'univers, à l'immensité; tout ce qui au moral excite l'attendrissement et l'enthousiasme; le spectacle d'une action vertueuse, d'un généreux sacrifice, d'un danger bravé...
Page 97 - Allemands ont retrouvé dans ces tradilions et ces monuments la nature de l'homme ; cette nature, toujours la même, bien que diversifiée , et qu'en conséquence il faut prendre pour la base vivante de toutes les recherches et de tous les systèmes.
Page xxxix - Le monde était peuplé d'esclaves , exploitant la servitude ou la subissant. Les chrétiens parurent : ils placèrent leur point d'appui hors de l'égoïsme. Ils ne disputèrent point l'univers matériel, que la force matérielle tenait enchaîné. Ils ne tuèrent point, ils moururent, et ce fut en mourant, qu'ils triomphèrent. Amis de la liberté, proscrits tour à tour par Marius et par Sylla, soyez les premiers chrétiens d'un nouveau Bas-Empire. La liberté se nourrit de sacrifices. Rendez...
Page 12 - D'après quelles lois prend-il ces formes? d'après quelles lois en change-t-il? Ce sont des questions que personne n'a examinées. L'on a décrit les dehors du labyrinthe : nul n'a percé jusqu'au centre , nul ne le pouvait. Tous cherchaient l'origine de la religion dans des circonstances étrangères à l'homme, les dévots comme les philosophes.
Page 74 - ... comme on a dit, celui de Dieu. Ils le firent avec vigueur : et se mettant devant le roi avec leur pontife à leur tête, ils lui dirent : « Ce n'est point votre office, Ozias, de...
Page 112 - Aussi ne prenons-nous point l'état sauvage comme celui dans lequel s'est trouvée l'espèce humaine à son origine. Nous ne nous plaçons point au berceau du monde , nous ne voulons point déterminer comment la religion a commencé, mais seulement de quelle manière, lorsqu'elle est dans l'état le plus grossier qu'on puisse concevoir, elle se relève et parvient graduellement à des notions plus pures. Nous ne disons nullement que cet état grossier ait été le premier; nous ne nous opposons point...
Page 28 - ... plaisir qui se dérobe à l'analyse ; mille autres sensations qu'on ne peut décrire , sont inexplicables pour la rigueur du raisonnement. Nous ne rechercherons point ici quelle est l'origine de cette disposition , qui fait de l'homme un être double et énigmatique, et le rend quelquefois comme déplacé sur cette . terre. Les croyants peuvent y voir le souvenir d'une chute , les philosophes y reconnaître le germe d'un perfectionnement futur.

Bibliographic information