Page images
PDF
EPUB

CHATEAUROUX.

TYP. ET LITH. P. LANGLOIS ET C"

[blocks in formation]

ALLART, Avocat à la Cour d'Appel de Paris.
AUTRAN, Avocat, Directeur de la Revue Interna-
tionale de Droit maritime.

L. BEAUCHET, Professeur à la Faculté de Droit de
Nancy.

E. BOURGEOIS, Professeur à l'Ecole Normale Supé-
rieure et à l'Ecole libre des Sciences Politiques.
A. CHRÉTIEN, Professeur à la Faculté de Droit de
Nancy.

Louis RENAULT

Membre de l'Institut, Professeur à la Faculté de Droit de Paris,

F. DAGUIN, Avocat à la Cour d'Appel de Paris, Secrétaire général de la Société de Législation comparée.

ET LA COLLABORATION

Ch. DUPUIS, Professeur à l'Ecole libre des Sciences politiques.

FROMAGEOT, Avocat à la Cour d'Appel de Paris.

[ocr errors]

E. GLASSON, Membre de l'Institut, Doyen de la
Faculté de Droit de Paris.

G.

N° 1

[ocr errors]

LAVISSE, Membre de l'Académie Française.

J. LEFORT, Avocat au Conseil d'Etat et à la Cour de Cassation, Directeur de la Revue générale du Droit.

1904

H. MICHEL, Professeur à la Sorbonne.

A. MÉRIGNHAC, Professeur à la Faculté de Droit de

DE MM.

Toulouse.

ROUARD de CARD, Professeur à la Faculté de Droit de Toulouse.

Secrétaire de la Rédaction: Georges VERLEY
Docteur en droit, Avocat à la Cour de Paris

PARIS

A. SOREL, de l'Académie Française, Professeur à l'Ecole libre des Sciences politiques.

E. THALLER, Professeur à la Faculté de Droit de Paris, Directeur des Annales de droit commercial français, étranger et international.

J. VALERY, Professeur à la Faculté de Droit de
Montpellier.

WEISS, Professeur à la Faculté de Droit de Paris.

GOVARE, Avocat à la Cour d'Appel de Paris.

Et de nombreux Jurisconsultes, Diplomates, Historiens et Hommes d'État français et étrangers.

DUJARRIC, ÉDITEUR

50, Rue des Saints-Pères, 50

[merged small][ocr errors]

ARCHIVES
DIPLOMATIQUES

PREMIÈRE PARTIE

TRAITÉS, CONVENTIONS, PROTOCOLES

GRANDE-BRETAGNE

Agreement between the United Kingdom And Japan relative to China and Corea.

JAPON

[ocr errors]

Signed at London, January 30, 1902.

THE Governments of Great Britain and Japan, actuated solely by a desire to maintain the status quo and general peace in the extreme East, being moreover specially interested in maintaining the independence and territorial integrity of the Empire of China and the Empire of Corea, and in securing equal opportunities in those countries for the commerce and industry of all nations, hereby agree as follows:

[ocr errors]

Convention entre la Grande-Bretagne et le Japon concernant la Chine et la Corée.

(Signée à Londres le 30 janvier 1902)

(Traduction)

Les gouvernements de la Grande-Bretagne et du Japon uniquement animés du désir de maintenir le status quo et la paix générale en ExtrêmeOrient, étant en outre particulièrement intéressés à maintenir l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Empire de Chine et de l'Empire de Corée, et à assurer dans ces contrées, les mêmes libertés au commerce et à l'industrie de toutes les nations, conviennent, par les présentes, de ce qui suit :

ARTICLE I

The High Contracting Parties having mutually recognized the independence of China and of Corea, declare themselves to be entirely uninfluenced by any aggressive tendencies in either country. Having in view, however, their special interests, of which those of Great Britain relate principally to China, while Japan, in addition to the interests which she possesses in China, is interested in a peculiar degree politically as well as commercially and industrially in Corea, the High Contracting Parties recognize that it will be admissible for either of them to take such measures as may be indispensable in order to safeguard those interests if threatened either by the aggressive action of any other Power, or by disturbances arising in China or Corea, and necessitating the intervention of either of the High Contracting Parties for the protection of the lives and property of its subjects.

ARTICLE II

If either Great Britain or Japan, in the defence of their respective interests as above described, should become involved in war with another Power, the other High Contracting Party will maintain a strict neutrality, and use its efforts to prevent other Powers from joining in hostilities against its ally.

ARTICLE I

Les Hautes Parties Contractantes ayant mutuellement reconnu l'indépendance de la Chine et de la Corée déclarent, réciproquement, n'agir dans aucun esprit agressif contre l'un ou l'autre de ces pays. Envisageant toutefois leurs intérêts propres, parmi lesquels ceux de la Grande-Bre

gne se réfèrent principalement à la Chine, tandis que le Japon, outre les intérêts qu'il a en Chine, a, à un degré particulier tant au point de vue politique qu'au point de vue commercial et industriel, des intérêts en Corée, les Hautes Parties Contractantes reconnaissent qu'il sera loisible à chacune d'elles de prendre telles mesures qui pourront être indispensable, pour sauvegarder ces intérêt, s'ils viennent à être menacés par l'action aggressive d'une tierce puissance, ou par des troubles survenant en Chine ou en Corée, et qui exigeraient l'intervention d'une des Hautes Parties contractantes en vue de la protection, de la vie et des biens de ses sujets.

ARTICLE II

Si la Grande-Bretagne ou le Japon, en défendant leurs intérêts respectifs ci-dessus dénommés, venaient à être impliqués dans une guerre avec une autre puissance, l'autre Haute Partie Contractante garderait une stricte neutralité et s'efforcerait d'empêcher les tierces puissances de se joindre aux hostilités contre son allié.

« PreviousContinue »