Page images
PDF
EPUB

10° VALEUR NETTE DU COMMERCE DE PORT OUVERT A PORT OUVERT, EN YENS, MOINS LE NUMÉRAIRE ET LES MÉTAUX

PRÉCIEUX (EN YENS).

[blocks in formation]
[ocr errors]

4.703.467

.6.108.001

8.933.015

[ocr errors]

Importations.

Numéraire et

[ocr errors]
[blocks in formation]

Différence en faveur de 1902 sur 1901, 1.363.199.

sur 1900, 2.505.560.

2.215.520

2.957 649

5.164.136

2.487.947

3.150.352

3.768.879

[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

C'est donc encore, en faveur de 1902, une avance de 1.363.199 yens, soit 3.544.317 fr. 40 sur 1901, et de 2.505.560 yens, soit 6.514.456 fr. sur 1900.

Pour résumer ces données générales, il pourra paraître ici de quelque intérêt de réunir en un seul tableau les chiffres du commerce général décomposé en commerce extérieur et en commerce de port à port:

1° Numéraire et métaux précieux compris ;

2° Numéraire et métaux précieux non compris.

Années.

1900.

1901.

1902.

11° VALEUR NETTE DU COMMERCE DE LA CORÉE EN YENS
NUMÉRAIRE ET MÉTAUX PRÉCIEUX COMPRIS.

Valeur nette du commerce extérieur.

28.088.824

31.683.941

30.664.809

Années.

1900.

1901.

1902.

Différence en faveur de 1902 sur 1901, 4,555,286; 1900, 10.767.692.

Valeur nette du commerce extérieur.

Valeur nette du commerce de port à port

[ocr errors]

9.077.110

11.694.399

17.268.817

Cette progression, nous avons eu déjà l'occasion de la constater au début de ce rapport et nous la retrouverons, en des chiffres moindres puisque la comparaison porte sur de moins grosses valeurs, dans le tableau ci-dessous, d'où le numéraire et les métaux précieux sont extraits:

12° VALEUR NETTE DU COMMERCE GÉNÉRAL DE LA CORÉE, EN YENS MOINS LE NUMÉRAIRE ET LES MÉTAUX PRÉcieux.

20 381.327

23.158.419

21.858.489

[merged small][ocr errors]

Différence en faveur de 1902 sur 1901,

5.002.853
6.145.214

7.508.413

63.269; 1900, 3.982.722.

Valeur totale nette du commerce général.

37.165.934 43.378.340

47.933.626

[merged small][ocr errors][merged small]

Ce qui fait encore pour 1902 une plus-value de 63,269 yens, soit 164.499 fr. 40 sur 1901 et de 3.982.722 yens, soit 10.355.077 fr. 20 sur 1900.

Années

1900......

1901.....

1902......

Différences en

plus ou en

moins pour

1902 par rap. port à :

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Valeur du commerce

Exportations

1901. 1.084.392 + 541.548 + 144.879 +

1900. 2.623.481 +1.292.550

Total

des

importations pour

pour
pour les
et
l'étran
l'étranger ports ouverts exportations ger

VALEUR DU COMMERCE

RÉEXPORTATIONS.

744.672 +

DES NAVIRES EXPÉDIÉS.

Réexportations

11.069.361 4.466.254 9.439.867 2.514.906 27.490.388 128.901 1.978.307 14.777.234 5.217.256 8.461.949 2.994.862 31.451.301 80.764 2.066.904 13.692.842 5.758.804 8.317.070 3.739.534 31.508.250 151.423 1.989.925

--

pour

les ports

ouverts

56.94970.659-76.979 1.122.7971.224.628 +4.017.862 + 22.522 + 11.618

[blocks in formation]

Importés

de l'étranger

Numéraire et métaux précieux

--

[ocr errors]

Exportés

des

ports
à
ouverts l'étranger

Navigation

[ocr errors]

Navires expédiés

2.107.208 2.107.901 2.215.520 5.599.596 1.858.737 4.408
2.147.668 2.446.014 2.957.649 6.079.508 2.591.536 4.958
2.141.348
2.301.885 5.164.136 6.504.435 4.596.268 5.455

aux

ports

ouverts Nombre Tonnage

Revenu total net

847.605 1.097.217 43

983.818 1.325.414 11 1.238.933 1.204.776 38

6.320 144.1292.206.487 +424.927 +2.004.732 +

497255.117 120.637 73 +34.140193.984 +2.948.616 +904.839 + 2.737.531 + 1.047 +391.330 + 107.558 95

REVENU DES DOUANES

Le produit total des droits perçus par les Douanes maritimes de l'Empire de Corée ne s'est élevé, en 1902, qu'à la somme de 1.204.776 yens 38 soit 3.132.418 fr. 59, marquant ainsi une perte de 120.637 yens 73, soit 313.658 fr. 10 sur 1901, mais n'en conservant pas moins une avance de 107.568 yens 95, soit 279.653 fr. 27 sur 1900.

La Douane fait remarquer que les droits d'importation et d'exportation ont contribué, chacun pour une part proportionnelle, à la diminution constatée, tandis que les droits de tonnage ont fait un remarquable progrès.

Et, de fait, les droits d'importation sont tombés de 912.276 yens 73 à 813.620 yens 76, perdant ainsi 98.655 yens 97, soit 256,505 fr, 52, et les droits d'exportation sont tombés de 387.181 yens 63 à 354.969 yens 87, perdant ainsi 32.211 yens 76, soit 83.750 fr. 58.

Les pertes éprouvées dans ces deux catégories de perceptions sont donc proportionnelles à leurs importances respectives, puisque les chiffres des droits d'importation sont, tant pour leur total que pour la perte subie, environ trois fois plus forts que ceux des droits d'exportation.

Il y a lieu, toutefois, de remarquer que, tandis que les droits d'importation restaient en 1902 supérieurs à ceux de 1900 par 124.814 yens 83, soit 324.516 fr. 48, les droits d'exportation, en 1902, ont été inférieurs même à ceux de 1900 par 29.555 yens 44, soit 76. 844 fr. 14.

Les droits de tonnage, au contraire, sont supérieurs non seulement à ceux de 1900 par 42.300 yens 36, soit 31.980 fr. 94, mais encore à ceux de 1901 par 10.230 yens, soit 26.598 fr., atteignant ainsi le chiffre de 36.185 yens 75, soit 94.082 fr. 95.

Cet accroissement notable des droits de tonnage est une preuve incontestable de l'activité commerciale qui a régné dans les ports.

D'autre part, la diminution signalée dans les droits d'importation et d'exportation ne saurait surprendre, puisque nous avons constaté que c'était le commerce avec l'étranger qui seul avait fléchi en 1902, sous l'influence des différentes causes pernicieuses que nous avons exposées.

La remarque enregistrée l'an dernier au sujet des nombreuses exemptions qui font subir au revenu des Douanes un préjudice considérable, est toujours aussi exacte et elle a eu, en 1902, une portée plus étendue que jamais. Indépendamment, en effet, du privilège de franchise accordé aux Légations, dont le nombre et le personnel s'est accru d'année en année, les exemptions en question portent sur des articles qui jamais n'étaient entrés en Corée en aussi grande quantité; nous voulons parler des approvisionnements des mines et des chemins de fer qui bénéficient de remises de droits totales ou partielles en vertu des contrats passés par le Gouvernement coréen avec les concessionnaires.

A côté des exemptions, il importe aussi de remarquer le préjudice porté au revenu des Douanes par le système des déclarations de valeur. La plupart des droits perçus étant des droits ad valorem et la Douane se

« PreviousContinue »