Page images
PDF
EPUB

REVUE

DE CHAMPAGNE ET DE BRIE

[blocks in formation]
[blocks in formation]

ARCIS-SUR-AUBE
LÉON FRÉMONT, IMPRIMEUR-ÉDITEUR, PLACE DE LA HALLE

1886

DE

CHAMPAGNE ET DE BRIE

UN PRINCIPAL DU COLLÈGE

DE CHALONS-SUR-MARNE

Extraits de la correspondance de M. Lemonnier de la Jourdonnièro.

Pierre-François Lemonnier de la Jourdonnière, né à Laval, entre 1731 et 1738, dates du mariage et de la mort de son père, appartenait à une des meilleures familles de la bourgeoisie de cette ville. M, de la Jourdonnière avait laissé en mourant une situation très compromise et jusqu'à la fin de sa vie, sa veuve dut économiser pour arriver à éteindre les dettes contractées par son mari et les rentes constituées sur ses biens.

Après avoir terminé ses études, le jeune de la Jourdonnière désira entrer dans les ordres. Mais il était, ainsi que sa mère, attaché aux idées jansenistes, et, bien qu'il eût déjà reçu sos lettres de tonsure, il refusa formellement d'entrer au séminaire du Mans. Il se rendit à Paris où il se plaça comme professeur dans la pension tenue par M. Savouré, rue Coupeau, au faubourg Saint-Marceau. Il y enseignait la rhétorique en 1755 et 1756, tout en étudiant la théologie avec un maitre particulier, et en cherchant un évêque de bonne composition qui consentit à lui conférer les ordres sans qu'il passât par le séminaire,

M. Foucher, membre de l'Académie des inscriptions et ancien précepteur du duc de la Trémoille, auquel il était demeuré altaché, avait plusieurs fois accompagné le duc à son château de Laval, et avait eu, en cette ville, quelques relations avec la

« PreviousContinue »