Censeur européen: ou Examen de diverses questions de droit public, et de divers ouvrages litt éraires et scientifiques, considérés dans leurs rapports avec les progrès de la civilisation, Volume 8

Front Cover
Bureau de l'administration., 1818 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 226 - Touchés de tant de merveilles, épanchons nos cœurs sur la piété de Louis; poussons jusqu'au ciel nos acclamations et disons à ce nouveau Constantin, à ce nouveau Théodose, à ce nouveau Marcien, à ce nouveau Charlemagne, ce que les six cent trente pères dirent autrefois dans le concile de...
Page 136 - ... du peuple. Mais la forme du gouvernement, aristocratique ou démocratique, monarchique ou républicaine, n'est qu'une organisation des pouvoirs ; et les pouvoirs ne sont eux-mêmes que la garantie de la liberté.
Page 118 - Le prisonnier fut placé, vers les cinq heures, sur un échafaud de huit pieds et demi carrés. On le lia avec de grosses cordes retenues par des cercles de fer qui assujettissaient ses bras et ses cuisses. On commença par lui brûler la main dans un brasier rempli de soufre allumé. Ensuite il fut tenaillé avec de grosses pinces ardentes, aux bras, aux cuisses, et à la poitrine. On lui versa du plomb fondu avec de la poix-résine et de l'huile bouillante sur toutes ses plaies.
Page 361 - Sont déclarés actes séditieux l'enlèvement ou la dégradation du drapeau blanc , des armes de France et .autres signes de l'autorité royale, la fabrication, le port, la distribution de cocardes quelconques et de tous autres signes de ralliement défendus ou même non autorisés par le Roi. 8. Sont coupables d'actes séditieux toutes personnes qui répandraient ou accréditeraient, soit des alarmes touchant l'inviolabilité...
Page 161 - Rentré dans la prison, et s'il n'a pas rempli l'attente du juge, le concierge a ordre de redoubler de rigueurs. Ainsi quelquefois, lorsque l'horreur de la solitude n'a rien pu sur une âme fortement trempée, on substitue à ce traitement un autre genre de supplice. La, lumière éblouissante d'un réverbère remplace l'obscurité; la lueur est tournée sur le grabat du prisonnier, lequel pour éviter son éclat incommode, est obligé de tenir ses yeux affaiblis constamment fermés. « Pendant ce...
Page 226 - ... calme dans un si grand mouvement : l'univers étonné de voir dans un événement si nouveau la marque la plus assurée comme le plus bel usage de l'autorité, et le mérite du prince plus reconnu et plus révéré que son autorité même.
Page 173 - civiles et militaires ont un pouvoir discré» tionnaire. ' > ' ; » Ces instructions , qui suspendent le cours » ordinaire des lois , doivent rassurer tous les ' » citoyens paisibles qui savent que les autorités - H militaires et civiles veillent constamment » pour le maintien de l'ordre et le bien du .«^service du roi.... Que les mauvais citoyens, ,» tremblent.... Quant aux rebelles, le glaive » de la loi va les frapper. ,». .. , .:'.„-, \ . . » C'était deux choses assez difficiles...
Page 300 - ... se seront retirés au premier avertissement des autorités civiles ou militaires , ou même depuis, lorsqu'ils n'auront été saisis que hors des lieux de la réunion séditieuse, sans opposer de résistance et sans armes.
Page 249 - L'ordonnance du 5 septembre mit un terme à cette réaction : mais , « à entendre le parti des » réacteurs, cette ordonnance venait de rouvrir tous les » cratères de la révolution. Elle immolait les véritables » serviteurs du roi à leurs ennemis communs. Elle attes* tait ainsi que SM n'était entourée que de traîtres (un » seul ministre excepté) (p. i3).... Pour essayer de con» vaincre le roi (de la vérité de ces assertions), que fal•• lait-il?
Page 312 - L'homme qui, revêtu d'un pouvoir, en use dans un but différent de celui pour lequel il lui a été confié, l'homme qui en tolère un emploi condamnable, l'un et l'autre sont coupables. Dépositaires d'une portion de l'autorité royale, de cette autorité protectrice et salutaire à l'ombre de laquelle reposent les citoyens, ils sont responsables du mal qu'ils ont fait comme du mal qu'ils n'ont pas empêché; le dépôt qu'ils ont entre les mains est un trésor dont le bon emploi intéresse autant...

Bibliographic information