Revue historique, Volume 4; Volume 9

Front Cover
Gabriel Monod, Charles Bémont, Sébastien Charléty, Pierre Renouvin
Librairie G. Bailleère, 1879 - History
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 62 - Je jure d'être fidèle à la nation , à la loi , au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le roi.
Page 48 - L'évêque à qui la confirmation sera demandée ne pourra exiger de l'élu d'autre serment sinon qu'il fait profession de la religion catholique, apostolique et romaine. article 19. Le nouvel évêque ne pourra s'adresser au pape pour en obtenir aucune confirmation ; mais il lui écrira comme au chef visible de l'Eglise universelle, en témoignage de l'unité de foi et de la communion qu'il doit entretenir avec lui.
Page 281 - Je trouve que cette plainte estoit bien prise et raisonnable : car, comme je sçay par une trop certaine expérience, il n'est aucune si douce consolation en la perte de nos amis que celle que nous...
Page 47 - Blois, et de nombreux exemplaires d'une lettre pastorale qu'il adressait « à ses vénérables coopéra leurs dans le saint ministère et à tous les fidèles de son diocèse.
Page 215 - Le témoignage le plus digne de foi sera toujours celui du témoin oculaire, surtout lorsque ce témoin est un homme honorable, attentif et intelligent, lorsqu'il rédige sur place, à l'instant et sous la dictée des faits eux-mêmes; lorsque manifestement son unique objet est de conserver ou fournir un renseignement ; lorsque son œuvre n'est point une pièce de polémique concertée pour les besoins d'une cause, ou un morceau d'éloquence arrangé en vue du public, mais une déposition judiciaire,...
Page 357 - Premier Consul, lui avait offert une paire de pistolets enrichis de diamants, en lui adressant les compliments les plus flatteurs. « Mais son plus grand tort, au sujet de cette adroite proposition de mariage, qu'il avait si singulièrement repoussée, c'est que je lui ai entendu répéter publiquement, plusieurs fois, qu'on avait voulu le faire entrer dans cette f... famille, mais qu'il avait bien su s'en débarrasser. « J'appris aussi, dans le temps, et même à l'armée, que la dame Hulot, sa...
Page 281 - Je me suis contraint et geiné pour maintenir ce vain masque; et y ay perdu le plaisir de sa conversation, et sa volonté quant et quant, qu'il ne me peut avoir portée autre que bien froide, n'ayant jamais reçeu de moy que rudesse, .ny senti qu'une façon tyrannique.
Page 127 - Il fit croire aux habitants du plat pays que la disposition contenue dans cet article était dirigée contre eux, que ces forteresses à élever, ces châteaux à mettre en élat de défense, étaient destinés surtout à seconder un redoublement de l'oppression el des exactions seigneuriales.
Page 246 - Ainsi tombent, ajoute-t-il (p. 148), ces assertions si souvent répétées, d'après lesquelles on doit considérer les philosophes comme les inspirateurs de la Révolution. Bien avant qu'ils fussent parvenus par leurs écrits à diriger l'opinion, la perspective d'une révolution, dans l'ordre politique, apparaissait aux intelligences. Depuis longtemps se dessinait, dans l'ordre religieux, une perspective analogue. » II ne faudrait pas exagérer ce point de vue. Si la philosophie du xvin...
Page 363 - El, s'il faut y passer dix années de ma vie pour attendre l'occasion favorable d'agir contre les Anglais, que je déteste à cause de tout le mal qu'ils ont fait à notre patrie, j'y suis, dès ce moment, déterminé avec la plus grande résignation.

Bibliographic information