Revue d'Alsace, Volume 3; Volume 19

Front Cover
Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace., 1868 - Alsace (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 228 - La Commune de Paris se hâte d'informer ses frères de tous les départements, qu'une partie des conspirateurs féroces détenus dans les prisons a été mise à mort par le peuple : actes de...
Page 21 - S'il s'élève une contestation entre les propriétaires auxquels ces eaux peuvent être utiles, les tribunaux, en prononçant, doivent concilier l'intérêt de l'agriculture avec le respect dû à la propriété; et, dans tous les cas.
Page 24 - Tout propriétaire qui voudra se servir, pour l'irrigation de ses propriétés, des eaux naturelles ou artificielles dont il a le droit de disposer, pourra obtenir le passage de ces eaux sur les fonds intermédiaires, à. la charge d'une juste et préalable indemnité.
Page 17 - supplie et requiert le peuple de votre « royaume, pour ce qui lui appartient, que ce « soit fait, que vous gardiez la souveraine « franchise de votre royaume, qui est telle que « vous ne reconnaissiez de votre temporel « souverain en terre, fors que DIEU; et que « vous fassiez déclarer, si que tout le monde « le sache, que le pape Boniface erra mani...
Page 103 - Versailles renferme, en ce moment, cinq à. six mille hommes arrivés des divers parties du département, pour se former en bataillons de volontaires; que depuis plusieurs jours des hommes pervers cherchent, par des instigations perfides, à égarer le civisme de ces citoyens, pour les porter à des exécutions sanglantes ; que, si jusqu'à ce moment les magistrats sont parvenus à déjouer ces manœuvres odieuses , il est à craindre que l'arrivée des prisonniers d'Etat ne fournisse l'occasion...
Page 110 - Ménagerie; un aide-de-camp vient les avertir que leurs soins sont inutiles. Ils accourent et trouvent la place jonchée de cadavres mutilés ; on leur en désigne deux pour être ceux de MM. Brissac et Delessart; ils étaient méconnaissables. Quinze à vingt hommes s'approchent de ces trois officiers municipaux et les forcent d'assister à la recherche de ce qui est dans les poches d'habits. Bientôt M. Gauchez reste seul ; il est le témoin d'une espèce de règlement proclamé par ces hommes...
Page 21 - ... peut s'en servir à son passage, pour l'irrigation de ses propriétés. Celui dont cette eau traverse l'héritage peut même en user dans l'intervalle qu'elle y parcourt, mais à la charge de la rendre, à la sortie de son fonds, à son cours ordinaire.
Page 9 - ... la lutte ; le système des institutions monarchiques fut vaincu, la fusion de la souveraineté et de la propriété s'accomplit, et les propriétaires du sol devinrent les maîtres de ses habitants. La condition des colons en fut grandement altérée ; ils étaient toujours distincts des esclaves ; leurs relations, en tant que cultivateurs, avec le propriétaire, étaient à peu près les mêmes ; mais ce propriétaire était leur souverain ; ils dépendaient de lui en toutes choses, et n'avaient...
Page 103 - Considérant que les maisons de justice et d'arrêts sont remplies ; qu'il n'existe dans la ville aucun local propre à recevoir les prisonniers; que hors les murs et à peu de distance, il en est un qui, par sa position et sa construction, offre à la fois les moyens de retenir les prisonniers et les moyens de les garantir ; que par son nom même , il aura encore l'avantage de satisfaire en quelque sorte...
Page 388 - ... importance ou son rang : le chef de la bande , ou les différents chefs qui s'étaient réunis , s'appropriaient de vastes domaines : la plupart des guerriers qui les avaient suivis , continuaient de vivre autour d'eux , chez eux , à leur table , sans propriété qui leur appartînt spécialement. La bande ne se dissolvait point en individus dont chacun devînt propriétaire ; les guerriers les plus considérables entraient presque seuls dans cette nouvelle situation ; s'ils se fussent tous...

Bibliographic information