Revue encyclopédique, Volume 45

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 21 - Au reste, celui qui peut remplacer la Divinité dans le système de la vie sociale est à mes yeux un prodige de génie; celui qui, sans l'avoir remplacée, ne songe qu'à la bannir de l'esprit des hommes me paraît un prodige de stupidité ou de perversité.
Page 527 - L'anéantissement de toutes les espèces de corporations des citoyens du même état et profession étant une des bases fondamentales de la constitution française , il est défendu de les rétablir de fait , sous quelque prétexte et quelque forme que ce soit.
Page 480 - ... la même règle, et que, comme tout ce qui est composition animale , ils ne sauraient échapper aux conséquences de l'universelle loi de la nature , l'unité de composition organique. MM. Laurencet et Meyranx ont su apprécier les besoins de la science , puisqu'ils ont essayé de diminuer l'hiatus remarqué entre les céphalopodes et les animaux supérieurs.
Page 10 - de France est une des grandes époques de l'ordre social. Ceux qui la considèrent comme un événement accidentel n'ont porté leurs regards ni dans le passé , ni dans l'avenir. Ils ont pris les acteurs pour la pièce; et, afin de satisfaire leurs passions , ils ont attribué aux hommes du moment ce que les siècles avaient préparé.
Page 525 - Boucher d'Àrgis, vient de ce que celui qui en est revêtu portait le bâton de la confrérie de saint Nicolas. Ce bâton, lors des cérémonies de la confrérie, est posé en face de la chapelle de la grande salle. Le bâtonnier le salue en allant à l'offrande et eu revenant (i). » Quoique le tribunal particulier de la corporation exerçât sur ses membres un certain pouvoir, il ne pouvait cependant pas les frapper d'une incapacité perpétuelle, en les excluant à jamais de la confrérie. S'il...
Page 61 - voyez-vous, c'est là que j'habite. et je n'y veux « que des gens qui m'aiment. Si je la laissais venir à « Paris, elle ferait des sottises ; elle me perdrait « tous les gens qui m'entourent , elle me perdrait « Garat. N'est-ce pas elle qui m'a perdu le Tri» bunat? Elle ne pourrait se tenir de parler poli« tique — « Si votre mère était à I3aris , on me rapporte« rait sans cesse des propos d'elle.
Page 698 - Des vapeurs légères , formées par les eaux qui couvrent, comme en neumachie, presque toute l'area de ce grand amphithéâtre , éclipsent comme d'un voile transparent les profonds lointains de l'horizon. Le spectateur curieux cherche en vain à le percer de ses yeux avides pour atteindre les objets qui s'y meuvent derrière , il n'en saisit que l'ombre. Il lutte plus inutilement encore, quand le soleil, ne dorant que la crête des montagnes , comprime, en les chassant , ces vapeurs importunes...
Page 289 - Après tout, la solidité de l'esprit consiste à vouloir s'instruire exactement de la manière dont se font les choses qui sont les fondements de la vie humaine; toutes les plus grandes affaires roulent làdessus.
Page 11 - Cette révolution n'a pas seulement modifié le pouvoir politique, elle a changé toute l'existence intérieure de la nation. Les formes de la société du moyen âge existaient encore. Le sol était divisé en provinces ennemies ; les hommes étaient distribués en classes rivales. La noblesse avait perdu tous ses pouvoirs, quoiqu'elle...
Page 737 - Les fondateurs du pacte social qui nous régit, en proclamant ainsi à cette époque le vœu national, n'avaient nullement anticipé sur les possessions de Sa Majesté Catholique. Ils n'ont fait qu'exercer un droit que l'exemple de tant de nations civilisées avait déjà consacré et qui résulte nécessairement du principe conservateur qui a fondé l'existence et garanti la sécurité de la plupart des peuples. "L'ancienne colonie espagnole, abandonnée en quelque sorte depuis longtemps à elle-même,...

Bibliographic information