La Mosaïque du midi: publication mensuelle, Volume 1

Front Cover
Jean Mamert Cayla
J.-B. Paya., 1838
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 213 - Roi parle, et ces rochers se fendent, La terre ouvre son sein, les plus hauts monts [descendent, Tout cède, et l'eau qui suit les passages ouverts Le fait voir tout-puissant sur la terre et les mers.
Page 212 - Je regarde, répétait-il dans une autre lettre, mon ouvrage comme le plus cher de mes enfants; ce qui est si vrai, qu'ayant deux filles à établir, j'aime mieux les garder encore chez moi quelque temps, et employer aux frais de mes travaux ce que je leur avais destiné pont dot.
Page 380 - Je serai maire , puisque vous le voulez , à condition qu'il me sera permis d'enfoncer ce poignard dans le sein du premier qui parlera de se rendre. Je consens qu'on en use de même envers moi dès que je proposerai de capituler; et je demande que ce poignard demeure tout exprès sur la table de la chambre où nous nous assemblons dans la maison de ville.
Page 274 - L'ingrate France, ingrate, ingratissime A son poète, et en la délaissant Fort grand regret ne vint mon cœur blessant. Tu mens, Marot ! grand regret tu sentis, Quand tu pensas à tes enfants petits.
Page 213 - Soupiraient de tous temps pour voir unir leurs ondes. Et faire ainsi couler par un heureux penchant Les trésors de l'aurore aux rives du couchant; Mais à des vœux si doux, à des flammes si belles, La nature , attachée à ses lois éternelles , Pour obstacle invincible opposait fièrement Des monts et des rochers l'affreux enchaînement.
Page 72 - ... robe sortant du ventre de sa mère , et l'emporta » en sa chambre où il le fit accommoder. Ce petit prince » vint au monde sans crier ni pleurer et la première viande » qu'il reçut fut de la main du roi son grand-père , lequel » ayant pris une gousse d'ail lui en frotta ses petites lè...
Page 61 - J'ai rapporté l'origine du chevalet. Cette danse est exécutée par plusieurs personnages , dont les principaux sont l'homme -cheval et le donneur d'avoine. Le 'premier a le corps passé à travers un cheval de carton , drapé de manière à cacher les jambes de l'homme, et le fait mouvoir en. cadence; il cherche à donner des ruades au donneur d-'avoine , dont l'adresse consiste à les éviter et à se trouver toujours à la tête du cheval pour lui présenter un tambour de basque sensé plein...
Page 14 - C'était la veille du premier de l'an. Je fus accueilli avec cette affable hospitalité qui distingue les habitans des bords de la Baï'se. En attendant que la jeune hôtesse eût préparé mon modeste repas, je voulus visiter toute la maison. Dans une chambre reculée et plus propre que toutes les autres, je vis une table dressée et recouverte d'une nappe blanche; un petit pain, un couteau, deux bouteilles pleines l'une de vin et l'autre d'eau et un large gobelet étaient rangés autour d'un plat...
Page 36 - Mais je ne puis gouster cette pensée qui ne prend son fondement que du rencontre de ce nom de Cagot avec l'origine qu'on lui donne, d'autant plus que cette dénomination n'est pas si propre à ces pauvres gens que plusieurs autres qu'on leur a données et ne se trouve...
Page 189 - Epouse sans époux et reine sans royaume, » Vaine ombre du passé, grand et noble fantôme, » Elle traîna depuis les restes de son sort » Et vit jusqu'à son nom mourir avant sa mort.

Bibliographic information