Page images
PDF
EPUB

390 Lo brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sicur Samain (Pierre), représenté par le sieur d'Auvergne, élisant domicile chez le sieur Picol, à Paris, rue de l'Arbre-Sec, n° 46, pour appareil destiné à employer le poids du moteur pour la transmission des forces inotrices.

391° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 mai 1857, au secrétariat de la prélerture du département de la Seine, par le sieur Tétrel (Louis-Alexandre), élisant domicile à Paris, rue Saint-Pierre-Montmartre, n° 10, pour un genre

de

pompe. 292° Le brevet d'invention de quinze aus, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Voelter fils, représenté par le sicur Mathieu, à Paris, rue SaintSébastien, no.45, pour des persectionnements dans la fabrication de tous les papiers mâchés. cartons et autres articles analogues, avec du bois.

293° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Somme, par le sieur Adrien (Henry), à Lungvilliers, pour un rabot Adrien destiné à supprimer le battage de la faux du moissonneur.

294° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département du HautRbin, par le sieur Baur (François-Joseph), à Mulhouse, pour un système de machine peigneuse servant à peigner le coton et la laine.

295° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la

le sicur Bernot fils aiaé (Marie-Étienne), représenté par le sieur Opponeau, à Bagnolet, pour un appareil ou nachine propre à dresser, repiquer et rafraichir les meules en grès, etc. servant à aiguiser les métaux et à les polir.

296° Le brevet d'invention de cinq ans, dont la demande a été déposée, le ag mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par le sieur Bocquet (Fidèle), saubourg d'Arras , à Béthune, pour un moulin à broyer la terre glaise destiné à la fabrication des tuyaux de drainage et de la poterie.

297° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Bordeaux (Victor-Désiré), à Paris, rue du ChercbeMidi, no 4, pour des palettes auto-rotatives pour roues de bateaux à vapeur, etc.

298° Le brevel d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Chanes (Joseph) et Cathiard (Jean-Claude), à Paris, le premier, rue du Grand-Saint-Michel, n° 2', le second, ruc Ju Petit-Lion-SaintSauveur, no 8, pour un procédé pour couvrir l'acier avec la corne ou la baleine.

2999 Le brevet d'iovention de cinq ans, dont la demande a été déposée, le 26 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du dépariement de la HauteGaronne, par le sieur Claverie (Jean-Marie), rue Riguipels, n° 14, à Toulouse, pour une machine propre à soufrer la vigne.

300° Le brcvei d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 11 mai 1857, au secrétariat de la préseclure du déparlement de la Seine, par les sicurs Couprant (Edmond-Pierre-André) et Martin (Jean-Olivier), le

Seine, par

27

premier, à Belleville, le second, à Paris, rue du Temple, no 195, pour un busc mécanique.

30.° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la deniaode a été déposée, le sá mai 1857, ao secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société Delissade (T.) et Moulia (a.), représenté par le sieur Barrault, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 33, pour la fabrication perfectionnée des allumettes-bougies.

302° Le brevet d'invention de quinze ans, dout la demande a été déposée, le 11 mai 1857, au secrétariat de la prélecture du département de la Seine, par le sieur Domingo (Louis-Alexandre), dit Hercule, à Paris, rue Saint-Dominique, n° 205, pour application des moyens électro-chimiques à la dorare et à l'argenture de la passementerie confectionnée.

303° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 27 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par les sieurs Gaillard père et fils, quai du Canal, a Givors, pour un appareil mécanique propre à relier entre eux plusieurs cables ou cordes en fil de fer et cban:re au moyen de clavettes rivées.

304" Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Somme, par les sieurs Gautier frères, à Einbreville, pour un système de serrure dile à levier conducteur.

305° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par le sieur Grange (Pierre), élisant' domicile au secrétariat général de la préfecture, à Lyon, pour un procédé de préparation du coton en bourre pour la fabrication des chapeaux de feutre en couleur.

306° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département des Bouchesdu-Rhône, par le sieur Jaubert (Marcel-Marseille-Josepb), rue Tilsitt, no 20, à Marseille, pour des cordes fabriquées avec mélange de matières textiles.

307° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mars 1857, au secrétariat du directeur de l'intérieur de la Martinique, par le sieur Saint-Jean-Thérèze, commune du Lamentin, pour un système de mouvement basé sur l'application de la force du levier au mouvement de rola. tion.

308* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Kessler (I.ouis-Jacques), élisant domicile, à Paris, hôtel de 1 Est, rue Bourbon-Villeneuve, pour l'emploi, à la fabrication du sucre, de tables dites d'hydro-extraction.

307. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département des Bouchesdu-Rhône,

, par le sieur Labarre (Jean-Baptiste), rue Langeron, no 4 , à Marseille, pour la fabrication des tiyaux en cuivre rouge sans soudure et à chaud.

310° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 27 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de Loir-etCher, par le sieur Laplanche (Pierre-Joseph), à Muides, pour une chaîne à mailles pleines, susceptible de porter dans son parcours tous objets quelconques.

311° Le brevet d'invenųjon de quinze ans, dont la demande a été déposée,

le 27

le 14 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Louvet dit Louvet-Tuisne (Louis-Joseph), représenté par le sieur Barrault, a Paris, boulevard Saint-Martin, n° 33, pour des perfectionnements dans la disposition, l'emploi et les produits du métier à la Jacquart.

312" Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposéc, le 14 mai 1857, au secrétariat de la présecture du déparleniect de la Seine, par le sieur Mandar (Erne-t-François), à Paris, rue Caumartin, n° 31, pour un genre d'orsévrerie porcelaine.

3134 L¢ brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 mai 1857, au secrétariat de la préfecture da déparlenent de l'Hérault, par les sieurs Mellet frères et Fournes, à Lodève, pour une carde à boudin continu avec peigneur pluqué uni et non sillonné, applicable à la lainc et autres matières filamcoteuses.

314° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 mai 1857, au secrétariat de la préfectare du déparlemcné des Bouches-du-Rhône , par le sicur Mouren (Pierre), rue du Panicr, no 2, Marseille, pour des appareils de sauvetage dits système Mouren. 315° Le brevet d'invention de cinq ans, dont la demande a dé déposée,

mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Hérault, par les sieurs Parlongue (François) et Charmes (Bernard), à Montpellier, pour un instrument dit emporte-écorce des ceps de vigne, pour l'application du système Bancilhon.

316° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la denande a été déposée, le 26 janvier 1857, au secrétarial de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Pavart (Louis-Émile), à Paris, rue Ncuve-Ménilmontant, n° 16, pour un système d'estampage de pâlc dans les moules élastiques.

3179 Le brevei d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 27 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Gard, par le sieur Pernel (Jean-Baptiste), à Anduze, pour un instrunient propre du travsport des substances matérielles.

3189 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 14 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Perrot (Louis-Jérôme), rue de Sèvres, n° 76, à Vaugirard, -pour des perfectionnements aux moulins à vent. 319° Le brevet d'invention de quinze ans,

dont ļa demande a été déposée, le 29 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Aube, par le sieur Quinquarlet (Hilaire-Adrieo), à Aix-en-Othe, pour un moyen de laire des bas sans diminution à la jambe sur métiers à bonneterie, droits et circulaires.

3 20° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 25 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département du HautRhin, par le sieur Scheurer-Rott, à Thann, pour une application à l'impression des tissus de coton ou de laine, ou de tissus mélangés satinés.

321° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 25 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département du Bas-Rhin, par le sieur Schvoerer (Georges-François), rue du Dôme, no ig, à Strasbourg, pour un procédé de cire brillante indélébile et sans frollage, pour les parquets, planchers, briques, etc.

322° Le brevet d'invention de quinze ans, dout la demande a été déposée, le 14 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Thurneyssen (Alexandre), représenté par le sieur Mennons, á

ܙ

Paris, rue de l'Echiquier, n 39, pour des perfectionnements dans le traitos ment des modules de phosphate de chaux fussile destinés à etre employés dans l'agriculture.

373Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 mai 1857, au secrétariat de la prélecture du département des Bouchesdo-Rbône, par le sicur Turc (Joseph), à Aix, pour un fusil se chargeant par la culasse par le système ordinaire.

324° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seino, par le sieur Alexandre (Edouard), représenté par le sieur Le Blanc, à Paris, rue Sain!e-Appoline, n2, pour des persectionnements dans la construction des orgoes dites portatives. * 325° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 mai 1857, an secrétariat de la préfecture du département de la Seins, par le sieur Ayral (François-Emeri), rue Berthe, n° 12, à Montmartre, pour un système de manches de couleaux.

326 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a de déposée, le 30 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département d'Ille-etVilaine, par le sieur Bellangó (Honoré), ruelle Saint-Mariiv, n° 7, à Rennes, pour un mors à charnière et ressort, o'n autre moyen mécanique,

327° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a úd déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Bérard (Pierre-Hippolyte-Gustave), à Paris, rue Saint-Denis, Do 323, pour la fabrication économique du coton azotique pour collodion.

328° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, ani secrétariat de la presecture du département de la Seine, par le sieur Bernard (Léopold-Germain), représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour perfectionnements apportés dans la fabrication des canons de fusils.

329* Le brei et d'invention dont la demande a été déposée, le 32 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par les sieurs Caze (John) et Soules ( Isaac), représentés par le «ieur Sauller, à Paris, rre Drouot, no 2, pour perfectionnements dans les fourneaux à brûler la famée (patente américaine dc quatorze ans, cxpiraut le 23 décembre 1870).

330° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Chameroy (Henry-Sébastien), route d'Allemagne, n° 168, à la Petite-Villette, pour une machine à vapeur circulaire, à vapeur directe.

331° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1837, au secrétariat de la préfecture du département de la Selne, par le sieur Colson ( Melchior), représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 45, pour une construction de tiroir équilibré applicable principalement aux machines d'extraction des bateaux à

vapeur,

des locomotives , et généralement à toules autres machines à vapeur.

332° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 32 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Cordier-Nobecourt (Charles-Ange-Maric), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour des perfectionDements aux métiers à lisser.

333° Le brevet d'inventiou de quinze ans, dont la demande a i té déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seire, par la société en nom collectif Leon Desbordes et Amédée Lipman, à Paris, rue des Filles-du-Calvaire, n° 16, pour perfectionnements de clef à écrou.

331° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Dupont (Charles-Louis), représenté par le sieur Mathieu, à Paris), rue Saint-Sébastien, n° 45, pour des perfectionucments dans la disposition les feux d'allinerie.

335° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Ermen (Godfrey), représenté par le sieur Perpigna, à Paris, rue Neule-Saint-Augus. iin, n° 42, pour des perfectionnements apportés aux appareils propres à lustrer ou linir les fils, mèches ou rubans de filature (patente anglaise de qualorzo ans, espirant le 22 octobre 1870).

3360 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Fourneaux (Jean-Louis-Victor), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un instrument dit organo-table.

337° Le brevet d'iovention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Jacquesson (Eugène), représenté par le sieur Barrault, à Paris, boulevard Saint-Marlin, n° 33, pour un système de brides de bouchons de champagne et leur fabrication.

338° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Jolivet (Louis-Auguste), à Paris, rue Vanneau, n° 83, pour une machine à cauner.

339° 1.c brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Lauranson (Alphouse-Victor), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un genre de frein pour wagon de chemins de fer,

360° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préseclure du département de la Seine, par le sieur Lefoye (Hippolyte), à Paris, rue Saint-Louis, au Marais, n° 84, pour une équerre d'horlogerie.

341° Le brevet d'invention de quinze aus, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine. par le sieur Lenouvel (Allred-Ferdinand), représenté par le sieur Lesnos, à Paris, boulevard Saint-Martin , n° 29, pour perfectionnements dans les tuyaux de pipe et de cigare.

362° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Monnerais (Louis), élisant domicile chez le sieur Richard, a Paris, rue Vivienne, n° 53, pour un mode de condensateur et évaporateur

313° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine,

le sieur Nadot (Henri), représenté par le sicur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° :3, pour un système de développement des couvercles d'éturs, briquets et autres boites.

344° Le brevet d'iovention de quinze ans, dont la demande a été déposée,

par

« PreviousContinue »