Page images
PDF
EPUB

le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Paillette (Antoine-Adrien), représenté par le sieur Desnos, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 29, pour perfectionnements dans la fabrication du ler et de l'acier.

345° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Paillette (Antoine-Adrien), représenté par le sieur Desnos, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 29, pour perfectionnements dans la fabrication du fer par la méthode catalane.

346° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Perra. tone (Charles), élisant domicile à Paris, rue Croix-des-Petiis-Champs, no 48, pour un système de train pour les vélvicules des chemios de ser (brevet sarde de quinze ans, expirant le 21 mars 1871).

347° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Perrinon (Pierre-Arthur), à Paris, rue des Vieux-Augustins, no 40, pour des appareils de suspension sans contre-poids, avec ou sans accessoires.

348° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 18 avril 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Petit (Germer), à Paris, quai Valmy, n° 5, pour une eau propre à nettoyer la bouche.

3496 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Piilault (Martial), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un pistolet revolver perfectionné.

350° Le brevet d'iovention de quinze ans, dont la demande a étéd éposée, le 29 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la SeineInférieure, par le sieur Renaux (Louis-Désiré), rue Martainville, n° 32, à Rouen, pour un appareil de distillatiou.

351° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Rival (Jules), à Paris, rue Montpensier, n 10, pour un système de manomètre.

352° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département des PyrénéesOrientales, par le sieur Roullia (Joseph), à Perpignan, pour un papier à cigarettes dit copier balsamique, tonique et pectorul.

353° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Sénéchal (Louis-Victor) et Potez aîné (Hyacinthe), représenté par le sieur Kirkpatrick, à Paris, rue Martel, no 11, pour une machine à ta. rauder perfectionnée.

3540 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposće, le 23 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Scine, par le sienr Sicouly (Michel), à Paris, rue du Faubourg-Poissonnière, n° 134, pour un appareil à fabriqner les eaux gazeuses.

355° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la densando a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, Xl Série.

20

par le sieur Vivier (Léon-Hostin), élisant domicile chez le sieur de La Morinière, à Paris, rue de'Paradis-Poissonnière, no 50, pour machine impression.

366° Le brevet d'invention de quinze ans dont la demande a été déposée, le 23 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le-sieur Wagner (Jean-Adam), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, 1° 23, pour une tuyère de forges à piston.

*. 357° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, ło 28 mai 1857, au secrétariat de la préseeture du département de la Cbarente, par le sieur Andreau (Frai:çois), à Lavalette, pour une machine à netloyer les grains, et pouvant s'adapter à une machine à baltre quelconque.

358° Le brevet d'invention de quinte ans, dont la demande a été déposée, le 28 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Bas-Rhin, par le sieur Boyer (Jean-François-Charles), rue de l'Arc-en-Ciel, n° 12, à Strasbourg, pour un appareil de chauffage pour l'air, l'eau, etc.

354° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la denande a été déposée, le 3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du départenent de la Côte-d'Or, par

les sieurs Cari-Mantrand et Bertrand, faubourg d'Ouche, à Dijon, pour exiraire directement, en une seule opération de distillation, par voie sèche, la presque totalité du plosphore contenu dans le phosphate dhe chaux des os, noir animal, résidus des raffineries, os calcinés à blancheur, pbosphate de chaux natif.

360° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la deniande-a été déposée, le '3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département Ju Rhône, par

le sieur Cellard (Pierre), rue Confort, à Lyon, pour un système de drague applicable à tous bateaux, pour faciliter la navigation.

361° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département d'Indreet-Loire , par le sieur Chenantais (Célestin-Étienne), filateur à Loches, pour un système de filature applicable à toutes les matières filamenteuses.

362° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Aisne, par le sieur Chrétien (Jean-François), à Esqueheries, pour un appareil à épeutir toute espèce de tissu.

363° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 4 juin 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Sartbe, par les sieurs Diot-Gilmat et Garezinski (Martin), au Mans, pour la dessiccation des bois par le lessivage.

364° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 mai 1857, au secrétariat de la préseclure du département de l'Isère, par les sieurs Durand frères, à Vizille, pour un perfectionnement des métiers à tisser la soie et autres matières textiles.

365° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 5 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du départemcót des Bouchesdu-Rliône, par tes sieurs Dussaud frères, rue de l'Arsenal, no 1, à Marseille, pour un système de wagons à cylindre propres à transporter et à mélanger te béton pour la coufection des blocs artificiels.

366° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 5 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par le sieur Évrard (Augustin), rue Saint-Samson, n° 23, à Douai, pour des iraitements des jus de belteraves, de canne à sucre et des dissolutions de sucre, en général, pour en opérer l'épuration.

367. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 5 jain 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la HauteGaronne, par le sieur Falguerolle (Eugène), rue Héliot, n° 23, à Toulouse, pour un boulet en caou!chouc servant de soupape aux pompes alimentaires des machines à vapeur.

368° Le brevet d'invention de cinq ans, dont la demande a été déposée, le 4 juin 1857, au secrétariat de la prélecture du département de l'Hérault, par le sieur Fanjaud (Lucien), à Béziers, pour un système de soufllet pour le soufrage des vignes.

369° Le brevet d'inveotion de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la HauteSaône , par le sieur François (Féliciea), employé du chemin de fer, à Portsur-Saône, poar un système de tuiles.

370° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par le sieur Gantier fi's (Martial), rue Pizay, no 3, à Lyon, pour une tuile à canaux.

370° Le brevet d'invention de ciaq ans, dont la demande a été déposée, le 3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Gard, par le siear Hébrard (Frédéric), à Durfort, pour des ciseaux cylindriques applicables au procédé Bancilhon contre la maladie de la vigne.

372° Le brevet d'invention de dix ans, dont la demande a été déposée, le 30 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de Vaucuse , par le sieur Lernhardt (flenri), a Sorgues, pour un procédé apte à remplacer l'opération des filtres de la presse hydraulique, dans la fabrication de ta garancinc ou autres dérivés de la

garance. 373° Le brevet d'invention de dix ans, dont la demande a été déposée, le 30 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de Vaucluse,

le sieur Leenbardt (Henri), à Sorgues, pour un système de dessiccation par procédé mécanique des garances et garancines.

37° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Aisne, par le sicor Lorius (Beroard), à Saint-Quentin, pour un appareil adapté à la mécanique à la Jacquard.

3750 Le brevet d'invention de quinze ans, doot la demande a été déposée , le & juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, par le sieur Michaud (Jean), chemin de Labarde à l'Hotesse, à Bordeaux, pour un système d'injection et d'incorporation du goudron dans l'éloape de chanvre neuf, devant servir au calfatage de la marine.

376° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département des Bouchesdu-Ribove, par le sieur Mouren (François), rue Progrès, n° 78, à Marseille, pour un navire à vapeur à trois quilles dit hélicoide à triple effet.

377° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Loire, par le sieur Pascal (Cadet), place Royale, à Saint-Étienne, pour une machine à battre le beurre.

3780 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 juin 1857, au secrétariat de la présecture du département du Rbône, par les sieurs Pely et Filizat, au lieu dit la Mouche, à Lyon, pour un couvercle de flacon.

par

un

379° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par les sieurs Rozer (Louis) et Vander Belen (Édouard), rue Durneren, no 6, à Wazemmes, pour des perfectionnements apporlés à un appareil destiné à alimenter à l'eau bouillante toutes les chaudières à

vapeur. 380° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 1" juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Doubs, par le sieur Rolin (Hugues), employé au chemin de fer, à Pontarlier, pour une machine à battre les faux.

381° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 mai 1857, au secrétariat de la préseclure du département du Rhône, par le sieur Schaal (Joseph), rue Joustroy, n° 7, à Lyon, pour une machine å laver et rincer les filaments en écheveaux.

332° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 4 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du HautRhin, par le sieur Schmutz (Laurent), au Lagelbaclı, près Colmar, pour perfectionnements appliqués aux métiers à filer dits mull-jenny, self-acting.

383° Le brevel d'invention de quieze ans, dont la densaade a été déposée, le 20 mai 1857, au sccrétariat de la présecture du département d'Alger, par le sieur Stucklé (Henri), à Alger, pour une lame de scie circulaire destinée à convertir le bois en défilé propre à la fabrication du papier et du carlon.

384° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 juin 1857, au secrélariat de la présecture du départernent de la SeineInférieure, par le sieur Taurin (François), place Lécallier, à Elbeuf, pour u système de métier Jacquard.

385° Le brevet d'invention de quinze aus, dont la demande a été déposée, le 2 juin 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Haute-Vienne, par le sieur Valadon-Thénaud (François), rue de la Mauvandière, à Limoges, pour perfectionnement d'une machine hydraulique servant à élever l'cau, pour laquelle il a pris un brevet le 28 novembre 1855.

386° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 mai 1857, au sccrétariat de la présecture du département du Rhône, par le sieur Vaudray (Jacques), rue de la Reine, n° 50, à Lyon, pour un moulc ou noyau à faire les pelotes.

387° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 30 mai 1857, au secrétariat de la présecture du département de Seine-etOise, par le sieur Verzył (Guillaume-Gustave), élisant domicile chez le sieur de Balemont, rue Clamp-Lagarde, no u bis, à Versailles, pour une borloge électrique.

3880 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par lc sicur Vincenzi (Eugène), rue Ceotrale, n° 20, à Lyon, pour un système de lisage.

389° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 30 mai 1857, au secrétariat de la presecture du département de Vaucluse, par le sieur Xavier (Paul-François), élisant domicile chez le sieur Gareaux, rue Philoparde, n° 49, à Avignon, pour une machine dite latomosXavier, sciant la pierre sur lits de carrières, sur chantiers de construction, et pouvant faire sur pierre des moulures de tout genre.

390° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demarde a été déposée, le 9 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rhone, par les sieurs Béchade, Lacrois et Léonard, Grande-Cóte, n° 106, à Lyon, pour un système de frein dit conumunicateur applicable aux chemins de fer.

3gio Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Charente, par le sieur Bernardin (Jean), à Angoulême, pour une machine ou voiture avec moleur mis eri mouvement par l'action de l'honime appliquée aux engreDages et aux leviers, dite machine zoolique.

392° Le bre:et d'invention dont la demande a été déposée, le 25 mai 1857, au secrétariat de la prélecture du département de la Seine, par le sieur Binks, (Christopher), représenté par le sieur Conrrouve, à Paris, rue de la Bourse, 0° 3, pour des perfectionnements apportés à la fabrication du ser et de l'acier, (palente anglaise de quatorze ans, expirant le 15 novembre 1870).

3g3° Le brevet d'invention dunt la demande a été déposée, le 25 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Binks (Christopher), représenté par le sieur Courrouve, à Paris, rue de la Bourse, no 3, pour des persectionnements apportés dans la conversion du fer en acier, et pour revêtir le fer d'une couche d'acier (patente anglaise de quatorze ans, espirant le 14 novembre 1870).

3géo Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 9 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Aisne, par le sicur Cambronne-Ravin (Jules-Désiré), à Saint-Quentin , pour une découpeuse mécauique.

395° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 5 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Jura, par le sieur Charvin (Auguste), instituteur à Dòle, pour un système de wagon à versoir latéral.

3g6° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 8 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la HauteSaône, par les sieurs Clémenit (Nicolas-Pierre), Javelier (Claude) et Blachon (Anguste), à Corravillers, pour l'application du mélinge de la tourbe avec ou sacs houille à une quantité de goudrou proportionnée au degré de calorique à obtenir. 397° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été

déposée, le 9 juin 1857, au secrétariat de la présecture du département du Tarn, par le sieur Coste (Hippolyte), à Castres, pour l'application du drainage au filtrage des eaus, à l'usage des fabricants de papiers, de tcutes les industries et des villes pour clarifier les eaux qui les abreuvent.

398° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 8 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Pas-deCalais, par le sieur Cuvillier, à Arras, pour un cylindre de machine à vapeur.

3999 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 5 juin 1857, au secrétariat de la préfecture du déparlement du Jura, par le sieur Damey (Joseph-Alexis), à Dole, pour un système de nettoyage des grains.

400° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 25 mai 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine , par le sieur Demange (Alexandre Fortuné), à Paris, rue Bleue, no 27, pour un appareil hermétique à vapeur pour la fabrication du café en liqueur.

boro Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée,

« PreviousContinue »