Page images
PDF
EPUB

DE M.

DE BOURRIENNE,

MINISTRE D'ÉTAT,

SUR

NAPOLÉON,

LE DIRECTOIRE, LE CONSULAT, L'EMPIRE

ET LA RESTAURATION.

[merged small][merged small][graphic][ocr errors]

A PARIS,
CHEZ LADVOCAT, LIBRAIRE

DE S. A. R. LE DUC DE CHARTRES,

[merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small]

SUR LA VIE PRIVÉE

DE

NAPOLEON,

SUR SA FAMILLE ET SA COUR,

PAR

CONSTANT,

PREMIER VALET DE CHAMBRE DE L'EMPEREUR, depuis 1799 jusqu'en 1814.

QUATRE VOL. IN-8.

LES DEUX PREMIERS VOLUMES PARAÎTRONT LE 15 NOVEMBRE.

Lorsque, à la suite d'une révolution, un homme s'élève du sein de la société, pour étonner le monde et dominer son siècle, il devient nécessairement un objet d'observation pour ses contemporains, et, plus tard, un objet d'étude pour l'histoire. Pour que cette étude puisse être complète, il ne suffit pas que quelques hommes lèguent à l'avenir le fruit de leurs observa- , tions, il faut un concours de rapports , pour qu'une grande figure puisse être vue de tous les côtés, semblable en cela aux chefs-d'oeuvre de la statuaire que l'on ne connaît bien que quand ils sont disposés de manière à ce que l'on puisse tourner autour. C'est ainsi que l'avenir voudra juger Napoléon, et nous pensons lui avoir donné de précieux documens par la publication des Mémoires de M. de Bourrienne, publication commencée après le premier mois de cette année, et qui sera entièrement achevée cette année.

La fin de cette publication sera accompagnée de celle des Mémoires de M. Constant, ancien premier valet de chambre de l'empereur, et qui ne l'a pas quitté, depuis l'expédition d'Égypte jusqu'au départ de Fontainebleau.

[ocr errors]

Ces Mémoires se composent de quatre volumes. Nous n'avons rien à dire d'avance sur les révélations d'un honnête homme , témoin pendant si longtemps des mystères du chevet impérial; mais cependant nous sommes frappés de cette idée que, puisque l'on a souvent remarqué en Napoléon d'incroyables petitesses dans les voies immenses de sa politique, on doit s'attendre, par suite même d'un caractère aussi violemment contrasté que le sien, à voir surgir des jets de grandeur du milieu des plus petits détails de la vie privée. Ainsi, après avoir connu le grand homme d'état dans l'intérieur de son cabinet et quelquefois le héros sur le champ de bataille, on connaîtra l'homme débarrassé des soins de l'empire, redevenu homme seulement et se livrant, dans la partie la plus intime de sa vie, aux saillies de son caractère, de ses passions humaines, et de cette bizarrerie élevée qui s'accommode si bien avec la puissance d'un vaste génie.

MÉMOIRES D'UN RAGE.

POUR SERVIR A L'HISTOIRE DE L'INTÉRIEUR DES COURS DE FRANCE, DE NAPLES, DE

MADRID, DE HOLLANDE, DE WESTPHALIE, DE TURIN

ET DE FLORENCE,

SOUS LA DYNASTIE DE NAPOLÉON.

QUATRE VOLUMES IN-8.

Les deux premiers cvolumes paraîtrout le q er novembre prochain. .

[ocr errors]

Déjà, dans un de nos précédens prospectus, nous avons annoncé les Mémoires d'un Page, et nous avons fait observer que, par l'effet d'un hasard aussi heureux que singulier , l'auteur de ces Mémoires, page de Napoléon, était fils d'un page de Louis XVI et petit-fils d'un page de Louis XV. Certes le titre de page ne promet pas de la part de l'auteur une grande discrétion , mais ses souvenirs sont mûris par l'âge; car déjà le temps de l'empire est pour nous bien loin dans le passé, et d'ailleurs les personnes qui jusqu'ici ont honoré de leur confiance nos nombreuses publications, savent qu'il n'est jamais sorti de notre établisseinent un ouvrage dont la lecture ait pu causer le moindre scandale. La langue française se prête avec tant de souplesse à peindre tous les tableaux et à en varier les nuances , qu'aujourd'hui on peut presque tout dire sans choquer personne. Notre page, ainsi que le titre

détaillé de ses Mémoires l'annonce, a vu surtout les cours des princes et des princesses de la famille de Napoléon. Ces princes, disséminés autour de la grande figure qui domina l'Europe pendant quinze ans, ne ressemblaient

pas mal à ces petits enfans qui se jouent sur la statue du Nil, dans le jardin des Tuileries. Nous pensons qu'après avoir vu dans les Mémoires de M. de Bourrienne quel était l'éclat du foyer de la lumière impériale, il ne sera peut-être pas moins intéressant de voir les reflets de cette lumière sur des personnes dont la plupart ne brillèrent que par réverbération. C'est, au surplus, ce dont le public sera bientôt à même de juger.

MÉMOIRES

DE

BRISSOT-WARVILLE,

SUR SES CONTEMPORAINS, LA FIN DU DIX-HUITIÈME SIÈCLE, ET SUR LA RÉVOLUTION

FRANÇAISE.

QUATRE VOLUMES IN-8.

Les deux premiers -volumes paraîtront le 15 octobre prochain.

Au milieu des souvenirs de la révolution française, il en est peu de plus touchans que ceux qui nous rappellent les malheureux Girondins , et l'on ne pourrait sans doute choisir un moment plus propice pour publier les Mémoires d'un homme qui fut considéré comme chef de ce parti désigné souvent sous le nom de Brissotins.

Brissot, en butte à des attaques journalières et aux plus odieuses calomnies, pour répondre à ses détracteurs, avail écrit une partie de ses Mémoires en 1785. Enfermé à l'Abbaye après le 31 mai, il reprit ce travail et chercha á adoucir les ennuis de sa prison, en faisant le récit de sa vie privée et celui de sa carrière pendant la révolution.

Né à Chartres, Brissot y eut pour amis d'enfance, pour camarades de collége, des hommes tels que Guillaud, Chasles, Sergent et Pétion, qu'il devait suivre ou retrouver plus tard sur la scène du monde. Il se rend à Paris et devient clerc de procureur avec Roberspierre. Il abandoune la chicane pour la litté

« PreviousContinue »