Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, ou, Recueil de preuves, mémoires et notices généralogiques, servant à constater l'origine, la filiation, les alliances et lés illustrations religieuses, civiles et militaires de diverses maisons et familles nobles du royaume, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

Great information.. But I am unable to translate with Google..

User Review - Flag as inappropriate

Baudouin, seigneur de Courtonne,page 8
Le Carlier, page 19
charmolue, page 23
parat, seigneur de chailvet page 73
lyons d'espaux p 61 

All 7 reviews »

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 11 - Hugo, maréchal des camps et armées du roi, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis...
Page 42 - Louis , par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre , à tous présens et à venir, salut.
Page 45 - Tribunaux, d'y tenir la main, et à tous Commandants et Officiers de la force publique, de prêter main-forte, lorsqu'ils en seront légalement requis. En foi de quoi, le présent jugement a été signé par le Président du tribunal et par le Greffier.
Page 20 - amis , dit-il à ceux qui l'entouraient, je suis bien jeune » encore pour mourir; mais ma mort est digne d'un soldat »de la grande armée, puisqu'en expirant je vois fuir les • derniers et les plus mortels ennemis de ma patrie.
Page 31 - Au 1 , fascé d'argent et de gueules de 8 pièces, qui est de Hongrie ; Au 2...
Page 16 - Brigadier des Armées du Roi et Commandeur de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis.
Page 14 - Flandre infanterie, créé brigadier le 1er janvier 1784 et maréchal de camp le 9 mars 1788; avait épousé par contrat signé par le Roi et la famille royale...
Page 2 - En foi de quoi nous avons délivré le présent certificat, auquel nous avons fait apposer le sceau.
Page 45 - Mandons et ordonnons à tous Huissiers sur ce requis, de mettre ledit jugement à exécution, à nos Commissaires auprès des Tribunaux, d'y tenir la main, et à tous Commandants et Officiers de la force publique, de prêter mainforte, lorsqu'ils en seront légalement requis.

Bibliographic information