Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

SUR

CONSTANTINOPLE,

DE M. L'ABBÉ SEVIN,

De l'Académie royale des Inscriptions et Belles-Lettres ;

écrites pendant son séjour dans cette ville , au Comte
de CAYLUS;

SU I VI E S

De plusieurs Lettres de M.PEYSSONNEL, de la même

Académie, et d'autres Savans, écrites au même, contes

nant des détails curieux sur l'Empire ottoman:
On y a joint la Relation du Consulat de M. ANQUETILS

Surate, adressée à M. DE VERGEN NES; un Mémoire
du savant BESCHI, sur le Calendrier de l'intérieur de
l'Inde , revu par JÉRÔME LALANDE, de l'Institut
national, etc.

Le tout imprimé sur les Originaux inédits , et revu

Par M. l'abbé BOURLET DE VAUXCELLES,

A PARIS,

Chez O BRÉ, Libraire, rue Mignon , n.o 1 , et

BUISSON , Imp.-Libraire , rue Hautefeuille.

AN X.(1802).

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Il en est des alimens qu’on présente å l'esprit, comme de ceux que le corps aime à recevoir ; leur variété leur donne un nouvel attrait. Sous ce rapport, s'il est permis de considérer un livre comme une espèce de table apprêtée pour la nourriture de l'ame, on peut, avec quelque con. fiance, offrir au public cette Collection. Eh ! quelle plus puissante recommandation en faveur d'un Ouvrage , que celle de plusieurs noms aussi chers à l'humanité qu'à la République des Lettres !

Les grands Écrivains , en laissant de beaux souvenirs, ont en même temps laissé de belles pensées qui ne sont point connues. Après la satisfaction qu'inspirent des compositions conformes à nos goûts, je doute qu'il existe une occupation plus douce, que celle de découvrir et d'exploiter ces mines littéraires.

Rien de plus agréable , dit l'Auteur » de la Bibliothèque choisie , que la lec»ture de certains Historiens , qu'on peut vappeler de cabinet , qui nous font voir » les rois et les princes dans leur vie pri»vée, et, pour ainsi dire, en déshabillé». Il en est de même de ces Académiciens, et autres personnages intéressans, dont on trouve ici les Lettres, les Relations et les Mémoires inconnus jusqu'à présent ; en publiant ces productions, on a semé quelques fleurs sur leurs personnes ; ce sera pardonné, sans doute , en considération de leur mémoire.

M. l'abbé Sevin étoit un littérateur aussi recommandable par son érudition que par sa modestie et la pureté de ses mæurs ; les Mémoires de l'Académie , dont il étoit membre, sont remplis de ses ouvrages : « Le nombre en est si grand » disoit M. de Boze (1), que nous ne pour

2

(1) Éloge de M. l'abbé Sevin, Histoire de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Tom. XVI.

« PreviousContinue »