Page images
PDF
EPUB

tion impartiale peut avoir dans le mon ment présent, et pour l'avenir, des résultats qui peuvent influer sur le bonheur ou le malheur de l'Espagne.

Il y a plus de douze mille familles espagnoles qui ont été réduites à chercher un asile en France, en Angleterre, en Italie, en Portugal et même en Afrique. Un grand nombre d'individus gémissent dans les cachots dans leur pays; on compte aussi plus de cent mille personnes dans le royaume qui sont en proie à toutes sortes de malheurs, parce qu'elles se trouvent être les pères, beaux-pères, fils, gendres, frères, beaux-frères, oncles, neveux, cousins, parens, domestiques et alliés des expatriés. Le nombre des malheureux est trop grand pour que leur sort ne puisse influer en quelque manière

1

sur celui de la nation en général, et comme les opinions politiques ont été la cause de ce grand nombre d'émigrations, il convient que leur motif soit parfaitement développé.

Il n'y a rien de plus raisonnable que de réunir sous un seul point de vue tous les faits qui ont eu lieu dans cette révolution; ils feront voir et rappelleront la vérité toute entière aux lecteurs qui pourraient en avoir perdu de vue les anciens évènemens, qui sont d'une date bien plus reculée que les derniers : ceux-ci ont fait éprouver une joie universelle; mais on doit cependant avouer qu'ils n'étaient pas entrés dans les plans, ni même dans l'imagination de ceux qui ont donné à l'Europe un spectacle si agréable.

[ocr errors]

opinions: voilà pourquoi ces Mémoires ne contiennent aucune réflexion émanée de lui : celles qu'on y trouvera ont été faites par d'autres personnes qui cherchaient à soutenir leur opinion.

Ceux qui liront de sang-froid et avec un esprit impartial la relation que le premier volume contient, ainsi que les pièces justificatives du second , pourront résoudre librement le problême qui est proposé, et toutes les questions qui ont servi de motif, d'origine et de matière à ces Mémoires. Il dépendra aussi de l'écrivain français qui avait formé le projet d'écrire l'histoire de la révolution espagnole d'en faire de même; j'espère qu'il saura bien distinguer les questions et les époques, et qu'il n'oubliera pas que dans l'année 1808, la maison de Bourbon n'était pas sur le trône de France.

[ocr errors]
« PreviousContinue »