Bulletin de la Société des sciences & arts de Bayonne

Front Cover
La Société, 1906 - Bayonne (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 136 - ... car tel est notre plaisir. Et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous y avons fait mettre notre scel. Donné à Versailles au mois de janvier, l'an de grâce mil sept cent cinquante, et de notre règne le trente-cinquième.
Page 89 - Mouton prit, le 11 avril, à l'Escurial, le commandement d'une division chargée de la garde du roi Charles IV. Le costume de ce prince me frappa; il avait soixante-dix ans, était gros, assez grand; il avait l'air très peu spirituel. Son habit droit, à la française, était couvert de plaques de différents ordres, garnissant sur deux rangées l'espace entre son épaule et la poche de son habit; il portait des bas gris remontant par- dessus ses culottes. La raide petite reine Marie-Louise, droite,...
Page 143 - Parlement, eten ses sens, suffisance, capacité et expérience, fidélité et affection à notre service, pour ces causes et autres, nous lui avons donné et octroyé, donnons et octroyons par ces présentes l'office de notre conseiller...
Page 242 - Ayant vu les armes envoyées au prince de la Paix, il conçut et exprima le désir d'en avoir de pareilles. On se hâta d'en faire fabriquer de magnifiques, qu'il reçut avec une véritable joie. La reine aussi désira des parures, et madame Bonaparte, dont le goût était renommé, lui envoya tout ce que Paris produisait en ce genre de plus recherché et de plus élégant. Charles IV, généreux comme un Castillan , ne voulut pas rester en arrière, et prit soin de s'acquitter d'une manière toute...
Page 144 - Madré et ayant de lui pris et reçu le serment en tel cas requis et accoutumé, ils le reçoivent, mettent et instituent de par Nous en possession dudit office...
Page 105 - Le prince de la Paix arrive ce soir. Ce malheureux homme fait pitié. Il a été, un mois, entre la vie et la mort, toujours menacé de périr. Diriez-vous que, dans cet intervalle, il n'a pas changé de chemise et qu'il avait une barbe de sept pouces ? La nation espagnole a montré là une inhumanité sans exemple. On débite sur son compte les faits les plus absurdes.
Page 147 - COMMANDONS au premier notre Huissier ou Sergent sur ce requis , de faire pour l'exécution d'icelles tous Actes requis et nécessaires , sans demander autre permission , et nonobstant clameur de Haro , Charte Normande , et Lettres à ce contraires. Car tel est notre plaisir.
Page 145 - ... par nos amés et féaux conseillers, les gens de nos comptes à Paris, auxquels mandons ainsi le faire sans difficulté. Car tel est notre plaisir. En témoin de quoi nous avons fait mettre notrescelà ces dites présentes.
Page 122 - Napoléon est tellement puissant, même dans votre capitale, qu'il vous ferait arrêter jusque dans votre palais. — Par qui ? demanda le général Saligny. — Par vous. — Par moi? — Oui , par vous. Il n'est aucun de ses généraux qui osât lui désobéir; il n'ya point de troupes ici , qui pussent résister à ses ordres.
Page 249 - L'impression de leur manière de saluer et de recevoir les présentations, qui était celle de tous les princes d'anciennes maisons, mise en contraste avec l'horreur de leur position, qu'ils ne paraissaient guère apprécier ni sentir encore dans toute son étendue, est un souvenir qui ne saurait s'effacer. Le roi Charles IV, avec la Reine et leur inséparable don Manuel Godoy, n'alsaient guère à Marrac qu'à l'heure du déjeuner de l'Empereur, dont le Roi l'arrangeait pour en faire son copieux...

Bibliographic information