Revue contemporaine, Volume 11; Volume 29

Front Cover
Bureaux de la Revue contemporaine., 1856 - Arts

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 199 - La marchandise neutre, à l'exception de la contrebande de guerre, n'est pas saisissable sous pavillon ennemi. 4...
Page 20 - La liberté politique dans un citoyen est cette tranquillité d'esprit qui provient de l'opinion que chacun a de sa sûreté; et, pour qu'on ait cette liberté, il faut que le gouvernement soit tel qu'un citoyen ne puisse pas craindre un autre citoyen.
Page 791 - Contre l'affreux dessein d'attenter sur soi-même. Hippolyte la hait presque autant qu'elle l'aime. Rien ne change son cœur ni son chaste maintien. La nourrice l'accuse ; elle s'en punit bien. Thésée a pour son fils une rigueur extrême.
Page 9 - On aurait donc bien tort de croire que l'ancien régime fut un temps de servilité et de dépendance. Il y régnait beaucoup plus de liberté que de nos jours; mais c'était une espèce de liberté irrégulière et intermittente, toujours contractée dans la limite des classes, toujours liée à l'idée d'exception et de privilège, qui permettait presque autant de braver la loi que l'arbitraire, et n'allait presque jamais jusqu'à fournir à tous les citoyens les garanties les plus naturelles et...
Page 317 - Si nous rêvions toutes les nuits la même chose, elle nous affecterait autant que les objets que nous voyons tous les jours ; et si un artisan était sûr de rêver toutes les nuits, douze heures durant, qu'il est roi, je crois qu'il serait presque aussi heureux qu'un roi qui rêverait toutes les nuits, douze heures durant, qu'il serait artisan.
Page 540 - Quand vous êtes de garde au bord d'un fleuve où la pluie éteint tous les feux pendant la nuit et pénètre dans vos habits, vous dites : heureux qui peut dormir sous une cabane écartée, loin du bruit des eaux ! Le jour vient, les ombres s'effacent et les gardes sont relevées ; vous rentrez dans le camp ; la fatigue et le bruit vous plongent dans un doux sommeil, et vous vous levez plus serein pour prendre un repas délicieux, au contraire d'un jeune homme né pour la vertu, que la tendresse...
Page 536 - ... remarque parmi la noblesse des provinces, et qui éteint toute émulation. J'ai passé, Monseigneur, toute ma jeunesse loin des distractions du monde, pour tâcher de me rendre capable des emplois où j'ai cru que mon caractère m'appelait, et...
Page 803 - Rochefort, qu'il distingue des autres femmes, et particulièrement d'avec la comtesse de Boufflers : « Son intelligence est juste et délicate, avec une finesse d'esprit qui est le résultat de- la réflexion. Ses manières sont douces et féminines, et, quoique savante, elle n'affiche aucunes prétentions. Elle est la décente amie de M. de Nivernais; car en ce pays aucune intimité n'est permise que sous le voile de l'amitié. » Le duc a son mérite; comme écrivain, il est au sommet du médiocre,...
Page 536 - Vauvenargues avait écrit en même temps à M. Amelot, ministre des affaires étrangères. Ses deux lettres , comme on le conçoit aisément , restèrent sans réponse. Louis XV n'était pas dans l'usage d'accorder des places sans la...
Page 540 - ... jeune homme né pour la vertu, que la tendresse d'une mère retient dans les murailles d'une ville forte; pendant que ses camarades dorment sous la toile et bravent les hasards, celui-ci qui ne risque rien, qui ne fait rien, à qui rien ne manque, ne jouit ni de l'abondance, ni du calme de ce séjour : au sein du repos, il est inquiet et agité; il cherche les lieux solitaires; les fêtes, les jeux, les spectacles, ne l'attirent point; la pensée de ce qui se passe en Moravie occupe ses jours,...

Bibliographic information