Page images
PDF
EPUB

CHAPITRE V.

De la maniere de pourvoir aux Cures par

la voie du concours. Cette voic : eft elle favorable ? Quelles sont les

provinces elle est reçue !

[ocr errors][ocr errors]

1. Décret du Concile de Trente.

len de plus avantageux au falut

des ames, dit le Concile de Trente seff. 24. ch. 18 de reform., que d'être gouvernées par des Curés dignes & capables. Afin donc qu'on y puisse mieux & plus aisément réussir le S. Concile ordonne que lorsqu'une Eglise paroissiale viendra à vaquer , soit par mort, par résignation, même en Cour de Rome, ou de quelqu'autre maniere que ce soit , quand il y auroit lieu d'alléguer que la charge des ames en retomberoit à l'Eglise même, ou à l'Evêque , & qu'elle soit défservie par un ou plusieurs Prêtres ; même à l'é. gard des Eglises qu'on apelle patrimoniales ou réceptives, dans lesquelles l'Evêque a accoutumé de commettre le soin des ames à un ou plusieurs Ecclésiastiques, qui tous sont obligés par le présent Concile de subir l'exa

men ci-après prescrit ; quard de plus encore la même Eglife paroissiale feroit réservée, ou affectée généralement ou spécialement en vertu même d'un indult ou privilége accordé en faveur des Cardinaux de la sainte Eglise romaine, de quelques Abbés ou Chapîtres, l'Evêque , s'il en est besoin fera obligé aussitôt qu'il aura connoisfance de la vacance de la Cure d'y établir un Vicaire capable , avec assignation, selon qu'il jugera à propos, d'une portion de fruits convenable pour supporter les charges de ladite

Eglise, jusqu'à ce qu'on l'ait pourvûe 5 d'un Recteur.

Or

pour cela l'Evêque & celui qui a le droit de patronage nommera dans dix jours, ou tel autre tems que l'Evêque aura prescrit, quelques Eccléfaftiques qui foient capables de gouverner une Eglife ; & cela en présence des Commiffaires pour l'examen. Il sera néanmoins libre aux personnes qui connoîtront quelques Ecclésiastiques capables de cet emploi,

de porter leurs noms , afin qu'on puisse ensuite faire une information exacte de l'âge, de la bonne conduite & de la suffisance de chacun d'eux, & même si l'Evêque ou le Sinode provincial le jugent plus

[ocr errors]

Choix jaminateurs.

à propos , suivant l'usage du pays of poura faire sçavoir par un mandement public, que ceux qui voudront être examinés aient à se présenter. Le tems qu'on aura marqué étant passé tous ceux dont on aura pris les noms seront 'examinés par l'Evêque

par l'Evêque, ou s'il est 'occupé ailleurs, par son VicaireGénéral , & par trois autres Examinateurs & non moins : & en cas qu'ils soient égaux ou finguliers dans leurs avis, l'Evêque ou son Vicaire Général 'poura se joindre à qui il jugera a propos,

A l'égard des Examinateurs il en des fera proposé fix au moins tous les ans par l'Evêque ou son Vicaire-Général dans le Sinode du diocèse, lesquels seront tels qu'ils méritent son agrément & son approbation, Quand il arrivera que quelque Eglise viendra à vaquer, l'Evêque en choisira trois d'entr'eux pour faire avec lui l'examen, & quand une autre viendra à vaquer dans la suite , il pourra encore choisir les mêmes ou trois autres tels qu'il voudra entre les fix. Seront pris pour Examinateurs deux Maîtres , Docteurs ou Licenciés en Théologie ou en Droit canon, ou ceux qui paroîtront les plus capables de cet emploi entre les autres

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ITI: eines contro

pas

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Eccléfiaftiques , soit Séculiers , soit
Réguliers, même des Ordres man.
dians , & tous jureront sur les Saints
Evangiles de s'en acquitter fidélement
sans égard à aucun intérêt humain.

Ils se garderont bien de jamais rien
prendre soit devant, soit après en vûe

ceux qui ne de l'examen ; autrement tant eux- feroient mêmes que ceux aussi qui leur don. leur devoir. neroient encoureront fimonie , dont ils ne pouront être absous qu'en quittant les Bénéfices qu'ils poffédoient même auparavant de quelque maniere que ce füt, & demeurant inhabiles à en jamais posséder d'autres. Ils seront tenus de rendre compte de toutes ces choses non-seulement devant Dieu mais devant le Sinode provincial qui punira sévérement, à sa discrétion, ceux qu'il découvrira avoir manqué à leur de

L'examen étant ainsi fait on déciatera tous ceux que les Examinateurs auront jugé capables de gouverner

vacante par la maturité de leur âge, leurs bonnes moeurs , leur sçavoir , leur prudence & toutes les autres qualités nécessaires à cet emploi, & entr'eux tous l'Evêque choisira ceux qu'il jugera préférable à tous les au tres; & c'est à celui-là exclusivement

су

[ocr errors][ocr errors]

voir.

IV.
Examachi

l'Eglise

Choix

des

VUS.

2

à tous autres que celui à qui la dispoo fition de la Cure appartiendra , sera tenu de la conférer.

Si elle est en patronage ecclésiastique

& Sujecs qui doi

l'institution en appartienne à

que vent être pour l'Evêque , celui que le patron aura

jugé le plus digne entre ceux qui auront été approuvés par les Examinateurs sera par lui présenté à l'Evêque pour être pourvu; mais quand l'inftitution devra être faite par autre que par l'Evêque, alors ce sera l'Evêque seul qui choisira le plus digne entre ceux qui auront été jugés dignes, & celui qui aura été choisi sera présenté par le patron au Prélat instituteur.

Que si l'Eglise est en patronage laique , celui qui aura été présenté par le patron sera examiné

par

les mêmes Examinateurs

comme il est dit 'ci. dessus, & ne fera point admis s'il n'est trouvé capable. Et dans tous les cas susdits , on ne pourvoira de ladite Eglise aucun autre que l'un de ceux qui auront été examinés par les Commissaires députés suivant la régle ci-deffus preferite sans qu'aucun dévolut, ou appel interjerté, même devant le siége apoftolique, les Légats, Vice-Légats ou Nonces dudit Siége, ni devant aucuns Evêques,

1

« PreviousContinue »