Page images
PDF
EPUB

événements de l'année écoulée, le succès sans précédent obtenu par la Belgique à l'Exposition internationale, aussi bien dans tous les domaines de l'intelligence que dans la sphère de l'industrie et du travail.

Nos artistes, quel que soit leur genre, ont brillamment soutenu le vieux renom de nos écoles nationales dans ce tournoi pacifique où ils avaient à affronter la comparaison avec l'élite des beaux-arts européens.

Nos industries, de leur côté, comprennent de plus en plus qu'elles doivent appeler l'art à leur secours, si elles veulent tenir tête à la concurrence étrangère et rester un facteur important de la prospérité nationale.

L'idée de concentrer dans une section autonome tout ce qui a trait aux sciences, indépendamment de leurs applications pratiques, n'est pas seulement une ingénieuse innovation qui a beaucoup contribué au succès général de l'Exposition ; elle a encore permis de constater que notre petit pays, par son outillage scientifique non moins que par ses méthodes et ses progrès, tient un des premiers rangs dans la haute culture contemporaine.

La valeur littéraire d'un peuple ne peut guère se mesurer dans une exposition. Mais, sur le terrain des sciences morales et politiques, en outre des étalages qui, comme ceux du Ministère du Travail et ceux de nos quatre Universités, ont offert un puissant intérêt sociologique ou éducatif, l'activité de nos concitoyens s'est affirmée dans de nombreux congrès, auxquels les Académies, suivant leur tradition constante, ont offert l'hospitalité dans le Palais mis à notre disposition par la générosité de Votre Majesté.

L'Académie, qui est, en quelque sorte, la représentation officielle des forces intellectuelles et artistiques du pays, n'a pas à apprécier elle-même la part qu'elle a prise dans la genèse de toute cette floraison. Mais elle est convaincue de répondre aux sentiments intimes de Votre Majesté en continuant à utiliser dans ce but les modestes ressources dont elle dispose, ressources qui ne manqueraient pas de s'accroître grâce aux largesses des particuliers, si, profitant de la tendance actuelle à étendre les prérogatives des associations utiles, les Académies royales pouvaient obtenir les avantages de la personnification civile, à l'instar des grandes institutions similaires dans la plupart des États voisins.

CLASSE DES SCIENCES.

Séance du 8 janvier 1898.

M. AlF. GILkiNET, directeur pour 1897, occupe le fauteuil.

M. le chevalier Edm. Marchal, secrétaire perpétuel.

Sont présents : MM. Éd. Dupont, directeur pour 1898; le baron Edm. de Selys Longchamps, G. Dewalque, A. Brialmont, Éd. Van Beneden, C. Malaise, F. Folie, Fr. Crépin, J. De Tilly, G. Van der Mensbrugghe, W. Spring, L. Henry, M. Mourlon, P. Mansion, P. De Heen, C. Le Paige, J. Deruyts, Léon Fredericq, J.-B. Masius, J. Neuberg, A. Lancaster, membres ; Ch. de la Vallée Poussin, associé; A.-F. Renard, L. Errera et P. Francotte, correspondants.

MM. Van Bambeke et Lagrange ont motivé leur absence.

M. le Directeur présente aux nouveaux élus, MM. Neuberg, Lancaster et Francotte, les souhaits de bienvenue, et ajoute que la Classe compte sur leur concours pour poursuivre la mission qui lui est dévolue pour le mouvement des sciences en Belgique.

Il adresse ensuite les félicitations de la Classe à MM. Briart et de la Vallée Poussin, promus au grade de commandeur et d'officier de l'Ordre de Léopold par arrêté royal du 30 décembre 1897. (Applaudissements.)

CORRESPONDANCE.

M. le Ministre de l'Intérieur et de l'Instruction publique transmet une ampliation des arrêtés royaux :

1° En date du 23 décembre 1897, nommant M. Ch. Tardicu, directeur de la Classe des beaux-arts, aux fonctions de Président de l'Académie pendant l'année 1898;

2° En date du 28 décembre 1897, approuvant l'élection de MM. Neuberg et Lancaster en qualité de membres titulaires;

3° En date du 18 décembre 1897, décernant à M. Alph. Briart le prix décennal des sciences minéralogiques, pour son ouvrage intitulé : Géologie des environs de Fontainel'Évêque et de Landelies.

MM. Neuberg et Lancaster, élus membres titulaires ; M. Francotte, élu correspondant; MM. Klein, Salmon, Haeckel, Chauveau, Pfeffer, Flower et de Lapparent, élus associés, adressent des lettres de remerciements.

--- MM. Julien Delaite et A. Schamelhout remercient pour les exemplaires des auvres de Stas qui leur ont été remis en séance publique de la Classe.

- L'Académie royale des Lincées, à Rome, et l'Institut royal supérieur technique de Milan annoncent la mort de leur président et directeur, M. le professeur commandeur Francesco Brioschi, sénateur du royaume d'Italie et associé de la Classe des sciences, décédé à Milan le 13 décembre 1897.

L'Académie royale des sciences de Lisbonne annonce qu'elle a élu comme secrétaire général perpétuel M. Adrien-Auguste de Pina Vidal.

- M. le Ministre de l'Intérieur envoie pour la bibliothèque de l'Académie un exemplaire de la Revue de l'Université, deuxième année, nos 8-10; troisième année, nos 1-3.

Remerciements.

M. l'ingénieur A. Demanet, de Bruxelles, écrit pour prendre date de ses recherches algébriques qu'il se propose de communiquer à la Classe.

Hommages d'ouvrages : 1° Sur une nouvelle diploxylée ; par B. Renault, associé;

2° Les laboratoires maritimes de zoologie ; par René Sand;

zo a) Essais de pureté des réactifs chimiques (édition française); b) Continuité des propriétés colligatives et polymérisation de la matière au travers de ses trois états ; c) Intérêt scientifique de l'expédition antarctique belge; par Julien Delaite, chimiste à Liége.

Remerciements.

Travaux manuscrits renvoyés à l'examen : 1° Sur les distances moyennes dans les océans (avec trois cartes); par M. Jean De Windt, docteur en sciences naturelles. - Commissaires : MM. Renard et Lancaster;

2° Recherches sur l'acide phénoxacétique. Troisième communication : Le phénoxacétate de phényle et ses combinaisons avec le brome; par M. le Dr A.-J.-J. Vandevelde, assistant à l'Université de Gand. Commissaires : MM. Spring et Henry.

ÉLECTION.

La Classe procède à l'élection de son directeur pour l'année 1899. Les suffrages se portent sur M. W. Spring.

M. Gilkinet, directeur sortant, remercie pour le concours sympathique et bienveillant que lui ont prêté ses collègues pendant la durée de son mandat. Il installe M. Dupont au fauteuil.

M. Spring, invité à venir prendre place au bureau, remercie la Classe à son tour.

« PreviousContinue »