Compte rendu, Volume 20, Part 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page i - ASSOCIATION FRANÇAISE POUR L'AVANCEMENT DES SCIENCES, fusionnée avec L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE DE FRANCE (fondée par Le Verrier en 18t4).
Page vii - ... annuelle des membres non fondateurs est fixé à 20 francs. ART. 2. — Tout membre a le droit de racheter ses cotisations à venir en versant, une fois pour toutes, la somme de 200 francs. Il devient ainsi membre à vie.
Page xix - ARMAND GAUTIER Membre de l'Institut et de l'Académie de Médecine, Professeur à la Faculté de Médecine de Paris.
Page 87 - II n'ya pas dans la nature de petits moyens, ou plutôt l'action de la nature ne résulte que de l'accumulation de petits moyens — l'homme peut donc agir à son tour, puisque ces petits moyens sont à sa portée et que son intelligence lui permet d'en apprécier les effets.
Page 78 - A la suite de la loi du 4 avril 1882 sur la restauration et la conservation des terrains en montagne...
Page xxxvi - L'ASSOCIATION FRANÇAISE POUR L'AVANCEMENT DES SCIENCES FUSIONNÉE AVEC L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE DE FRANCE (Les noms des Membres Fondateurs sont suivis de la lettre F et ceux des Membres à vie de la lettre R. — Les astérisques indiquent tes Membres qui ont assisté au Congres de Besançon.) Abadie (Alain), Ing.
Page 81 - ... de la montagne qui semble avoir fait irruption sur la plaine pour l'inonder de débris. A mesure que ces flancs se creusent sous l'action du soleil qui réduit le roc en atomes et de la pluie qui les charrie, le lit du torrent s'exhausse quelquefois de plusieurs mètres par année, jusqu'au point d'atteindre le tablier des ponts et de les emporter. On...
Page 85 - La présence d'une forêt sur un sol empêche la formation des torrents...
Page 82 - ... peu à peu en empiétant sur les terrains fertiles des vallées riveraines; chaque année, quelque pauvre famille voit se restreindre son modeste patrimoine, et l'on ne doit pas s'étonner que, sans cesse menacée dans ses moyens d'existence, la population se décourage et qu'elle émigré pour aller chercher ailleurs un bien-être plus facile et un travail plus rémunérateur.

Bibliographic information