Page images
PDF
EPUB

manum jam apposuimus ut ipsæ Apostolicæ Litteræ debitæ executioni mandentur.

Putamus tandem per Apostolicas hic præinsertas Litteras, Nostrumque Decretum ita provisum cuicumque rei, quæ

ad Gallicanarum Ecclesiarum sta-tum in omne reliquum tempus componendum conducat, ut omnibus dubiis, quæstionibusque aditus sit occlusus. Quod si fortè acciderit, ut aliquæ excitentur controversiæ, aut super

intelligentiâ , sensu , executione tum prædictarum Litterarum, tum Decreti Nostri dubium aliquod exoriatur, quoniam Sanctissimo Domino Nostro visum est in iisdem Litteris ad contro. versias hujusmodi dijudicandas, et ad ea generatim perficienda omnia , quæ per se ipsam S. S. efficere posset, amplissimis Nos facultatibus instruere, declaramus ea dubia, quæstionesque, nullis excitatis contentionibus , qube Ecclesiæ non minùs , quàm Reipublicæ tranquillitatem perturbare pos.. sent, confestim ad Nos deferri debere, ut eas explicare, dissolvere, componere, et respective interpretari , de præfata Apostolicâ Auctoritate possi

Hæc autem omnia tam in præfatis Apostolicis Litteris, quàm in præsenti

mus.

prendre des mesures pour que lesdites lettres puissent recevoir leur pleine exécution.

Nous croyons enfin avoir , par notre présent décret, et par les Lettres apostoliques qui y sont insérées, pouvu au rétablissement et à l'administration des églises de France, de manière à prévenir toutes les difficultés et. tous les doutes.

Que si par luaserd il s'élevoit des contestaHons, ou s'il naissoit quelque doute sur l'in terprétation, le sens et l'exécution desdites Lettres apostoliques, notre saint Père lo Pape ayant trouvé bon de nous revêtir, dans ces mêmes Lettres; d'amples pouvoirs pour juger de pareilles contestations, et pour faire, en général , tout ce que sa Sainteté pourroit faire elle-même, nous ordonnons que ces doules qui pourroient troubler autant la tranquillité de l'Eglise, que celle de la République, nous soient aussitôt déférés, afin qu'en vertu de la même autorité apostolique, nous puissions respectivement les expliquer, résoudre, interpréter et décider,

[ocr errors]

Or, nous voulons que toutes ces choses , tant celles qui sont contenues dans les Lettres

decreto contenta,

ab iis, ad quos spee: tat, inviolabiliter observari volumus: non obstantibus quibuscumque in contrarium facientibus etiam speciali et individuâ mentione dignis , cæterisque quæ Sanctitas Sua in dictis Lite teris voluit non obstare.

In quorum fidem præsentes manu Nostra signatas, Secretarii Nostræ Le. gationis Apostolicæ subscriptione Nostroque sigillo muniri mandavimus.

Datum Parisiis, ex AEdibus Nostra
Residentiæ, die g Aprilis 1802.

J. B. Cardinalis CAPRARA,
Legatus.

Loco Sigilli.
Josephus Antonius Sala , Legationis

Apostolicæ Secretarius.

[ocr errors][ocr errors]

apostoliques précitées, que dans notre présent Décret, soient inviolablement observées par ceux qu'elles concernent; nonobstant toutes choses à ce contraires, même celles qui exigeroient une mention spéciale et expresse, et autres auxquelles Sa Sainteté a voulu déroger dans lesdites Lettres. En foi de quoi nous avons ordonné que

les présentes , signées de notro main, fussent munies de la souscription du secrétaire de notre Légation, et scellées de notre sceau.

Donné à Paris, en la maison de notre résir. dence, le 9 avril 1802.

J. B. Card. CAPRARA , Légat.

Lieu du Sceau.
J. A. SALA, Secrétaire de la Légation

Apostolique.

LITTER AE APOSTOLICAE,

SUB PLUMBO, Quibus Eminentissimus et Reveren

dissimus Dominus Cardinalis CA

PRARA, Legatus alatereconstituitur. PIUS, Episcopus", servus servorum Dei, Dilecto Filio Nostro Joanni Baptistoe ,

Tituli Saneti Honuphrit, Sanctæ Romanæ Ecclesiae Presbytero Cardinali CAPRARÁ nuncupato, Archiepiscopo , Episcopo AEsino, ad carissimum in Christo Filium Nostrum Napoleonem BONAPARTE , Primum Galliarum Reipublicæ Consulem Gallicanamque Nationem , Nostro et Apostolicæ Sedis Legato de latere, Salutem et Apostolicam Benedictionem:

EXTERA 'Altissimi, quæ semper in ostensione virtutis magnificata est , renovavit etiain temporibus hisce nostris magnalia sua. Illud siquidem est operata ut tot inter impetus, ac procellarum jactationes, quibus universa Gallia tamdiù est agitata , longè maxima Nationis illius pars Religionis quam a majoribus acceperat, et ab incunabulis hauserat, retinentissima fuerit, in eâque conservandâ avorum suorum gloriam , a quibus tot bona accepit

« PreviousContinue »