Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

bus vel aliis duobus Episcopis , vel duobus Abbatibus, seu Dignitatibus aut Canonicis, sive in horum defectu etiam duobus simplicibus Presbyteris, cuicumque ex Archiepiscopis et Episcopis sic, ut præfertur, canonicė instituendis, emissis priüs a quolibet fidei professione et fidelitatis debito juramento Consecrationis munus impendere liberè ac licitè similiter possit ac valeat.Non obstantibus Constitutionibus et Ordinationibus Apostolicis , aliisque omnibus et singulis , etiam expresså et individua mentione dignis, in contrarium facientibus quia buscumque.

Datum Romæ apud Sanctam Mariam Majorem , sub Annulo Piscatoris , die 29 Novembris 1801, Ponti ficatûs Nostri anno secundo.

1

et par lui spécialement délégué, donner la consécration à chacun des archevêques et évèques qui vont être institués, comme il vient d'être dit, après que chacun d'eux aura fait sa profession de foi et prêté le serment de fidélité, se faisant accompagner et assister dans cette cérémonie, de deux autres évêques, ou de deux abbés dignitaires , ou chanoines , ou même, à leur défaut , de deux simples prêtres.

Nonobstant les constitutions , règlemens apostoliques, et toutes autres choses à ce contraires, même celles qui exigeroient une mention expresse et individuelle.

Donné à Rome , à Sainte-Marie-Majeure, sous l'Anneau du Pêcheur, le

29 Novembro 2801 , la seconde année de notre Pontificat..

INDULGENTIAE PLENARIAE

IN FORMA JUBILAE I.

Nos Joannes Baptista, Tituli Sancti

Honuphrii, Sanctæ Romance Ecclesiæ Presbyter Cardinalis CAPRARA, Archiepiscopus, Episcopus AEsinus, Sanctissimi Domini Nostri Pii Papæ vil, et Sanctæ Sedis Apostolicee ad Primum Galliarum Reipublicæ Consulem Latere Legatus.

UBLATA tandem calamitate bellorum, quibus diù tam magna orbis pars miserandum in modum jactata fuit; miseratione et clementiâ Dei, Primique Reipublicæ vestræ Consulis sapientiâ , ea pax Galliis nuper est reddita , quæ incensis omnium desideriis et votis jamdudùm expetebatur. Ea, patriæ cives, liberos parentibus , uxoribus viros, agris cultores, opifices artibus, Reipublicæ denique universæ

pristinam restituit tranquillitatem. Exultant proptereà Gallorum animi, cùm ex omni civium ordine nemo ferè sit, quin sibi quoque communem esse sentiat tantam hanc Reipublicæ utilitatem. Sed quanquàm bonum hoc magnum sit ad

PUBLICATION D'INDULGENCE PLÉNIÈRE EN FORME DE JUBILÉ..

Nous, Jean-Baptiste CAPRARA, Cardi

nal-Prétre de la sainte Eglise Romaine , du titre de Saint:- Onuphre, Archevêque , Evéque d'Iési , Legat a laterede notre très-saint Père le Pape Pie VII, et du Saint-Siège Apos. tolique , auprès du premier, Consul de la République française.

LE crael fléau de la guerre, qni ravageoit depuis si long-temps une grande partie du globe, est enfin cessé par un effet de la miséricorde et de la bonté de Dieu, ainsi que par la sagesse du chef de votre République. La paix, objet continuel des désirs et des voeux de tous , vient d'être redonnée à la France. Elle a rendu à la patrie ses citoyens; aux pères, leurs enfans; aux épouses, leurs époux; aux campagnes, les laboureurs; aux arts ceux qui les cultivent; et enfin, à la République entière, sa tranquillité. La joie s'est donc répandue dans l'âme des Français, parce qu'il n'en est peut-être aucun parmi eux qui ne participe au bonheur commun de la République. Mais quelque grand, quelque insigne

[ocr errors]

que insigne, illud tamen longè majus debet videri vobis, quòd, remotis difficultatibus, quas tantæ perturbationes rerum ac temporum instruxerunt compositisque omnibus animorum discordiis , Catholicæ Religionis Cultus antiquæ libertati restituitur , omnesque ad unum ovile et eorumdem Pastorum regimen revocantur. Explicare profecto satis non possumus quantam paternu's Sanctissimi Domini Nostri animusindè capiat consolationem, qui, cùm vix ad Apostolatûs officium evectus, sollicitudinem suam in vos converterit, nullisque aut laboribus, aut curis pepercerit, ut florentissimæ N tioni vestræ cumulum hunc felicitatis imponeret, earum tandem fructum uberrimum se percepisse lætanter cognoscit.

Itaque Deo primùm, qui misericordiæ suæ recordatus , in vos benignus respexit, cum omni humilitate gratias agentes, in tantâ hujus diei lætitiâ gra. tulamur inclyto vestræ Reipublicæ Primo Consuli , cujus potissimùm opera usus est Deus , ad tantum bonum vobis comparandum; gratulamur vobis omnibus, qui boni hujus possessores facti estis; nobismetipsis denique gratulamur, qui, in his regionibus , Deo disponente, constituti, cum utilitatis

« PreviousContinue »