Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

: Voici enfin l'histoire de cette année 1830, si mémorable, si remplie d'événemens , de discordes, de combats, d'insurrections, et où la paix n'a pas

été moins orageuse, moins hostile

que

la

guerre (1). Ai-je besoin de faire excuser le retard que sa publication a éprouvée; d'alléguer des raisons d'affaires, de santé, de circonstances (2), dont le lecteur ne se soucie guère ? íl suffit de parcourir la table des matières , et de lire quelques chapitres de ce volume, pour faire voir ce qu'il a dû coûter de travail et de temps.

Arrivé à cette époque de bouleversement ou de régénération, j'ai senti le devoir qu'elle m'imposait. J'ai voulu traiter moi-même la fin d'une période historique

dont j'avais étudié l'origine et suivi les progrès. J'en ai osé prendre toute la charge et la responsabilité. J'ai donc recueilli toutes mes forces

pour

achever seul mon entreprise, et le délai de la publication de l'ouvrage n'a pas été du temps perdu, au moins pour les renseignemens qu'il m'aura procurés.

Cette révolution de 1830 d'ailleurs est encore toute

(1) Plenum varüs casibus, atrox prælis, discors seditionibus, ipsa eriam pace sæoum.

TACIT. EIST., lib 1. (2) Il en est une pourtant que je dois signaler, c'est l'impossibilité où mon ancien collaborateur (M. Davenne) s'est trouvé de me préter le secours de son zèle et de son talent.

315522

palpitante. C'est d'hier qu'elle a brisé troi c'est d'hier qu'elle s'est fait une constiti se dispute encore le principe et les conséc d'hier qu'elle a appelé un nouveau Roi pe ver de l'anarchie intérieure et de la guer les choses en sont au même point... lana encore à nos foyers; la guerre est toujours

Au dehors, la Belgique, fille aînée de lution, se débat encore dans les prot Conférence de Londres; et la malheure dont l'indépendance a été noyée dans sang,, on la voit déjà perdue en 1830, da dres d'une liberté qui commence par la

Ainsi nous sommes encore dans la no pourrait dire sous le poids de ces grands .et mon travail fipit à 10 (113" fr: ON TOI

point, J'ai commencé par en exposer les di térielles; mais j'ai passé sur la plus gra

composition d'une histoire est ei « une chose bien pénible , disais-je en i pon entreprise (1); mais l'écrire,"sc «

des contemporains, en sortant d'une « encore au milieu de la lutte des intér « créés ou blessés, en présence des acte « échauffés de leur querelle, parler de « tombées sans insulter au malheur, e « deurs existantes sans flatter le

pouvo « difficile..... ». Je me retrouve , après

La

(1) Préface de l'Annuaire historique pour 18.8,

messe

daus la même situation, dans une révolution que le progrès des idées et des passions politiques rendait inevitable; mais qui n'en a pas moins ses vietinies'été ses ennemis, ses fautes comme' sa gloire! Ce que je! promettais alors, c'était un récit impartiali des faits, c'était de inettre sous les yeux de mes lecteurs toutest, les pièces d'un procés que l'histoire' conteinpõrainel me juge pas en dernier ressort. J'ai tenu ma' pro

et j'accomplis' encorë aujourd'hui le mêmeli devoir, sine odio, sine cura.

Peut-être qu'à ce compte aucun parti ne sera content de moi : je pourrais biens, comme dit Montaighe, être pelaudé à toutés inains. C'est le sort d'un honnête: homme qui ne croit pas que toutes les vertus, toutes! les raisons et tous les droits soient de son côté; et pour moi, qui veux que ce livre aille au-delà des

passions et des intérêts d'un jour, je le présente comme vrai, comme juste, et pour tous et dans tout.

Maintenant que j'ai justifié, sans le vouloir, la cause du retard de cette publication, il faut pourtant rassurer mes lecteurs sur celles de l'avenir; il faut leur dire que j'ai senti la nécesité d'en rapprocher désormais les époques, et qu'il a été pris des mesures certaines pour y parvenir.

Des hommes de talent et d'un bon esprit ont été chargés, pendant que je terminais l’Annuaire historique pour 1830, de préparer ceux de 1831 et de 1832, en sorte qu'il puissent paraître, à quelques mois de distance, dans le cours de 1833. Leur coopération me donnera le temps de faire un volume qui servira d'in

J'ai cru que,

troduction à la collection, de manière les quatre premières années de la Restau à 1817), que je m'étais proposé de public la révolution de juillet à beaucoup affa:

dans l'état actuel des chose de recueillir les faits et les documens les pl de la Restauration pour compléter l'histo époque, qui se trouvera composée de q? mes, pour lesquels il sera fait une table : générale des matières.

L'Annuaire historique pour 1830 pourra le dernier volume de la première série, et la seconde, à laquelle je ne cesserai pa: mes soins et ma surveillance.

Paris, 10 novombo 1832.

C.-L.

« PreviousContinue »